Archives mensuelles : novembre 2014

CPU : 48 heures pour candidater

Élection du bureau de la CPU. Il reste 48 heures à 3 président(e)s d’université pour candidater et s’opposer au trio sortant, présidé par Jean-Loup Salzmann, candidat à sa propre succession aux côtés de ses deux vice-présidents. Une seule liste pour l’élection du bureau qui aura lieu le 18 décembre ?

Communiqué de la CPU du 14 novembre 2014. « Les déclarations ou propositions de candidature devant être déposées au moins 15 jours à l’avance et diffusées à l’ensemble des membres, comme le stipule l’article 3 du règlement intérieur, les candidatures au bureau ne seront admises que jusqu’au 3 décembre 2014 à 10 heures et seront diffusées dans un même mail aux membres de la CPU le même jour à 12 heures ».

En toute indépendance et responsabilité, je me suis engagé dans cette campagne électorale « présidentielle », en suggérant une liste représentant une large union. Chères et chers présidents, l’absence d’un ticket d’opposition à la politique gouvernementale, soutenue par les 3 sortants, décrédibiliserait votre fonction et votre personne dans votre établissement et dans le pays : « vous avez laissé faire ! ».

Retour sur les chroniques postées sur ce blog (par ordre chronologique) :

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Paris Diderot, Bilan social 2013

L’université de Paris Diderot a publié son Bilan social pour l’année 2013, un document de 149 pages, une mine de statistiques. Depuis la loi ESR de juillet 2013, toutes les universités doivent en faire autant : transparence de la politique des Ressources Humaines oblige ! Dans cette chronique : la synthèse de la page 8 et des tableaux concernant les primes et indemnités (9,2 millions d’euros en 2013).

Synthèse. Le plafond d’emploi global pour 2013 est fixé à 3.661 ETPT (Équivalent Temps Plein Travaillé) soit 3.431 ETPT sur plafond d’emplois État et 230 ETPT sur plafond d’emplois ressources propres [chronique sur les plafonds d’emplois].

1Diderot

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France

Le CNESER passe à 100 membres

Décret n° 2014-1421 du 28 novembre 2014 relatif au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’effectif du CNESER est porté à 100 membres (au lieu de 68). Plusieurs changements mais, dans l’ensemble, une continuité.

1. Progression du nombre de membres, par entrée de représentants des organismes de recherche dans le CNESER, suite à la suppression du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie. L’effectif du CNESER est ainsi porté à 100 (au lieu de 60). Mais, dans le même décret, une commission permanente, composée de 41 membres, est créée (article 14). Un vrai choc de simplification, ça !

2. « Les représentants des responsables des établissements publics de recherche sont nommés par le ministre chargé de la recherche ». Nommés par le Ministre, et non élus par les personnels des établissements (pour les universités, les personnels et les étudiants sont électeurs). Davantage de nommés, moins d’élus : les cas d’avis du CNESER, opposés à la politique ministérielle (Budget du SUP : ça suffit !), risquent de devenir une espèce en voie de disparition.

Pour les universités, le scrutin direct est mis à mal par le mode de désignation des membres de la Commission permanente : ceux-ci sont désignés par et parmi les collègues de leur collège. Scrutin direct se transformant en scrutin indirect. C’est pas un beau tour de passe-passe, ça ? Un coup porté à la démocratie représentative.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Sorbonne Nouvelle résistera

Semaine d’élections à Paris 3 Sorbonne Nouvelle : sept scrutins les 2, 3 et 4 décembre 2014. Communication exemplaire de l’université sur ces élections locales et nationales : toutes les informations en ligne (professions de foi et listes de candidats).

Premiers concernés les étudiants. Le 2 et 3 décembre, ils éliront leurs représentants aux Conseils centraux de l’université (5 listes en présence, 6 sièges à pourvoir au Conseil d’administration).

Le 4 décembre, ce sont les personnels qui éliront leurs représentants aux Conseils : 22 sièges à pourvoir au Conseil d’administration (8 dans le collège A professeurs et assimilés – 2 listes , 8 dans le collège B maîtres de conférences et assimilés – 3 listes, 6 dans le collège des BIATTS – 5 listes).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Le Parlementaire et l’Université

25 novembre 2014, question orale sans débat à l’Assemblée Nationale. Un savoureux mais stérile échange entre Martine Lignières-Cassou, députée des Pyrénées-Atlantiques, membre de la majorité, et Geneviève Fioraso.

L’objet : les crédits destinés à l’enseignement supérieur et à la recherche du contrat de projet État-région 2014-2020 Aquitaine, des crédits qui seront affectés à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA). Seulement 7 millions d’euros pour cette université dans le CPER précédent, soit seulement 1 million d’euros par an. Question et réponse : un morceau d’anthologie, à  lire absolument.

La députée défend son université de proximité et la Secrétaire d’État passe la brosse à reluire sur la qualité de cet établissement, mais ne prend aucun engagement (ce qui est – en soi – normal). Députée et Secrétaire d’État ne font qu’amuser la galerie !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

SPC, une organisation polaire

COMUE Sorbonne Paris Cité. Organisation polaire, texte de 6 pages du 10 novembre 2014 de Frédéric Dardel, président de Paris 5 Descartes, université membre de SPC.

Tout est dit dans le titre du document : une Organisation polaire pour l’Initiative d’excellence. Une proposition qui donne froid dans le dos et qui va glacer les énergies des établissements et de leurs personnels.

Mais qu’a donc fait le PRES puis la COMUE SPC jusqu’à présent ? Il s’est gelé les pouces ? « Dans le projet d’Idex, nous avions envisagé la constitution de grandes divisions, ensuite appelés instituts et enfin, pôles. Ils ont pour vocation d’être les lieux d’animation opérationnelle de notre politique commune. L’organisation pratique de ces pôles n’a jamais été clairement définie et reste à ce jour largement à construire ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

SPC déshabille ses membres

La COMUE Sorbonne Paris Cité ne manque pas d’air ! Alors que le décret la dotant de nouveaux statuts n’est pas encore publié, elle recrute sans vergogne 4 directeurs délégués, s’ajoutant aux 3 déjà en place.

Elle le fait en application du contrat quinquennal de site, signé le 17 juillet 2014, contrat qui nécessite un renforcement du dispositif de pilotage de la COMUE : un directeur délégué documentation, un directeur délégué Idex, un directeur délégué recherche, un directeur délégué relations internationales.

Le processus de centralisation (joliment appelé « mutualisation ») se renforce. Mais, il se fait au dépens des établissements membres. « Condition pour candidater : être un agent ­ titulaire ou contractuel ­en fonction dans l’un des 13 établissements d’enseignement supérieur et de recherche et organismes de recherche membres de USPC« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Nouvelles de la Sudversion

Nouvelles de la Sudversion en Franche-Comté. Blog SUD éducation (syndicat de Franche-Comté). Supplément UFC au n°28, novembre 2014, 12 pages. De satire en satire.

Sommaire. Vous avez dit voter ? Résultats électoraux : des perspectives intéressantes pour le syndicalisme de lutte. Fusion des régions et des universités: quel rapport ? Que se passe-t-il au comité technique ? Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, 2 1/2 ans d’existence.

P1240429

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Jeunes et engagés AFGES : photos

Les élections aux conseils centraux de l’université de Strasbourg ont eu lieu les 25 et 26 novembre 2014. Les étudiants d’Alsace (AFGES/FAGE) ont gagné. Suite de la chronique : J’aime les étudiants d’Alsace.

Pas de procès-verbal des résultats sur le site de l’université ou sur Tweeter @unistra.frLes résultats communiqués par l’AFGES : 4 sièges sur 5 au CA (76% des voix), 13 sur 16 à la CFVU (77% des voix). Très beau succès pour l’AFGES, les étudiants d’Alsace !

P1240318Pour patienter, un album de 28 photos. Militants de l’AFGES/FAGE menant campagne électorale, distribuant des tracts devant le Palais Universitaire, l’Institut Le Bel, le Patio.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Le docteur et l’employeur

Débattre du recrutement de docteurs dans l’entreprise. Commentaire de Pierre-Henri au jeune employeur alsacien qui a publié sur ce blog la chronique – Il ne recrutait pas de docteurs -. Ce dernier a l’intention de faire prochainement une offre d’emploi pour un docteur.

Pierre-Henri. « Les arguments de cet employeur témoignent des généralisations abusives qui sont fréquentes concernant les docteurs. Je les reprends point par point, dans l’ordre :

« ce n’est pas la norme », il est vrai. Mais il relève aussi de la responsabilité des recruteurs, des patrons de ne pas se contenter de la « norme ». La frilosité des entreprises s’explique par le marasme économique, mais celles qui restent dans la « norme » se condamnent à stagner.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé