Archives de Tag: PRES/COMUE

Nouvelles de l’université d’Orléans

Trois évènements signalés par le blog SLU Université d’Orléans.

A. 31 octobre 2019, France Bleu, Procès de Youssoufi Touré, ancien président de l’université

« Le procès de Youssoufi Touré pour soustraction, détournement ou destruction de biens d’un dépôt public (entre 2009 et 2014) et pour atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics est renvoyé à la date du 28 mai 2020.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Nouvelles de l’université d’Orléans

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, C. Centre Val de Loire

Bordeaux Montaigne. La fusion? Non

Chroniques d’Histoires d’universités. Bordeaux 3 Michel de Montaigne : les débats de 2013-2016 sur la fusion.

10 novembre 2010. Présider et diriger Bordeaux 3

Le président de Bordeaux 3 Michel de Montaigne, Patrice Brun, m’a invité pour animer un débat sur la LRU, la gouvernance des universités, les responsabilités et compétences élargies : points forts, points faibles, opportunités, menaces. Suite à plusieurs chroniques critiques de ce blog sur la prime des présidents, leur pouvoir de veto, leur devenir après mandat, Patrice Brun avait pris le temps de réagir. J’ai publié le 22 août dernier son texte « Les présidents d’université entre réalités et fantasmes , sous le titre Défense des présidents. Pour le professeur d’histoire ancienne, le problème essentiel n’est pas le pouvoir du président. « Le vrai débat doit se situer ailleurs. Depuis trois ans, on demande toujours plus à l’université… Ce n’est pas un « toujours plus » que les présidents demandent, c’est un équilibre entre les charges et le potentiel. A mon sens, il a été rompu ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Bordeaux Montaigne. La fusion? Non

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales, Non classé

Fusion. Bordeaux sans Humanités

A. Histoire de l’université racontée sur le site de l’Université de Bordeaux « fusionnée ». Le point faible de la fusion bordelaise : une fusion partielle. Trois établissements l’ont refusée (Bordeaux 3 Michel de Montaigne, Sciences Politiques, Institut Polytechnique de Bordeaux)

« Créée par décret le 3 septembre 2013, quelque 573 ans après sa création originelle en 1441, l’université de Bordeaux retrouve son unité. De l’université de Bordeaux médiévale à celle du XXIème siècle, retour sur une longue histoire.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1968. Les grands principes de la loi Faure sont l’autonomie, la participation et la pluridisciplinarité.L’université de Bordeaux se divise alors progressivement et  donne naissance dans un premier temps à trois nouveaux établissements : Bordeaux1 (droit, économie et sciences), Bordeaux 2(sciences de la vie, sciences de l’homme, sciences de la santé), et Bordeaux 3 Michel de Montaigne (lettres et sciences humaines).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Fusion. Bordeaux sans Humanités

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), F. 19ème et 20ème siècles, Non classé

G. Eiffel. Une fusion ad hominem

3ème chronique critique sur les fusions d’établissements. Les deux premières : Fusions : de la fête à l’enfer, Nantes Université. Fusion mort-née

Le 1 janvier 2020, l’Université Gustave Eiffel devrait être créée. Il reste un peu plus de deux mois à l’État pour ne pas signer le décret de création. Il devrait oser dire « non », tant cette fusion est abracadabrantesque, tant elle prendrait la forme d’une hyper-technostructure coupée des réalités vécues par les personnels et les étudiants, ceux-ci n’étant représentés au CA que par 15 administrateurs sur 35. Du jamais vu dans la gouvernance universitaire.

Cette fusion entraînerait la disparition de l’Université de Marne-la-Vallée, moins de 30 ans après sa création en 1991, dans le cadre du Plan Université 2000.

Cette fusion entraînerait un bien inutile combat des chefs pour la présidence, entre le président de Marne-la-Vallée et la directrice de l’IFSTAR. Le but de leur vie : être « chef à vie ». Gustave Eiffel : une fusion ad hominem !

Lire la suite

Commentaires fermés sur G. Eiffel. Une fusion ad hominem

Classé dans C. Ile-de-France

Nantes Université. Fusion mort-née

Suite de la chronique Fusions : de la fête à l’enfer, Nantes Université, une fusion mort-née

Fêter, les 10 et 11 octobre, le 10ème anniversaire de la fusion des trois universités de Strasbourg a-t-il été une heureuse initiative ? Au final, non ! Car, en attirant globalement l’attention sur les succès et les bienfaits de la fusion d’établissements, le colloque n’a pas laissé la place suffisante à un bilan critique, à l’observation d’échecs notoires et non seulement à la mention de difficultés.

Blogueur critique, j’insiste, depuis 10 ans, plus sur le verre à moitié vide que sur le verre à moitié plein. A venir : six chroniques critiques, une par université mise en valeur pour sa fusion et représentée au colloque par son président ou ex-président. Aix-Marseille Université, Bordeaux, Marne-la-Vallée Paris-Est, Nantes, Sorbonne Université, Strasbourg.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Pays de Loire

Les agents inquiets de leur sort

Suite de la chronique du 5 août 2019 : Bretagne Loire : 4 ans pour mourir. Ouest France, 2 septembre 2019, Université Bretagne-Loire. À quatre mois de la dissolution, les agents s’inquiètent de leur sort (signalement par Michel Abhervé, Blog Alternatives économiques).

Cliquer sur les  images pour les agrandir

Aujourd’hui, alors que la dissolution devra être effective au 31 décembre 2019, les représentants du personnel tirent la sonnette d’alarme : 104 personnes sont en situation de fin de contrat au 31 décembre 2019. Aucun agent n’a une quelconque projection personnelle quant à son avenir professionnel. Ils interrogent : Le personnel de l’UBL sera-t-il le sacrifice anonyme de la dissolution de l’UBL voulue par ceux qui l’ont créée ? Les établissements ont-ils réellement l’intention de repositionner le personnel ?…

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les agents inquiets de leur sort

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire, Non classé

Regroupements. Exception française

Suite de ma chronique du 16 août 2019 (La Ministre Vidal et le classement de Shanghai 2019) et de mes six chroniques de 2013 intitulées : j’ai mal aux regroupements.

University Mergers in Europe (avril 2019, 10 pages). Le rapport de l’Association des Universités Européennes met en valeur l’exception française en matière de regroupements, politique menée continument depuis une dizaine d’années (création des Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur en 2006).

Ces regroupements (les COMUE en particulier) aboutissent à des mammouths en terme d’effectifs. 160 000 étudiants pour l’université Bretagne-Loire : heureusement, celle-ci va être dissoute en fin d’année (chronique : Bretagne Loire : 4 ans pour mourir).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Dans le TOP 100 du classement de Shanghai, figurent 8 universités britanniques, 5 universités suisses, 4 universités allemandes. Dans la liste des mammouths (cf ci-dessus) ne figure aucun de ces trois pays.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Regroupements. Exception française

Classé dans D. Allemagne, D. Europe (autres), D. Suisse, Non classé

La Ministre Vidal et Shanghai 2019

15 août 2019, communiqué de presse de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : publication du Classement de Shanghai 2019 : réaction de Frédérique Vidal

Le rapport global (34 pages)

Rien de nouveau dans l’analyse ministérielle du classement de Shanghai. La ministre l’aime : Frédérique Vidal a pris connaissance de l’édition 2019 du classement de Shanghai. Elle tient à saluer la position de la France en 6ème place mondiale, dans un contexte de plus en plus compétitif qui a vu le nombre de pays représentés dans le Top 500 croître de 20% ces 15 dernières années.

Lire la suite

Commentaires fermés sur La Ministre Vidal et Shanghai 2019

Classé dans Non classé

Bretagne Loire : 4 ans pour mourir

COMUE Université Bretagne Loire : principe de dissolution voté en CA, la forme de la future organisation encore à définir, NewsTank, 23 juillet 2019. Site de l’UBL : aucun communiqué de presse n’accompagne cette décision.

  • Cette COMUE créée par décret le 8 janvier 2016 n’aurait jamais dû exister. Elle n’avait en effet aucune raison d’être puisque la loi no 2015-991 du 7 août 2015, portant nouvelle organisation territoriale de la République, également connue en tant que la Loi NOTRe, n’avait pas créé la Grande Région Bretagne Loire

Chroniques d’Histoires d’universités sur luniversité Bretagne Loire.

Suite de la chronique de Newstank. « Le principe de la dissolution de la Comue Université Bretagne Loire est voté par le CA du 24/06/2019, « pas à l’unanimité, on peut le comprendre et l’imaginer, mais à la majorité quand même », déclare Marc Renner, administrateur provisoire de l’UBL, à News Tank le 19/07.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Bretagne Loire : 4 ans pour mourir

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire, Non classé

Lyon. Évincé sans aucun égard

De ma vie d’universitaire et de ma vie de blogueur, je n’ai jamais lu un courrier d’une telle violence, adressé par un président (celui de la COMUE Université de Lyon, Khaled Bouabdallah) à son adversaire, le professeur Hughes Benoit-Cattin, seul autre candidat à la présidence de la COMUE.

Trois jours après sa réélection à la tête de la COMUE, KB a fait le ménage sans attendre et sans vergogne : « j’ai pris la décision de mettre un terme à la convention régissant votre mise à disposition comme directeur du projet Fabrique de l’innovation ; votre mission s’achève à compter de ce jour ».

Un style glacial : Monsieur et non Cher collègue. Aucun mot de remerciement pour une mission exercée durant 4 ans. Aucun entretien préalable à l’éviction. Et tant pis pour le directeur général des services qui doit faire le sale boulot de mise à la porte. Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon. Évincé sans aucun égard

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, Non classé