Archives de Tag: Vidal Mandon Vallaud-Belkacem Fioraso

Loi ORE. Oui, il faut s’inquiéter !

Le Monde des 14 et 15 janvier 2018. Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Oui, il faut s’inquiéter de la réforme de la procédure d’admission des bacheliers dans l’enseignement supérieur.

Le gouvernement a eu certes raison de vouloir supprimer le tirage au sort dans les filières universitaires en tension et d’instaurer, tout en le niant, la sélection à l’entrée de la licence universitaire, comme dans les autres formations du 1er cycle de l’enseignement supérieur (CPGE, STS, IUT, Instituts de Travail Social, Formations paramédicales, 2ème année des études de santé).

Mais sa réforme – la loi ORE (Orientation et Réussite des Étudiants) non encore publiée – , réforme menée sans aucune stratégie globale, prend l’eau de toute part.

Tout est inquiétant dans cette loi :

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Moins de poursuites d’études ?

Note Flash du SIES, Inscription des nouveaux bacheliers entrant en première année à l’université en 2017-2018 (situation au 20 octobre 2017)

Cette Note Flash est tout à fait troublante. Selon elle, les bacheliers 2018, plus nombreux que les bacheliers 2017, ont été proportionnellement moins nombreux à poursuivre des études supérieures à l’université et à l’IUT.

Pourquoi un taux relatif de poursuite d’études moins élevé en 2018 qu’en 2017 ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Loi ORE votée en 1ère lecture

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La loi Orientation et Réussite des étudiants a été votée, ce 19 décembre en 1ère lecture, par l’Assemblée nationale.

Le projet de loi, les rapports des commissions, le débat à l’assemblée nationale, les amendements : cliquer ici.

Pourquoi il fallait s’opposer à ce texte : lien vers les 28 chroniques critiques du blog

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Plan Étudiants : il manque 2 Mds€

Sénat. Projet de loi de finances pour 2018 : Recherche et enseignement supérieur. L’avis n° 112 de Mme Laure Darcos et M. Jacques Grosperrin, fait au nom de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, déposé le 23 novembre 2017, démontre qu’il manque plus de 2 milliards d’euros pour financer le Plan Étudiants sur la période 2018 à 2022. Ce plan, selon les annonces actuelles, est très largement sous-financé. Démonstration en 3 temps.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Extraits de l’avis sénatorial. 1. Quel financement pour la hausse de la démographie étudiante ?

« … L’évolution des effectifs de l’enseignement supérieur est pourtant, en très grande partie, prévisible, avec même plusieurs années d’avance. C’est pourquoi votre commission s’est maintes et maintes fois insurgée contre l’impréparation des précédents gouvernements, confrontés chaque année à un afflux majeur d’étudiants supplémentaires qu’ils semblaient découvrir, ne jamais anticiper et ne faire que subir.

À l’horizon 2025, la France compterait 2,9 millions d’étudiants, soit environ 350 000 de plus qu’en 2015 (2,8 millions en 2020) »…

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Ministres (2007 à 2017) et licence

Faire progresser la réussite en Licence (suite de la chronique Accès à la L1: la sélection est là). Depuis 2007 (depuis les années 60 en fait), cet objectif, tous les ministres et secrétaires d’État de l’enseignement supérieur ont décidé de le mettre au cœur de leur politique explicite. Faut-il rappeler leurs noms ? Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Geneviève Fioraso, Najat Vallaud-Belkacem, Thierry Mandon et Frédérique Vidal aujourd’hui.

En 2007, beaucoup de chemin était à parcourir : l’échec dominait en licence universitaire. A ce jour, l’échec – majoritaire – est toujours là. Tous ces ministres et secrétaires d’État se sont opposés à l’instauration de la sélection pour l’accès à la licence. Dans le projet de loi défendu par Frédérique Vidal, le mot « sélection pour accéder à la licence » ne figure pas, pourtant la sélection est bien là. Fera-t-elle progresser les taux de succès ? Détails sur les taux de succès par sexe, filière de bac, mentions au bac, domaine de formation en licence) : lire la note finale.

Valérie Pécresse, ministre de 2007 à 2011, a échoué à faire progresser le taux de succès en licence (tableaux ci-dessous), malgré son Plan licence (financement : 700 millions d’euros). Taux de réussite en 3 ou 4 ans pour les bacheliers 2007 (38,9% ou 39,5% selon les publications), bacheliers 2008 (40,3%), bacheliers 2009 (38,9%), bacheliers 2010 (39,8%), bacheliers 2011 (39%).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Accès à la L1 : la sélection est là

Le projet de loi Orientation et réussite des étudiants organise, sans le dire explicitement, la sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur. On attendait le fin du tirage au sort (et de la procédure Admission post-bac) et, au final, on a une vraie procédure de sélection (et un frère jumeau d’APB encore plus « usine à gaz » : Parcoursup ; mon ami Yann Bisiou l’a tout de suite dénommé avec humour : PasSup, PasSûr. La sélection, c’est une surprise, une bonne surprise !

  • sélection existant déjà pour l’accès aux Sections de techniciens supérieurs, aux Instituts universitaires de technologie, aux classes préparatoires aux grandes écoles
  • sélection dans les licences à capacités d’accueil limitées (médecine, STAPS, Psychologie, Droit voire Économie…)
  • mais également sélection dans toutes les autres licences.

C’est le paradoxe de ce projet de loi : les mots « sélection et/ou prérequis » n’y figurent pas. Les termes utilisés sont désormais « caractéristiques de la formation », « attendus de la formation ». Chroniques précédentes sur cette réforme.

Avant de procéder à la démonstration de l’instauration de fait de la sélection par le projet de loi, je me dois de rappeler la position que je défends sur ce blog depuis 9 ans (le combat du blog : 20 propositions de réforme).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans E. Médecine Pharmacie, Non classé

Ce que vont être « les attendus »

Compte-rendu de la réunion au Ministère sur le Plan Étudiants (16 novembre 2017). Compte rendu fait par un des vice-présidents Formation et Vie universitaire présent à cette réunion : le texte.

Comment dénommer celle-ci ? Réunion d’information ? de consultation ? de cadrage ? de pompage d’idées ?  de mobilisation ? d’instrumentalisation ? de manipulation ? de mise au pas anticipée ? En tous cas, ce n’est pas une négociation du ministère avec des responsables des établissements.

Bien des points de la réforme ne sont pas encore réglés. Il en est ainsi pour les attendus.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Quand enterre-t-on enfin l’UBL ?

5ème notice nécrologique pour la COMUE Université Bretagne-Loire, présidée par Pascal Olivard.

La ministre Frédérique Vidal vient de  remettre en question, sans langue de bois et avec un nombre impressionnant d’arguments, l’existence même de cette COMUE. C’est le président Olivard lui-même qui l’a dit devant le CA de l’UBL, le 13 novembre 2017 (compte-rendu de l’entretien avec la Ministre).

Il est temps de regarder enfin les choses en face, car ça fait deux ans et demi que l’UBL devrait être enterrée.

Le 5 mai 2015, je publiais une première nécrologie : Feu la COMUE Bretagne-Loire.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Doctorat. Droits d’inscription : +36%

Communiqué de la Confédération des Jeunes Chercheurs (8 novembre 2017). Contre l’augmentation de 150 euros des frais d’inscription sans bénéfices pour les doctorant-es.

« La CJC s’oppose à l’augmentation des frais liés à l’inscription en doctorat avancée par le gouvernement. Dans un contexte d’explosion de la précarité dans la recherche, elle demande à être reçue d’urgence par Madame Vidal, ministre de l’ESRI.

La CJC s’insurge d’apprendre par voie de presse que le texte du Plan étudiants présenté le 30 octobre dernier, inclut une contribution Vie étudiante obligatoire s’ajoutant aux frais d’inscription en doctorat. La CJC étudie actuellement toutes les options à mettre en œuvre si l’avant-projet de loi restait en l’état et va prendre contact avec les autres organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche en ce sens.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Réformer « en même temps »…

Le combat du blog Histoires d’universités, depuis 2009, est celui de la création, en même temps, d’Instituts d’Enseignement Supérieur (IES) dédiés au 1er cycle et d’universités de recherche dédiées au master et au doctorat. La réforme Vidal-Blanquer n’a aucune stratégie globale, aucune ambition (Le « Plan Étudiants » en 20 mesures ; Accompagner chacun vers la réussite)

Republication de la chronique du 14 mars 2014 : le combat du blog, créer des IES. Pourquoi réformer l’ensemble du 1er cycle (Licence, DUT, BTS et CPGE) ? Quels défis ? Quels parcours de formation et quels programmes ? Quelle pédagogie ? Quel corps enseignant ? Quels coûts ? Quels financements ? Combien d’IES ? Quelle répartition sur le territoire (carte des formations) ?

1. Chronique du 19 février 2009. Créer 480 Instituts d’enseignement supérieur. Réformes bloquées : une chance pour la Réforme.

2. Chronique du 4 mars 2011 (séminaire Politiques des Sciences). Sortir le cycle Licence de l’université et créer des IES.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé