Archives de Tag: STS

Une balle dans son pied de Ministre

La rentrée étudiante, MESRI, dossier de presse, 80 pages. La Ministre, Frédérique Vidal, a-t-elle potassé les chiffres-clés provisoires (données brutes et pourcentages) du tableau ci-dessous ?

Si oui, hélas pour elle ! Pourquoi n’a-t-elle pas vu qu’en les laissant publier, elle tirait une balle dans le pied de ParcourSup, et, de ce fait, se tirait une balle dans son pied de Ministre.

De ces données lacunaires (quid de la répartition des nouveaux entrants dans les 4 filières principales du SUP ? Chronique : nouveaux entrants, places supplémentaires, places vacantes), on peut en effet faire l’hypothèse (les données définitives sur les inscriptions ne seront connues qu’en janvier 2019).

  • d’une diminution de la poursuite d’études des néo-bacheliers,
  • et/ou d’une diminution de la part des 4 principales filières de l’enseignement supérieur dans l’ensemble du supérieur,
  • et/ou d’un nombre de places supplémentaires dans les filières sélectives (CPGE, STS, IUT), inférieur aux nombres annoncés.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Le décrochage et l’échec en STS

Depuis 2009, 191 chroniques d’Histoires d’universités sur les STS

1.Effectifs en BTS en 2017-2018 + Origine scolaire des étudiants de première année (source RERS 2018)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Places supplémentaires, vacantes

Suite de la chronique Parcoursup : questionner les données. Cette nouvelle chronique est consacrée

  • aux nouveaux entrants dans le supérieur, et plus particulièrement dans l’université
  • aux places supplémentaires créées pour l’année 2018-2019,
  • aux places vacantes début septembre 2018.

Vu les chiffres de places supplémentaires et de places disponibles, annoncés par le Ministère, tous les candidats à la poursuite d’études supérieures du supérieur auront une place au terme de la procédure complémentaire de ParcourSup, i.e. ce jour, 21 septembre 2018… A la condition que ces chiffres aient à voir avec le réel !

1.Nouveaux entrants. Un étudiant nouvel entrant est un étudiant s’inscrivant pour la première fois en première année de cursus licence (capacité en droit et DAEU non compris) dans une université française, qu’il soit nouveau bachelier ou non (étudiant étranger ou titulaire d’un titre admis nationalement en équivalence ou en dispense du baccalauréat ou bachelier des années antérieures n’ayant pas commencé d’études universitaires auparavant). La DEPP estime que 85% des nouveaux entrants sont des bacheliers de l’année.

340 000 nouveaux entrants à l’université en 2017-2018

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

SUP privé 2017-2018 : +2,9%

Suite de la chronique : Progression constante des effectifs étudiants dans l’enseignement supérieur privé de 2000 à 2016.

La progression s’est accélérée au cours de l’année 2017-2018 (selon les RERS 2018) : +2,9% en un an dans le privé contre +1,4% pour l’ensemble du supérieur. Plus de 520 000 étudiants dans le privé.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Economie Gestion, E. Ingénierie

Taux de poursuites d’études

Aline Pauron, Projections des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2017 à 2026, Note d’information n°4, avril 2018

Deux informations clés de cette Note d’information. 1. L’évolution du taux de poursuites d’études (dans les 4 principales filières post-bac), selon le type de baccalauréat

  • Moins de poursuites d’études pour les bacheliers généraux (87,5 % en 2010, 84% en 2017, 83,5% en 2026)
  • Stabilisation du taux pour les bacheliers technologiques (71,5% en 2010, 70,6% en 2017, 71,7 en 2026)
  • Progression du taux pour les bacheliers professionnels (25,1% en 2010, 30,1% en 2017, 31,4% en 2026)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

La sélection est très attractive !

Attention. Actualisation ce jour même à 19 heures car un dossier de presse ministériel est désormais en ligne (24 pages)… En attente d’analyse ! Histogramme du nombre de vœux par type de formation

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Chronique ci-dessous publiée à 15 heures 4. Choisir une filière sélective à l’entrée de l’enseignement supérieur est de plus en plus « tendance », comme l’indiquent les données de ParcourSup, après confirmation – fin mars – des vœux des candidats. On observe, de 2017 à 2018, une progression  de l’attractivité des filières sélectives, une diminution du nombre de vœux pour entrer en 1ère année de licence.

  • 4,3 millions des 6,3 millions de vœux (soit 68 %) concernent les filières sélectives (STS, CPGE, IUT, Écoles avec prépas intégrées).
  • en licence, le nombre de candidats ayant confirmé au moins un vœu est de 551 593, contre 630 378 candidats en 2017 (-12,5 %).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

STS. Le Recteur recruteur

Voici donc confirmé le recteur d’académie comme agent de recrutement des bacheliers professionnels dans les sections de techniciens supérieurs.

Agent de recrutement à deux niveaux selon le Décret n° 2017-515 du 10 avril 2017 portant expérimentation de modalités d’admission dans une section de techniciens supérieurs pour les titulaires d’un baccalauréat professionnel .

  • « Pour se prononcer [sur cette admission], le recteur d’académie tient compte de l’avis d’orientation favorable du conseil de classe. Lorsque le nombre d’avis d’orientation favorables excède, pour la section de techniciens supérieurs demandée, le nombre de places offertes aux candidats, il tient compte de la cohérence du dossier du candidat avec la spécialité demandée, du rang du vœu exprimé par le candidat pour cette section dans la procédure de préinscriptions et des aptitudes de ce dernier. Dans le respect des critères ainsi définis, la qualité d’élève boursier peut être prise en compte ».
  • « Le nombre des candidats ainsi admis ne peut excéder le pourcentage des places offertes dans chaque section de techniciens supérieurs que le recteur d’académie définit chaque année, en concertation, s’il y a lieu, avec les autres recteurs de la région académique.

Une fois de plus, l’adage s’applique : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Dépense par étudiant en baisse

L’état de l’École 2017. Coûts, activités, résultats. 34 indicateurs sur le système éducatif français, n°27,  novembre 2017, 92 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Apprentissage dans le SUP : +5,9%

Aurélie Demangeot, L’apprentissage au 31 décembre 2016, DEPP, Note d’information, n°17.23, octobre 2017. 412 300 apprentis au 31 décembre 2016, soit une hausse de 1,7% par rapport à 2015.

Cliquer sur le images pour les agrandir

L’apprentissage, en 2016 par rapport à 2015, a nettement plus progressé dans l’enseignement supérieur que dans les niveaux d’enseignement inférieurs : + 5,9% (cf tableau ci-dessous).

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Ingénierie

1er cycle : BTS et DUT délivrés

Depuis une dizaine d’années, l’évolution du nombre de diplômes délivrés en 1er cycle de l’enseignement supérieur (BTS, DUT, Licence) est contrastée. Les taux de réussite à ces diplômes sont très liés à l’origine scolaire (type de baccalauréat obtenu).

Le baccalauréat – ce diplôme est-il encore le premier des diplômes universitaires ? – est délivré à de plus en plus de jeunes, comme l’indique le tableau ci-dessous extrait des RERS 2017. En 2001, 61,9% des jeunes de la génération ont obtenu le baccalauréat, 78,8% en 2016. Davantage de bachelières (83,9% en 2016) que de bacheliers (73,9%), mais l’écart entre filles et garçons s’est réduit  entre les deux dates.

La proportion de bacheliers professionnels dans une génération a doublé (11,2% en 2001, 22,6% en 2016). On oublie trop souvent que la proportion de bacheliers généraux a aussi significativement augmenté (de 32,5% à 40,5%). La proportion de bacheliers technologiques est par contre en baisse (de 18,2% à 15,7%) sans qu’on s’en émeuve quand on discute de poursuites d’études dans le supérieur.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé