Archives mensuelles : août 2012

Poursuites d'études après le master

Chroniques au long cours. Ma chronique du 1er septembre 2011 « Faire une 2ème master 2 » fait partie, comme celle sur « Des Licences dites d’excellence« , des chroniques au long cours, lues ou relues par les lecteurs du blog. La lecture des résultats de l’enquête sur les diplômés Master de 2009 de Lille 3 (OFIVE, avril 2012) m’incite à republier la chronique écrite y a un an. Dans cette université, le taux de poursuite immédiate d’études a en effet progressé de 2008 à 2009. A la rentrée 2009, 61 des 870 diplômés de master ont commencé un autre master (7% des diplômés), 26 diplômés se sont inscrits en licence générale ou professionnelle.

Chronique du 1er septembre 2011. « Bretagne Nord. “Où en êtes-vous dans vos études” ? “Je soutiens mon mémoire de Master 2 en septembre. J’aurai alors deux masters”. Bretagne Sud. “Où en êtes-vous dans vos études” ? “Je commence un 2ème master à la rentrée”. Ces deux jeunes femmes, interrogées lors de dîners chez des amis, seront donc bientôt titulaires de deux masters professionnels.

Pourquoi ces poursuites d’études ? Plusieurs raisons invoquées : plaisir d’apprendre, souhait d’enrichir le “portefeuille” de compétences, volonté d’acquérir plus d’expériences professionnelles par un stage de plus, peur de se confronter trop vite au marché du travail. “Le marché de l’édition pour la jeunesse n’est pas facile” ; “le marché des politiques publiques urbaines est fort concurrentiel”. Pas de problèmes financiers pour faire une année d’études de plus ? “Non”. Les parents, présents, confirment, en souriant, qu’ils vont suivre ! Ils vont même financer encore plus car le 2ème master est localisé à Paris. Chacun connaît le prix des logements étudiants dans la capitale.

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Bretagne Sud en 148 photos

Université de Bretagne Sud, créée par décret le 7 avril 1995. Vannes, 17 août 2012, je photographie deux des sites de l’université : le campus de Tohannic, la Faculté de droit, d’économie et de gestion, rue de la Loi. Un jour peut-être, je photographierai le site de Kerkado à Vannes (IUT et résidence universitaire), les sites de Lorient et de Pontivy. 148 photos en 7 albums.

« Avec 900 employés dont 479 enseignants et enseignants-chercheurs, l’UBS permet d’accueillir plus de 8.487 étudiants et propose actuellement 103 diplômes de la Licence au Doctorat. dispose actuellement de 91.723 m² de surfaces bâties » (chiffres-clés).

Vannes, Campus de Tohannic. Le campus n’est pas totalement désert. Des chantiers en cours. Trois personnels fort sympathiques à l’accueil. Quatre étudiantes en recherche d’informations. Album 1 : 24 photos. Présidence et services centraux. Giratoire de l’université. Station de vélos OCEA. Rue André Lwoff, prix Nobel.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie

CPGE. Combien de divisions ?

La « division » est la structure de base dans l’enseignement supérieur des lycées (CPGE et STS). Elle représente un certain nombre d’élèves. L’ouverture d’une Classe préparatoire aux grandes écoles dans un lycée qui n’en possédait pas jusqu’alors suppose qu’un certain nombre d’élèves vont y postuler. Combien ? 35 ? Help au lecteur pour préciser la réglementation ! A l’inverse, une division dont les effectifs déclineraient durablement serait à terme fermée. Article fort intéressant (même s’il concerne l’année 1999) sur la taille des structures pédagogiques : moins d’élèves par division de STS que par division de CPGE.

Un lycée habilité à ouvrir des CPGE possède un certain nombre de divisions dans une ou plusieurs des 3 filières (scientifiques, économiques et commerciales, littéraires), chacune de ces filières possédant une ou plusieurs spécialités. Le BOEN du 23 août 2012 donne la liste exhaustive des CPGE par lycées, par filières et sous-filières. Le nombre de « divisions » est indiqué.

Quiz. Quel est le lycée qui possède le plus de « divisions » scientifiques ? Indice : ne serait-ce pas un lycée parisien ? Celui qui possède le plus de « divisions » économiques et commerciales ? Le plus de divisions littéraires ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Statistiques. Parution des RRS 2012

Parution des Repères et Références Statistiques 2012 (RRS 2012). Parution avec quelques jours d’avance par rapport aux années précédentes. Les RRS : une mine d’informations. Bravo la DEPP ! Bravo Geneviève Fioraso ! Les RRS constituent la source statistique la plus complète sur le système éducatif français. Les données sur l’enseignement supérieur englobent l’année 2011-2012, les évolutions depuis 1990 ; elles doivent être mobilisées par les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Premier chiffre clé : le nombre d’étudiants inscrits dans le SUP (indicateur 6.1). Une mine explosive en cette période de rentrée ? Les universités scolarisent de moins en moins d’étudiants (1,445 million en 2009-2010, 1,400 en 2011-2012). Les trois cycles d’enseignement sont affectés par la diminution des effectifs (indicateur 6.4) : 900.200 étudiants en licence en 2005-2006 (année record), 845.200 en 2011-2012. 270.400 néo-entrants en première année de licence en 2011-2012 (indicateur 6.6), soit bien moins de la moitié des bacheliers 2011 qui ont poursuivi des études. La majorité des bacheliers fuient l’université ; certains s’y inscrivent faute d’être admis dans une filière sélective.

Les IUT sont également concernés par la baisse des effectifs : 118.100 étudiants en 2009-2010 et 115.700 en 2011-2012. Prudence de recrutement des IUT dans un contexte financier toujours non stabilisé ? Arrêt de la création de licences professionnelles ? Comptabilisés à part, les Instituts nationaux polytechniques et les Universités de technologie perdent aussi des plumes : 16.100 élèves en 2010-2011, 12.643 en 2011-2012. Fort bizarre !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Formation continue et territoires

La formation professionnelle continue contribue-t-elle réellement au développement des territoires ? Question que je dois traiter à 9 heures 45, le mardi 4 septembre 2012, lors du colloque organisé à Châlons en Champagne par le Conseil économique, social et environnemental de Champagne-Ardenne (CESER). L’exposé sera suivi d’une table ronde : « la formation professionnelle, levier pour l’emploi dans les territoires » ?

Présentation de la journée du CESER : « dans un contexte de création d’un réseau public régional de formation, de décentralisation de l’AFPA, de mise en œuvre du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles et d’application de la loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation tout au long de la vie, le CESER a décidé de traiter de la formation professionnelle continue autour de différentes thématiques : l’appareil de formation continue régional, les financements privés/publics, la liaison entre la formation et l’emploi, la gestion territoriale prévisionnelle de l’emploi et des compétences et la collaboration entre les différents acteurs ».

« La formation professionnelle continue (FPC) contribue-t-elle réellement au développement des territoires » ? Plusieurs termes de la question font qu’elle n’est pas banale. « Développement des territoires » : le thème de la table ronde restreint le sens de « développement » et le limite au développement économique selon l’hypothèse qu’une population active formée tout au long de la vie acquiert davantage de compétences et de qualification, ce qui rend les entreprises plus performantes, plus compétitives sur le marché, ce qui leur permet de créer des emplois en plus grand nombre.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Bachelor's degree en lycée privé

L’enseignement supérieur privé grappille, chaque année en France, de nouvelles « parts de marché ». Le Réseau national de l’enseignement supérieur privé (RENASUP) annonce, pour la rentrée 2012, l’ouverture de 16 préparations à un bachelor’s degree de l’université de Coventry : 7 en Global business, 5 en Global marketing, 4 en International hospitality and tourism management. Le titre de Bachelor est délivré par l’université anglaise, laquelle fournit également les cours.

Un Bachelor en Global Marketing va être ouvert au lycée privé Jeanne d’Arc de Mulhouse : article des DNA du 24 août 2012. Pas d’information sur le site du lycée. Présentation plus détaillée sur le site du lycée Bossuet de Meaux.

Accessible aux élèves de prépas, titulaires d’un BTS ou d’un DUT spécialisé, et aux étudiants de L2 possédant une bonne maîtrise de l’anglais, la formation se fait uniquement dans la langue de Shakespeare. Six modules d’enseignement, répartis sur les 3 premiers jours de la semaine « pour permettre aux étudiants d’avoir un emploi à côté ». Les frais d’inscription sont de 4.500 euros, soit deux fois moins que ceux pratiqués pour le même diplôme à Coventry. Le diplôme vaut 60 ECTS et permet donc la poursuite d’études en master. La capacité d’accueil est de 30 élèves : fin août, il restait encore 10 places à Mulhouse.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Fondation étudiante pour la ville

Initiative excellente. L’association de la Fondation Étudiante pour la Ville (AFEV) tient son Université européenne de l’engagement (U2E), à Lyon du 28 au 30 août 2012. Une thématique dynamique et solidaire : Du vivre ensemble au faire ensemble. « L’U2E a vocation de permettre à chacun de réfléchir dans un cadre collectif à des sujets qui sont autant d’enjeux pour demain : lutte contre les inégalités, engagement de la jeunesse, expression des populations en difficulté ».

L’engagement étudiant, c’est maintenant. Engagement dans un parti politique, dans une organisation étudiante, dans une association présente sur l’université. Engagement bénévole d’accompagnement individualisé d’élèves en difficulté à l’école. Chaque année, plusieurs de mes étudiants de Marne-la-Vallée s’engageaient dans l’AFEV. Au terme de leurs études, certains y ont trouvé un premier emploi comme chargé de développement local, du recrutement et du suivi des étudiants bénévoles. Un travail solidaire et formateur.

Parmi les missions de l’AFEV, l’accompagnement individualisé du parcours éducatif. « Deux heures par semaine, un étudiant accompagne individuellement un jeune dans les moments clés de son parcours éducatif. Les accompagnements se font la plupart du temps au domicile, en présence d’au moins un parent. Le contact avec la famille, dans des contextes sociaux souvent difficiles, peut ainsi contribuer à mieux faire comprendre le fonctionnement de l’institution scolaire. Les enfants suivis sont dans les deux tiers des cas des collégiens, et pour le reste scolarisés en primaire. Des actions à destination des enfants de maternelle ou des jeunes de lycée existent aussi ».

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Très chères études ?

A chaque rentrée universitaire, les organisations étudiantes montent au créneau pour dénoncer une progression du coût de la rentrée supérieure à l’inflation. C’était le cas en août 2010 (« Coûts de rentrée : agacements« ), en août 2011 (« La ritournelle du coût de la rentrée« ). C’est évidemment encore le cas en 2012 : le nouveau gouvernement doit mettre en œuvre la promesse du candidat Hollande  « Je créerai une allocation d’études et de formation sous conditions de ressources dans le cadre d’un parcours d’autonomie ».

Au fil des années, les méthodologies d’enquêtes des organisations étudiantes se sont affinées : elles identifient des « différences significatives de coûts de rentrée entre Paris et province (dues au coût du logement), entre “boursiers” et “non boursiers”, entre les étudiants habitant chez leurs parents et les “décohabitants”, entre les étudiants en licence et ceux en master »… Enquête de l’UNEF : communiqué du 20 août 2012 et Dossier de presse. L’enquête de la FAGE couvre désormais les différences intra-régionales. Un exemple, celui de l’Alsace : communiqué et rapport de l’AFGES (28 août 2012).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Quiz. Deux sites universitaires

Deux sites de la même université, photographiés le 17 août 2012. Quiz. Nom de cette université ? Dans quelle ville sont situés ces deux sites ? L’université est-elle implantée dans d’autres villes de la région ?

Photo 1. Le siège de la présidence. 2. L’accueil. 3. Le restaurant universitaire. 4. Un bâtiment en construction. 5. Vélo en location. 6. La faculté de droit, d’économie et de gestion en centre ville.

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz, C. Bretagne Normandie

Dans l'attente !

Dans l’attente… du Changement, de changements ! L’enseignement supérieur connaît une rentrée inédite. Il y a 5 ans, les universités inauguraient un nouveau régime : celui de la loi Libertés et Responsabilités des Universités (95 chroniques sur la LRU). En 2012, une seule certitude : la tenue d’Assises régionales et nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Jusqu’à quel point la LRU sera-t-elle « corrigée » ? Selon quel calendrier ? Jean-Marc Ayrault a annoncé récemment que le Parlement discuterait d’un projet de loi en décembre… Avant même que Vincent Berger n’ait remis son rapport issu des Assises ? Défaut de coordination gouvernementale ? Assises inutiles ? Dans l’attente du 3 septembre : chacun pourra déposer en ligne une contribution. Chroniques sur les Assises.

Dans l’attente… de la loi de finances 2013. Elle est, bien sûr, plus importante que tous les discours et tous les débats. Il ne faut pas rêver. Ce ne sera pas LE budget qui permettra de tenir les promesses du candidat Hollande sur l’allocation d’autonomie sous condition de ressources, sur les postes supplémentaires pour le premier cycle universitaire. Des premiers moyens seront-ils alloués pour appliquer le seuil des 1.500 heures minimales pour une licence : l’arrêté Wauquiez du 1er août 2011 indiquait que ce seuil serait réalisé progressivement de la rentrée 2012 à la rentrée 2014.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé