Archives de Tag: Manifestations

L’Hôtel du Rectorat en vacances

Cliquer sur les images pour les agrandir

Suite de la chronique du 16 juillet, ParcourSup, les 103 733 sans place. Sur Twitter, commentaire d’Alain MORVAN, ancien recteur : Il est scandaleux de fermer un rectorat l’été. Comme une teinturerie ou une épicerie. Le service public doit être continu.

Histoire de l’Hôtel du Rectorat, 9 quai Kléber, Strasbourg, Source Archi-Wiki.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Prison (1 an) et amende (7500 €)

Une proposition de loi qui donne froid dans le dos. Si celle-ci est approuvée, l’université de Strasbourg pourra-t-elle maintenir sa Marque d’attractivité, Un campus vert et ouvert ?

Proposition de loi visant à renforcer la liberté des étudiants de passer leurs examens (enregistrée à la Présidence du Sénat le 17 mai 2018).

Cliquer sur les images pour les agrandir

A l’attention des bloqueurs des locaux universitaires : « l’entrave de l’organisation de l’examen terminal universitaire est punie d’un an d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende ».

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Retraités en colère

Strasbourg, jeudi 14 juin 2018, manifestation de retraités en colère, à l’appel d’un nombre important d’organisations. Diaporama de 22 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Combien étions-nous à défiler de la place Kléber à la place Broglie ? J’ai compté : 300. Combien de personnes âgées de plus de 60 ans dans le département du Bas-Rhin ? 250 000.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Grève et absence de service fait

Dispositions applicables aux enseignants-chercheurs en cas d’absence de service fait, circulaire du 8 mai 2018, 4 pages.

Il s’agit d’un durcissement de l’application de la mise en œuvre du droit de grève: désormais des enseignants-chercheurs pourront être convoqués en section disciplinaire et sanctionnés en cas d’absence de service fait, si celle-ci se situe en dehors d’un mouvement ayant fait l’objet d’un préavis de grève, en bonne et due forme (images 2 et 3 ci-dessous).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Non classé

Mai 68. La Liberté au cœur

Strasbourg, Musée historique, exposition jusqu’au 14 octobre 2018, Mai 1968 : la Liberté au cœur. Deux mois de fièvre et deux mille ans d’histoire en 22 leçons.

Album de 57 photos : diaporama.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Dossier de presse. (7 pages). « Le Musée Historique de la Ville de Strasbourg a bénéficié d’un généreux don d’affiches de Luc Rudolph, étudiant en droit à Strasbourg en mai 68. Cette vingtaine d’affiches créées à Strasbourg lors de la révolte étudiante, fait l’objet d’une exposition-parcours au printemps 2018. Grâce au professeur d’histoire émérite Georges Bischoff, historien et commissaire de l’exposition, ces affiches scandent le parcours du musée grâce à une mise en relation avec des évènements évoquant des moments de liberté ou de révolte de notre histoire. Le visiteur est ainsi amené à revoir l’Histoire de Strasbourg sous cet angle particulier, depuis l’époque romaine jusqu’à la première séance du Parlement européen élu au suffrage universel en 1979, en passant par la bataille de Hausbergen, l’invention de l’imprimerie, la Révolution de 1848″…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Strasbourg Street Art Map

Strasbourg. Street Art Map. « Le street art continue d’étendre son empire dans l’Eurométropole de Strasbourg. Déjà 150 œuvres ont été référencées sur le site Strasbourg Street Art Map qui propose une carte interactive et participative pour admirer collages, stickers et autres tags » (France Info Grand Est, 24 avril).

Œuvres de DAN23, photographiées récemment près des Ponts couverts : une armoire électrique, une boîte à lettres de la Poste.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, Non classé

Loi ORE. Échec de la contestation

Patrice Brun, université de Bordeaux Montaigne, Les raisons d’un échec de la contestation de la loi ORE (contribution reçue le 29 mai 2018).

En cette fin du mois de mai, chacun est forcé d’admettre que la contestation contre la loi ORE a totalement échoué dans sa tentative de faire abroger « par la rue » la dite loi. Et l’on est en droit dès à présent de tenter de comprendre l’échec des mouvements de contestation.

Que l’on soit bien clair : l’auteur de ces lignes persiste à considérer que, si cette loi n’est pas l’abomination de la désolation que certains de ses contempteurs ont bien voulu dessiner, elle n’a jamais eu son aval personnel. Je décris cette loi et les changements qu’elle opère comme bâclés, bien plus destinés à mettre, comme l’on dit, un coup de pied dans la fourmilière d’un système universitaire à bout de souffle, que de tenter de mettre fin à un prétendu principe de tirage au sort – qui n’a jamais concerné qu’un nombre très limité de candidats potentiels à une filière en tension – ou de régler, avec l’aide d’une baguette magique, la douloureuse question de l’échec en première année.

Pour espérer pareille conclusion, il eût fallu mettre à la disposition des universités des moyens supplémentaires en personnel et dotations de fonctionnement afin de permettre à tout le moins la création d’une véritable politique de mise à niveau des étudiants les plus fragiles. Mais l’État, préoccupé semble-t-il avant tout de permettre aux premiers de cordée de monter plus haut et plus vite, n’a jamais eu l’intention de les leur donner.

On ne peut pas non plus oblitérer les risques à terme de voir s’accentuer un fossé déjà existant entre universités, celles qui auront choisi d’établir de stricts classements de sélection – souvent celles qui sont déjà « prestigieuses » ou qui prétendent l’être – et d’autres qui, fidèles à leurs engagements, appliqueront a minima cette loi et accepteront la quasi-totalité de ceux que les premières auront refoulés.

Cela dit, comment peut-on expliquer l’acceptation résignée du système éducatif de l’enseignement supérieur dans sa très large majorité ? On n’éludera certes pas la détermination affichée du gouvernement et chacun aura probablement sa liste de raisons et la hiérarchie des raisons conduisant à cette acceptation – certains réfuteront même l’idée d’une défaite. Aussi vais-je tenter ici de dégager un nuage d’explications.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

La marée monte : 8 pancartes

26 mai 2018. Strasbourg, Marée populaire, défilé de la Place Kléber à la place Broglie, en passant par la Gare. 2500 manifestants : la marée monte ?

Album et diaporama de 42 photos, dont les 8 pancartes ci-dessous.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Mai 68 et le SNESUP…

Mai 68 et le SNESUP… cinquante ans après. Dossier coordonné par Michelle Lauton et Danielle Tartakowsky. 8 pages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Cinq autres chroniques du blog sur mai 1968

Mai 1968. Je termine mon doctorat de sociologie sur les délégués du personnel dans l’industrie textile

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans F. 19ème et 20ème siècles

130 000 vacataires dans le SUP

Communiqué de la Confédération des jeunes chercheurs

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Dans un contexte de mobilisation sociale dans les universités, la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal a récemment justifié la dissolution des conseils centraux de l’université Toulouse-Jean-Jaurès par le fait que les vacataires n’étaient plus payés. Si la Confédération des Jeunes Chercheur-es se satisfait de voir que les conditions de travail des enseignant-es vacataires de l’enseignement supérieur préoccupent la ministre, elle l’appelle à ne pas en faire un alibi dans sa gestion de la mobilisation en cours et à passer aux actes.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé