Archives de Tag: PRES/COMUE

Paris 1 veut (se) regrouper

Onze ans après la création des Pôles de Recherche et d’Enseignement Supérieur et quatre ans après celle des Communautés d’Universités et Établissements (COMUE), les regroupements au sein de Paris intra-muros ou plus largement en Ile de France ont échoué (mis à part celui de la Comue Université Paris Seine, autour de l’université de Cergy).

L’université Paris 1 Panthéon Sorbonne participe de cet échec général. Depuis 2010 (cf. ma chronique : création du PRES Hesam), Paris I est en effet coutumière d’épisodes de rififi, le dernier étant celui de la décision de l’université de se retirer de cette COMUE Hesam.

Néanmoins, l’université remet l’ouvrage sur le métier. Elle vient de dévoiler son projet stratégique en vue d’un nouveau regroupement. Nom provisoire : Sorbonne Alliances, Alliances avec un S, car Paris 1 possède déjà depuis 2002 un programme Alliance sans S. Ce qui fait désordre !

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Economie Gestion, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

La culture du parangonnage [sic]

La prise en compte des classements internationaux dans les politiques de site, rapport d’inspection, mai 2017, 181 pages. Onze préconisations (page 10 et 11).

Préconisation 1. Le ministère doit expliciter sa position vis-à-vis des classements internationaux et l’intégrer dans le dialogue contractuel.

Le dialogue stratégique contractuel ? Celui-ci n’a plus aucun sens, ne sert plus à rien

  • Un établissement n’est concerné que tous les 5 ans
  • Les crédits affectés au contrat ne constitue plus qu’une goutte d’eau dans le budget global
  • Les équipes de recherche de l’établissement ne peuvent plus être comparées entre elles car la notation A, B et C a été supprimée
  • L’offre de formation n’est plus habilitée diplôme par diplôme, mais elle est accréditée globalement.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Sénat. Frédérique Vidal auditionnée

Mme Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, auditionnée par la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication (11 juillet 2017).

C’est pour moi un vrai plaisir d’être devant votre commission. Dès mon arrivée à la tête de ce ministère, j’ai pris connaissance des nombreux rapports produits par le Sénat et l’Assemblée nationale sur les sujets dont j’ai la responsabilité.

En préambule de mon intervention, je veux vous dire que je suis convaincue de la place déterminante que doivent avoir la production et la transmission des savoirs, mais aussi l’innovation, qui doit être comprise dans tous les sens du terme, et pas seulement technologique. Dans ce contexte, la France a des atouts remarquables. De sa tradition d’excellence scientifique et universitaire, elle doit désormais tirer le plein parti, pour tous.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Et si l’UBL ne rouvrait pas ?

Lettre d’information n°6. L’université Bretagne Loire ainsi que l’ensemble de ses services sont fermés du 21 juillet… Et si c’était l’occasion de ne pas rouvrir le 16 août ! Qui serait gêné par la fermeture définitive ?

Je veux bien écrire une quatrième notice nécrologique ! Mais pourvu que ce soit la dernière !

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

I SITE Nantes, coulé dans la Loire

Suite de la chronique : 3ème notice nécrologique pour la COMUE Université Bretagne-Loire, présidée par Pascal Olivard.

Cette fois, c’est le projet de Nouvelle Université de Nantes qui s’est pris une torpille, lancée par l’École centrale de Nantes qui avait pourtant, en début d’année, donné son accord pour un tel projet.

Forts de ce projet, les Nantais avaient gagné un I SITE, dénommé NEXT, Nantes Excellence Trajectory (88 pages).

NEXT, touché – coulé par la décision du Conseil d’Administration de l’École Centrale de Nantes en date du 7 juillet 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Bretagne-Loire. Notice nécrologique

3ème notice nécrologique pour la COMUE Université Bretagne-Loire, présidée par Pascal Olivard.

Le 5 mai 2015, je publiais une première nécrologie : Feu la COMUE Bretagne-Loire. Le 23 décembre 2015, je publiais une deuxième nécrologie : L’université Bretagne-Loire est mort-née.

En dépit de graves menaces sur son avenir, l’UBL et son président se voilent la face : un site et une lettre d’info donnent un semblant d’existence à la COMUE. Ses échecs successifs aux programmes d’investissement d’avenir la laissent désargentée : elle coûte plus qu’elle ne rapporte.

Il faut arrêter. En mai 2017, le CNRS quitte le navire qui commence à couler.

Ce début juillet 2017, ce sont les élu-e-s de la FSU au Conseil d’Administration de la COMUE qui tirent le signal d’alarme. 3ème notice nécrologique !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Paris. Le bazar des Sciences

L’appel à projets Écoles universitaires de recherche (Graduate Schools à la française) vient de franchir une étape : celle du dépôt des candidatures. Les 195 enregistrées seront examinées par un jury en octobre 2017 et les lauréats seront financés à partir du 1er trimestre 2018 (chronique Micmac budgétaire pour le financement du PIA3).

Objectif des EUR. « L’action Écoles universitaires de recherche (EUR) du troisième Programme d’investissements d’avenir a pour ambition d’offrir à chaque site universitaire la possibilité de renforcer l’impact et l’attractivité internationale de sa recherche et de ses formations dans un ou plusieurs domaine(s) scientifique(s), par la création d’une ou plusieurs école(s) universitaire(s) de recherche qui rassembleront des formations de master et de doctorat ainsi qu’un ou plusieurs laboratoires de recherche de haut niveau ». Et les formations de licence ? Lire la note finale.

Pour ce qui est des Sciences « dures » de Paris intra-muros, dans quel contexte l’appel à projets EUR prend-il place ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Sciences

Droits d’inscription en hausse ?

Rapport de la Cour des comptes, La situation et les perspectives des finances publiques, juin 2017, 253 pages. Pour la Cour, la priorité, la seule priorité : réduire les déficits publics plus vite et plus fort que prévu.

Le gouvernement a entendu la Cour et tapé fort : gel du point d’indice des fonctionnaires, décidé sans la moindre concertation avec les organisations syndicales.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Va-t-il mettre le feu aux poudres en mettant en œuvre un autre des leviers d’action suggéré par la Cour pour réduire les déficits : augmenter les droits d’inscription à l’université davantage que les années dernières.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Université Fédérale de Paris

Suite de la chronique Emmanuel Macron dessine l’avenir de l’université par ordonnance.

EducPros. « Le ministère se laisserait un an pour mener à bien une concertation sur un projet de loi d’habilitation puis d’ordonnance pour faciliter les regroupements d’écoles et d’universités. Si la plupart des acteurs se disent « surpris » par cette démarche, ils commencent à définir leurs revendications et lignes rouges ». Un an de concertation pour parvenir au final à une ordonnance : ça ne colle pas !

Et pendant ce temps-là. Un groupe de directeurs de composantes et d’élus des Conseils de l’université Paris Diderot publie un document de 46 pages sur les statuts d’une future Université Fédérale de Paris, une alliance se substituant à Sorbonne Paris Cité. Mais que font donc Frédéric Dardel et François Houllier ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Université. Macron dessine l’avenir

News Tank a publié hier un dossier de 28 pages, Les universités françaises dessinent leur avenir. Il se pourrait qu’Emmanuel Macron dessine cet avenir – et en particulier celui du regroupement des établissements – par ordonnance (lire en note finale le billet d’EducPros).

Il faut dire en effet que la politique de regroupements à marche forcée, instaurée par la loi ESR de juillet 2013 et aboutissant à des COMUE monstrueuses, a pitoyablement échoué (depuis 2009 : 303 chroniques du blog sur les regroupements).

Le combat du blog depuis 2009 : une quinzaine d’universités de recherche, dédiées aux seuls deuxième et troisième cycles et obtenues par fusion, et « en même temps » plusieurs centaines d’Instituts d’Enseignement Supérieur, dédiés aux seuls premiers cycles en 3 ans. Ces IES seraient des établissements juridiquement nouveaux, autonomes mais associés non aux lycées (les classes supérieures des lycées seraient intégrées dans les IES), mais aux universités de recherche.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé