Archives de Tag: STS

Diplômés du SUP. Chômage : 10%

Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 – Pas d’amélioration de l’insertion professionnelle pour les non-diplômés, Émilie Gaubert, Valentine Henrard, Alexie Robert, Pascale Rouaud , Céreq Bref n°356 , juin 2017, 4 pages

Pas d’amélioration pour les diplômés du supérieur

« 85 % des diplômés de l’enseignement supérieur de la Génération 2013 sont en emploi trois ans après la sortie du système éducatif. Leur taux de chômage, de 10 %, reste identique à celui de leurs homologues sortis en 2010. Par ailleurs, après trois années de vie active, la part des emplois occupés à durée indéterminée est en légère baisse, de même que leur salaire mensuel net médian qui s’établit à 1 710 euros.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

136 421 élèves ingénieurs

Sophie Roux, Les étudiants inscrits en 2016-2017 en cycle ingénieur, Note Flash du SIES, N°10 juillet 2017, 2 pages.

136 421 élèves ingénieurs en 2016-2017, soit une progression de 4,6% par rapport à 2015-2016 (tableau ci-dessous). Une majorité d’entre eux sont scolarisés dans le public (32 740 dans les écoles d’ingénieurs universitaires). Les effectifs dans les écoles privées dépassent plus d’un quart des inscrits et connaissent la plus forte progression (+ 7,4% en un an). En matière d’attractivité, le secteur privé se porte bien.

Cliquer sur images pour les agrandir

Un peu plus d’un élève néo-entrant sur trois, inscrit en école d’ingénieur, est issu d’une classe préparatoire aux grandes écoles (tableau ci-dessous). Près d’un sur 4 vient d’un BTS ou d’un DUT. Près d’un sur cinq vient d’une classe préparatoire intégrée à une école (ce qui peut être interprété comme une stratégie de captation de clientèle dès la sortie du baccalauréat).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Ingénierie

52% des bacs pros échouent au BTS

Parcours et réussite en STS : les indicateurs de la session 2016, Note Flash du SIES, n°09, juillet 2017.

Résumé de la Note Flash. « Près de 80 % des bacheliers inscrits en 2013 en première année de section de technicien supérieur (STS) sous statut scolaire passent en deuxième année, et 68 % d’entre eux obtiennent le BTS en deux ou trois ans (64 % en deux ans). Le taux de réussite varie selon la série au baccalauréat et la mention obtenue. Il atteint près de 83 % pour les bacheliers généraux, 71% pour les bacheliers technologiques et 48% pour les bacheliers professionnels ».

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Quel post-bac pour les bacs pros ?

Suite des chroniques BTS, une attractivité en baisse ? et La réussite au BTS selon 5 facteurs.

La politique du gouvernement sortant, orientant (jusqu’à présent à la marge et sans contraintes majeures) les bacheliers professionnels vers les Sections de techniciens supérieurs (STS), les bacheliers technologiques vers les IUT et les bacheliers généraux vers les CPGE et les licences universitaires, se poursuivra-t-elle avec la nouvelle majorité ?

Priorité aux bacheliers professionnels par divers moyens :

  • incitation à aller jusqu’au bout de la procédure APB (hiérarchiser les vœux et les confirmer dans les délais impartis),
  • augmentation du nombre total de places dans les STS,
  • instauration de quotas,
  • limitation ou interdiction d’accès pour les bacheliers généraux,
  • prescription du recteur, aux lycées de l’académie, de prendre, au-delà ces capacités officielles d’accueil, quelques élèves supplémentaires dans chacun des BTS proposés…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La réussite au BTS selon 5 facteurs

Suite de la chronique BTS, une attractivité en baisse ?

La réussite au BTS selon cinq facteurs : le sexe, le type de bac obtenu, la spécialité choisie (production ou services), le mode de formation (sous statut scolaire, en alternance, en formation continue, à distance, en individuel), le lycée d’appartenance. L’album de 8 photos jointes fournit les sources statistiques pour mesurer l’influence de chacun de ces facteurs.

En 2015, 179.611 élèves ont été présents aux examens du brevet de technicien supérieur (dont 13.900 pour obtenir un BTS agricole). 133.143 ont obtenu le diplôme (taux de succès : 74,1%), dont 10.917 un BTS agricole (taux de succès : 78,5%). Indicateur 8.16. Le BTS : présentation générale.

Les jeunes femmes ont été aussi nombreuses que les jeunes hommes à passer le BTS. Leur taux de succès a été supérieur (75,3% contre 70,8%), et cela dans presque toutes les spécialités y compris celles de la production.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

BTS, une attractivité en baisse ?

En marche ! Programme pour l’enseignement supérieure et la recherche.

Nous agirons pour promouvoir la mobilité sociale et professionnelle. Nous revaloriserons la formation professionnelle via la création de 100 000 places supplémentaires dans de nouvelles filières courtes professionnalisantes proposées par les lycées, les universités, les établissements consulaires en lien avec les branches professionnelles.

Cinq questions pour lever les imprécisions de ce programme. Filières courtes professionnalisantes en deux ou trois ans ? Le même diplôme préparé et délivré en classe supérieure des lycées et en université ? Le diplôme délivré par les établissements consulaires sera-t-il un diplôme national ? Et quid de la licence de technologie en 3 ans proposée par l’Assemblée des Directeurs d’IUT ? Et quid du Bachelor en 3 ans ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Mieux vaut être fille/fils de cadre !

Diplôme des sortants d’études initiales selon l’origine sociale en 2014 (INSEE). De l’importance et du maintien des inégalités sociales en matière d’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur. La démocratisation, un serpent de mer !

Cliquer sur les images pour les agrandir

En 2014, parmi les filles/fils de cadres et professions intermédiaires sortant d’études initiales, 44% ont obtenu un diplôme supérieur à bac+2 et 16% un bac+2, soit un total de 60% de diplômés du supérieur. Le taux n’est que de 31% pour les enfants d’employés et d’ouvriers.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Macron et l’apprentissage

Toutes les choniques du blog sur l’Alternance, sur les Sections de Techniciens Supérieurs. Programme d’Emmanuel Macron Alternance / Apprentissage.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« L’apprentissage permet d’augmenter massivement les chances des jeunes pour trouver un emploi. Son développement est aussi un enjeu majeur pour la montée en gamme et donc la compétitivité de notre économie. Nous nous engageons à réformer en profondeur cette filière.

Objectif 2 : Faire de l’alternance le cœur de l’enseignement professionnel.

Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Non classé

Les IUT dans leur tour d’ivoire

50 ans de réussite. Le réseau des 113 IUT a fêté ses 50 ans en 2016 (autre site: le portail des IUT). J’ai participé avec plaisir au colloque des 50 ans de l’IUT de Reims (communication: Licences pros : quel avenir ?)

Pour l’avenir, le réseau propose, dans un document de 70 pages, d’expérimenter, à la rentrée 2017, 10 à 15 parcours technologiques du grade de licence en IUT (un engagement nouveau pour la formation des cadres intermédiaires* et pour contribuer à une meilleure employabilité au niveau Licence**). Le document fixe également 50 objectifs : pour une voie technologique universitaire d’avenir.

p1570159Cliquer sur les images pour les agrandir

Ce document est décevant. Le réseau pense son avenir à l’intérieur d’une tour d’ivoire, le bel et bon IUT. Il n’a pas compris qu’il n’est pas seul sur le territoire du 1er cycle. Il n’a pas compris qu’il faut aujourd’hui penser et réaliser une réforme de l’ensemble du premier cycle (DUT, BTS, Licence universitaire, CPGE). Pourquoi ? Parce que le quinquennat qui se termine a échoué à diplômer du supérieur 50% de jeunes dans les nouvelles générations (la France reste collée à 43-44%). Parce que ce quinquennat, recordman de la démagogie, a porté l’objectif de 50% à 60% ! Enterrer le rapport STRANES.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

1er cycle : échec gouvernemental

Depuis 2012, trois ministres et secrétaires d’État pour l’Enseignement supérieur et la recherche – Geneviève Fioraso, Najat Valaud-Belkacem, Thierry Mandon.

On peut dire aujourd’hui, au vu des tableaux statistiques 2012 – 2016 (2012-2017 pour les STS), qu’ils ont piteusement échoué à maîtriser, réorienter les flux post-bac. Leur discours a été centré sur la réussite d’étudiants plus nombreux en 1er cycle, sur la priorité aux bacheliers professionnels pour l’entrée dans les STS, aux bacheliers technologiques pour l’entrée dans les IUT. Les Rectrices et recteurs devaient veiller à la mise en œuvre de cette politique courageuse de démocratisation… sans cependant mettre en place des quotas de bacheliers par type d’établissements. Absence de courage politique, comme d’habitude.

Cette politique molle, inconséquente a conduit à un échec retentissant parce que la forte progression des poursuites d’études après le bac n’a pas été anticipée.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé