MCF : pour une classe unique !

Déblocage de la situation des Maîtres de Conférences HDR qualifiés (communiqué du collectif , 19 mai 2017).

« Nous avons amplement dépassé les 800 signatures. Depuis le mois de janvier 2017, de nouvelles raisons sont venues s’ajouter à nos précédentes revendications : elles ne font que confirmer l’urgence de signer notre pétition.

Le Ministère nous a d’abord signifié, chiffres à l’appui, que la part des professeurs des universités au sein des effectifs des enseignants-chercheurs est stable et que les professeurs des universités représentent 31 % des enseignants-chercheurs en 2016 (contre 30,7 % 2006 [sic]). La belle évolution !!! Il ajoute que compte tenu de l’accroissement de l’effectif des enseignants-chercheurs (49 101 en 2006, 50 875 en 2016), ces chiffres attestent d’un renforcement des possibilités d’accès au corps des professeurs des universités dans un contexte favorable de création d’emplois. Si cela est sans doute vrai au niveau national, ce n’est nullement vrai dans tous les domaines, notamment dans les disciplines à faibles effectifs étudiants.

Il est urgent de ne plus concevoir nos carrières en fonction du nombre d’inscrits mais en fonction de l’évolution de chaque enseignant-chercheur. Malgré ce que peuvent en dire certains, nous faisons tous le même travail !!!

Nous avons ensuite assisté à cette farce que serait l’amélioration du déroulement de nos carrières, à savoir cet échelon exceptionnel en hors-échelle lettre B qui a été créé en fin de hors-classe des maîtres de conférences. Et pour lequel il faudra encore faire preuve de ses compétences devant le CNU ou le CA de son établissement… Sans compter que le critère principal de l’accès à cet échelon sera notre investissement dans les missions d’enseignement [sic]. La belle innovation !!!

Pourquoi ce revirement en fin de carrière, alors que tout notre parcours précédent devrait se partager à égalité entre enseignement et recherche ? Cherche-t-on des enseignants-chercheurs qui seraient disposés à faire plus d’heures complémentaires à bas coût ?

Enfin, la campagne synchronisée 2017 ne fait qu’entretenir l’indigence de postes que nous connaissons depuis trop longtemps.

Les 855 signataires actuels viennent de tous horizons ; nous sommes donc tou(te)s concerné(e)s, toutes disciplines confondues ; la situation ne cesse de se dégrader ; dans les dix dernières années, l’Université française a été complètement transformée ; par conséquent, nos carrières doivent évoluer aussi ; nos compétences et nos engagements ne peuvent plus être soumis à la seule loi du marché et à de simples calculs budgétaires.

La classe unique serait aujourd’hui la meilleure solution afin de pallier les inégalités flagrantes et de donner à tou(te)s la chance de gravir tous les échelons ; dans l’attente, le déblocage de la situation des MCF-HDR qualifiés serait un pas en avant non négligeable ; alors c’est le moment de faire signer et faire connaître la pétition« .

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s