Archives de Tag: PRES/COMUE

Psychodrame à Dijon et Besançon

Suite de la chronique du 18 novembre 2018, Quand une COMUE part en vrille, chronique qui a commenté la démission de Nicolas Chaillet, président de la communauté d’universités et établissements Université Bourgogne-Franche-Comté.

Communiqué des syndicats SUD et CGT de l’université de Franche-Comté sur les déboires de la COMUE. Pour résumer : cela ne marche pas et c’est heureux !

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté

Quand une Comue part en vrille

Communiqué de Nicolas Chaillet, président de la communauté d’universités et établissements Université Bourgogne-Franche-Comté, in le Bien public du 16 novembre 2018

  • Mon commentaire. Nicolas Chaillet a été élu en avril 2016 (chronique du blog). Depuis 2010, le PRES puis la COMUE ont connu une histoire agitée que je résumerai ainsi : un accouchement au forceps (12 chroniques du blog racontent cette histoire). Que sont devenus les premiers initiateurs du PRES ? Claude Condé, alors président de l’université de Franche-Comté, est décédé en janvier dernier. Sophie Béjean, alors présidente de l’université de Bourgogne, est Rectrice de l’académie de Strasbourg.

Actualisation de la chronique (19 novembre) Message des présidents et directeurs des 7 établissements fondateurs de la COMUE UFBC

Extraits du Communiqué de Nicolas Chaillet « Lors de son Conseil d’administration du jeudi 15 novembre, j’ai pris la décision de quitter mes fonctions de Président de la Communauté d’universités et établissements Université Bourgogne Franche-Comté (COMUE UBFC) au lendemain du prochain Conseil d’administration, dédié au budget, le 13 décembre prochain »…

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, Non classé

Regroupements : attention, danger !

En projet : ordonnance sur les regroupements, liée à la loi pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC). Elle devrait permettre aux établissements (universités et écoles d’une même territoire) d’expérimenter de nouvelles formes de regroupement. Lire aussi ma chronique du 12 octobre 2018 : des rapprochements à la carte.

Pas si simple ! La Conférence des Doyens et Directeurs des UFR Scientifiques des Universités Françaises a publié un communiqué (18 octobre 2018) : Mise en garde contre les projets précipités ou hors-sol.

Un profond mouvement de transformation des structures universitaires est à l’œuvre, notamment impulsé par les différents appels des programmes d’initiatives d’excellence : IDEX, ISITE, EUR, NCU… La CDUS a largement démontré sa capacité de proposition en répondant activement à plusieurs appels, et les Facultés scientifiques sont des moteurs sur tous les sites où elles sont présentes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Ingénierie, E. Sciences

Le cercle des 7 Macroniens

Un réseau de mise en œuvre de la politique d’Emmanuel Macron dans l’Enseignement supérieur et la Recherche : sept personnalités de l’académie de Versailles, de l’université de Cergy-Pontoise, de la COMUE Université Paris-Seine.

Un Ministre. Jean-Michel Blanquer (54 ans) est ministre de l’Éducation nationale depuis le 17 mai 2017. Il était directeur général du groupe École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales depuis le 1er juillet 2013, l’ESSEC étant membre de Paris-Seine. Auparavant, il avait été recteur de l’académie de Créteil (2007 à 2010), puis directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale (2010 à 2012).

Une Rectrice. Charline Avenel (40 ans). Secrétaire générale de Sciences po, elle est nommée rectrice de l’académie de Versailles, en Conseil des ministres, le 24 octobre 2018. Une nomination permise par le nouvel élargissement du vivier de recrutement des recteurs. L’énarque Charline Avenel est une ancienne camarade de promotion du chef de l’État, Emmanuel Macron (source Educpros).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

Des rapprochements à la carte

Les formes de regroupement instaurées par la loi Fioraso ne datent que de 2013. La COMUE n’a pas prouvé son utilité. L’Association, pourtant prévue par la loi, a été proscrite par la ministre elle-même (chroniques du blog sur les fusions, sur les COMUE).

Et voici que le Ministère finissant (le départ de Frédérique Vidal est annoncé) diffuse un avant-projet d’ordonnance en vue de l’expérimentation de nouvelles formes organisationnelles.

Le texte explicatif (voir point 2) ne manque pas de culot : le projet partagé est plus important que les formes organisationnelles, mais aucune ligne du texte n’est consacrée à son contenu, à son ampleur, à son mode d’élaboration, à sa vraisemblance, à sa sustainability comme on dit aujourd’hui  !

  • « La méthode rompt avec toutes celles qui l’ont précédée. Ce n’est plus le projet partagé qui est contraint de s’adapter à des modes de regroupement imposés par le législateur, ce sont les modes de regroupement qui, au cas par cas, sont conçus pour permettre le déploiement du projet partagé. Parce que les outils ne doivent jamais dicter une politique mais la servir, le projet l’emporte désormais sur ses modes de réalisation ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Fusion des universités normandes ?

Regroupement d’universités et de grande écoles en Normandie ? Chroniques du blog depuis 2015

Ci-dessous un article de Paris Normandie, 8 octobre 2018 (signalement par Michel Abhervé, Alternatives économiques).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Alors qu’après une première réunion vendredi dernier à Rouen, les présidents des universités de Rouen et de Caen doivent annoncer jeudi prochain leur rapprochement, les syndicats de l’Éducation nationale sont vent debout. Dans un communiqué, la FSU rappelle que « depuis un an, des informations imprécises circulent au sein des universités et des écoles d’ingénieurs normandes. Elles font suite à une forme de chantage exercé par la Région Normandie sur les établissements membres de la ComUE [Universités de Caen, du Havre, de Rouen, INSA de Rouen, ENSICAEN, ENSA Normandie] leur reprochant leur manque d’intégration pour obtenir des financements dans le cadre des appels à projets gouvernementaux ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie

Université Bretagne Loire : la fin

Signalement par Michel Abhervé. Ouest France, 10 septembre 2018. « Une réunion est prévue sur l’université Bretagne Loire (UBL) au ministère de l’enseignement supérieur, le 19 septembre, avec les présidents des universités de Rennes 1 et 2, Nantes, Angers, Le Mans, Bretagne occidentale et Bretagne Sud. Selon nos informations, la première concernée, l’UBL n’est pas invitée ! » Lire la suite…

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Université Bretagne Loire : la fin. Celle-ci aurait dû être décidée bien plus tôt !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

UPEC. Le PU-PH sera président

Suite et fin des chroniques concernant l’élection du Président de l’université de Paris-Est Créteil : lire les 11 chroniques précédentes (septembre 2017 à avril 2018).

Jean-Luc Dubois-Randé, professeur des universités et praticien hospitalier, devrait être élu Président de l’université en septembre prochain. Lire l’article détaillé de 94_CITOYENS.com

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Les COMUE : faible valeur ajoutée

Le Premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, à Monsieur Édouard Philippe, Premier Ministre. Objet : Initiatives d’excellence et politique de regroupement universitaire, 15 mars 2018, 7 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ESR : des dépenses à l’aveugle

La Cour des comptes, dans son rapport annuel de l’exécution budgétaire, ne recourt pas à la langue de bois :  observation « de difficultés à atteindre certaines cibles prioritaires : il n’existe pas de corrélation entre l’atteinte de ces cibles et le niveau des moyens alloués aux opérateurs » :

  • absence de « rémunération » des universités selon leur performance en termes d’insertion professionnelle.
  • la part des sortants sans diplôme de l’enseignement supérieur demeure élevée.
  • le taux de réussite en 1er cycle universitaire général ne connaît pas d’amélioration notable.
  • les dotations d’emploi aboutissent-elles à des créations d’emploi ? On ne sait pas.
  • aucun indicateur pour mesurer la performance des regroupements universitaires (fusions, COMUE).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé