Archives de Catégorie: E. Sciences humaines et sociales

Candidats au bac, pas à ParcourSup

Candidats au bac, mais non inscrits sur ParcourSup.

  • 743 000 candidats au baccalauréat convoqués ce matin
  • et seulement 639 892 candidats lycéens de classe terminale inscrits à ParcourSup, le 16 juin 2019

Pourquoi ce décalage de plus de 100 000 individus ?

  • élèves persuadés qu’ils échoueront au bac ?
  • élèves décidés à ne pas poursuivre d’études immédiatement après le bac, qui veulent faire une césure ?
  • élèves désirant entrer sur le marché du travail ?
  • élèves qui veulent s’inscrire dans des formations non prises en compte par ParcoursSup , formations du Supérieur privé en particulier ?…
  • élèves qui ont quitté ParcourSup parce qu’ils n’ont pas reçu de propositions d’admission?

Cliquer sur les images pour les agrandir ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Sciences humaines et sociales

Trésors de la Renaissance rhénane

Sélestat (67), Bibliothèque Humaniste, 3ème exposition temporaire après son agrandissement (œuvre de l’architecte Ricciotti) et sa réouverture en juin 2018.

 Cliquer sur les images pour les agrandir

« L’exposition Trésors restaurés de la Renaissance rhénane rassemble une quinzaine d’objets, témoins de la charnière des XVe et XVIe siècles dans le Rhin supérieur ».

Album de 52 photos

  • « Qu’ils appartiennent aux collections de la Bibliothèque Humaniste ou proviennent de communes ou établissement bas-rhinois, tous ont en commun d’être des trésors d’art et d’histoire, classés au titre des Monuments historiques et récemment restaurés.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Trésors de la Renaissance rhénane

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Université médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Les chancelier, préteur, professeur

30 septembre 1681. Capitulation de Strasbourg. « C’est le nom de l’acte par lequel la ville libre et impériale de Strasbourg s’est placée sous la protection des rois de France », Louis XIV (1638-1715), Louis XV (1710-1774).

1685. Création de la charge de préteur royal de Strasbourg. Source

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les chancelier, préteur, professeur

Classé dans A. Histoire moderne, B. Photos, B. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques, E. Sciences humaines et sociales

Ingénieurs en Sciences Sociales

« Le GLISSS (Groupe Local des Ingénieurs en Sciences Sociales de Strasbourg) a été créé au printemps 2014. Il rassemble des ingénieurs du CNRS et de l’Université de Strasbourg de disciplines diverses : sociologie, science politique, droit, sciences sociales des religions, démographie, STAPS, géographie, urbanisme, archéologie, architecture…

Pensé comme un espace d’échanges entre les agents d’horizons divers (unité de recherche, service universitaire, plateforme de données), le GLISSS organise un séminaire autour des méthodes et des données des sciences sociales et met en œuvre des actions de formation à destination de la communauté scientifique…

Le GLISSS constitue également la déclinaison locale du réseau métier national Méthodes Analyses Terrains Enquêtes en Sciences Humaines et Sociales (MATE-SHS) @mate_shs_cnrs. Ce réseau est un réseau de l’InSHS du CNRS », @INSHS_CNRS

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ingénieurs en Sciences Sociales

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences humaines et sociales

Rose Valland, 30 ans en 1928

Paradoxe. C’est en 1941, sous l’occupation allemande, que Rose Valland obtiendra enfin un travail stable et un statut dignes de ses compétences en Histoire de l’Art. Elle n’était, durant les années 30, qu’une travailleuse bénévole.

Après son rôle décisif et internationalement reconnu dans la récupération des œuvres d’art spoliées par les Nazis, elle bénéficiera après-guerre de plus de considération de la part de la France !

Travailleuse précaire devenue Femme d’exception. Une trajectoire inouïe.

Entre les deux guerres, Rose Vallant suit des formations supérieures, obtenant plusieurs diplômes prestigieux dans le champ de l’Art. Et pourtant, elle ne parvient pas à obtenir un travail rémunéré stable. En 1932 (elle a 34 ans), elle ne devient qu’attachée bénévole à la Galerie du Jeu de Paume.

Jeune femme, née en province, fille d’un artisan maréchal-ferrant, et ne cachant pas dès les années 20 son homosexualité : quatre handicaps pour une mobilité sociale ascendante et pour l’obtention d’un poste correspondant à la formation dans le monde de l’Art parisien, des Musées publics.

39 photos prises lors de la conférence d’Emmanuelle Polack, Rose Valland sur le front de l’art (1940-1944), organisée par Denise Borlée et Hervé Doucet, ARCHE, Faculté des Sciences Historiques, Strasbourg, 5 mars 2019.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Rose Valland, 30 ans en 1928

Classé dans B. Photos, C. Ile-de-France, C. Rhône-Alpes Auvergne, D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Ipséité. Vous avez dit atypique ?

Ipséité. A priori une bonne idée

  • Ipséité ? Ce qui fait qu’une personne est unique et absolument distincte d’une autre
  • un centrage sur les Sciences Humaines et Sociales
  • une exposition itinérante
  • de jolis portraits (photos en noir et blanc en ligne).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ipséité. Vous avez dit atypique ?

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), C. Pays de Loire, E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Saint Jérôme et le lion (vers 1500)

Saint Jérôme et le lion, dans trois œuvres de la fin du 15ème, début  16ème.

Œuvre 1. Jacques de Voragine, Légende dorée, Saint Jérôme et le lion, vers 1480-1490, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« La légende dorée raconte l’histoire de la rencontre du saint et du lion. Se promenant dans le désert, saint Jérôme se retrouve en face d’un lion qui, au lieu de l’attaquer, se lèche la patte d’un air malheureux.

Plein de pitié, il retire l’épine qui le blessait. Accompagné du lion reconnaissant, il rejoint son monastère où le fauve jette d’abord l’effroi et la crainte. Mais devant sa douceur et son affection pour le saint, les moines se prennent d’amitié pour le lion et le chargent de garder l’âne du monastère.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Jérôme, traducteur de la Bible

Une riche iconographie à consacrée à Saint-Jérôme (deux chroniques à venir). Il est le patron des docteurs, des étudiants, des archéologues, des pèlerins, des bibliothécaires, des traducteurs et des libraires. Ce Docteur de l’Église mérite donc qu’on le connaisse mieux.

Jérôme de Stridon (article de qualité selon la terminologie de Wikipédia).

Quiz pas si facile : qui a peint ce Saint-Jérôme ?

Biographie. « Jérôme de Stridon, saint Jérôme, né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie et mort le 30 septembre 420 à Bethléem, est un moine, traducteur de la Bible.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Jérôme, traducteur de la Bible

Classé dans A. Histoire moderne, B. Quiz, D. Italie, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Strasbourg Université. Armoiries

Chroniques sur l’université de Strasbourg entre 1681 (date du rattachement de la ville au Royaume de France) et 1791 (loi le Chapelier interdisant les corporations).

Source. Archives de Saint Thomas, déposées aux Archives de la ville de Strasbourg et de l’euro-métropole. Carton n°334, 1700-1760. Ordonnance du 23 juillet 1700. Quatre copies sur papier des Armoiries de l’université et de trois facultés, « enregistrées à l’Armorial Général, dans le Registre cotté Strasbourg, en conséquence du payement des droits réglés par les Tarifs et Arrêt du Conseil, du 20 de Novembre de l’an 1696. En foy de quoi, le présent brevet a été délivré à Paris par nous Charles d’Hozier, Conseiller du Roi et Garde de l’Armorial Général de France ». Pour en savoir plus sur Charles d’Hozier, lire la note finale de cette chronique

Cliquer sur les images pour les agrandir

Armoiries de l’université. « Image du Christ ressuscité » (description des armoiries in Georges Bischoff et Richard Kleinschmager, Université de Strasbourg. Cinq siècles d’enseignement et de recherche, La Nuée bleue, 2010, page 33).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Strasbourg Université. Armoiries

Classé dans A. Histoire moderne, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Faculté de Théologie catholique

La Faculté de Théologie catholique de la Kaiser-Wilhelm-Universität (Strasbourg) est créée en 1902. Elle est maintenue dans l’université publique après le retour de l’Alsace à la France fin 1918.

Source 1. Claude Muller, Théologie catholique, in Dictionnaire culturel de Strasbourg 1880-1930, PUS, 2017, pp. 532-533. Claude Muller, Dieu, la Prusse et l’Alsace 1870-1914, Éditions du Signe, 2013, pp. 314-317 (pages reproduites dans un diaporama de 8 photos). Compte-rendu par Catherine Maurer dans la Revue d’Alsace.

Claude Muller, professeur, est titulaire de la chaire d’Histoire de l’Alsace. Titulaire de « Chaire » : il l’a rappelé avec humour en ouverture du cours de Licence 3 que je suis ce semestre, avec grand intérêt et beaucoup de plaisir.

« Lorsque le gouvernement impérial fonde la Kaiser-Wilhelm-Universität en 1872, elle comprend une faculté de Théologie protestante, mais pas de faculté de Théologie catholique, malgré les instructions données par Bismarck.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Faculté de Théologie catholique

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles