Archives de Tag: Contrat de site

Petites et Moyennes Universités

Rapport de l’Inspection Générale de l’Administration de l’Éducation Nationale et de la Recherche (IGAENR) sur les petites et moyennes universités. Réaction de l’Alliance des universités de recherche et de formation (25 présidents d’université signataires). Chronique du 4 février 2017 : Claque méritée pour l’IGAENR.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu accès au rapport dans son intégralité : Petites et Moyennes Universités, octobre 2016, 130 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Régions/Universités, bilan « 0 »

Vers une coopération renforcée entre les régions et les établissements d’enseignement supérieur (communiqué de presse de la CPU).

« Le 28 février 2017, à l’occasion du colloque annuel de la CPU, organisé à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, la CPU et Régions de France ont signé une convention-cadre de coopération destinée à renforcer leurs liens et à fixer de nouvelles bases de travail suite aux évolutions législatives des dernières années. En 2017, les axes de travail porteront sur quatre chantiers prioritaires : le patrimoine universitaire, la formation tout au long de la vie, l’intégration des formations paramédicales au sein des universités et les futurs programmes européens…

En 2009, la CPU et Régions de France avaient déjà signé, pour une durée de 5 ans, une convention visant à mettre en place des relations de travail régulière entre les organisations, dans un objectif d’accès à l’enseignement supérieur pour le plus grand nombre et dans un cadre d’engagement croissant des régions dans le soutien aux universités.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Claque méritée pour l’IGAENR

Rapport de l’Inspection Générale de l’Administration de l’Éducation Nationale et de la Recherche (IGAENR) sur les petites et moyennes universités. Réaction de l’Alliance des universités de recherche et de formation (25 présidents d’université signataires).

Page 5. Des conclusions hors contexte :

« Au final, les préconisations de l’IGAENR sont sans rapport avec les questions que pose l’AUREF. En fait, l’IGAENR défend, idéologiquement, les politiques de regroupement sans les questionner alors que les universités interrogent ce modèle qui est imposé. Mais, c’est le propre de l’idéologie que d’adapter la réalité à ses désirs. En effet, les conclusions viennent de manière très surprenante donner un avis sur les modèles de regroupements jugés conformes ou non et sur le mode de pilotage organisé en leur sein. CQFD.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Bureau CPU. Profession de foi

Communiqué de la CPU, 15 décembre 2016. « Gilles Roussel, président de l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée vient d’être élu président de la Conférence des présidents d’université, en séance plénière, avec ses deux vice-présidents, Fabienne Blaise, présidente de l’Université de Lille-Sciences Humaines et Sociales – et Khaled Bouabdallah, président de l’Université de Lyon. Élus au premier tour à 82 voix sur les 94 votants, 130 inscrits ». A propos de cette élection, lire Bureau de la CPU : 5 gros ratés.

Profession de foi des trois candidats au bureau de la CPU (11 pages). Unité et collégialité, pour une CPU encore plus forte

A quoi s’engage le bureau pour combattre deux points noirs de l’Enseignement supérieur et de la recherche en France, à savoir les regroupements d’établissements et les stratégies territoriales, le post-bac et le 1er cycle universitaire ? Bons diagnostics, mais pas de ruptures envisagées. Il faut faire mieux.

Critique des regroupements et des contrats de site : il faut faire mieux

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

M. Deneken. Fin de campagne

14 novembre 2016, 17 heures 30, conférence de presse des listes L’université, pour réussir. Une situation plutôt cocasse : une journaliste de l’AEF au téléphone et le blogueur d’Histoires d’université, seul face à 5 membres de la direction sortante ! Quatre photos.

p1550568Cliquer sur les images pour les agrandir

Michel Deneken mène la danse, répondant lui-même aux questions ou demandant à un de ses collègues de monter au créneau. La fin de campagne est proche, mais la fatigue ne semble pas atteindre le président par intérim.

Question récurrente sur le devenir de l’ORESIPE. Michel Deneken prend l’engagement de relancer les suivis de cohortes de néo-bacheliers entrant en licence ou en DUT et d’en publier les résultats pour mieux informer les étudiants et leurs familles : quels sont, pour chacun des diplômes de premier cycle (licence ou DUT), les taux de passage en 2ème année sans redoublement, les taux d’obtention de la licence en 3 ou 4 ans, les taux d’obtention du DUT en 2 ou 3 ans ? Il précise même le délai de mise en œuvre de ces suivis : le prochain contrat de site… Phrase fort inquiétante : parmi les saints qu’il respecte, Michel Deneken aurait-il un faible pour la Saint-Glinglin ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Paris-Est Future sans Paris 12

19 juillet 2016. Le Conseil d’administration de la COMUE Paris-Est « approuve le repositionnement de la trajectoire institutionnelle du dossier I-Site…, le resserrement du périmètre institutionnel de la candidature, intégrant fortement l’École des Ponts ParisTech, ESIEE Paris et Paris-Est Marne-la-Vallée (23 voix favorables, 2 abstentions et 13 voix défavorables) ». Communiqué de presse.

1421857251-92Ne pas rire de la prétention du titre de l’I-Site

Première conséquence de cette décision du CA : l’université Paris-Est Créteil (ex-Paris 12)  est globalement exclue de l’I-Site et le CA de la COMUE appelle au dépeçage de cette université. « Néanmoins, le CA souhaite que le nouveau projet préserve toutes les possibilités que s’y associent des sous-ensembles du pôle Santé & Société d’Université Paris-Est, avec l’accord de leurs institutions de tutelle, notamment sur les interactions entre la santé, la ville et son environnement ». Quatre chroniques antérieures du blog pour savoir comment on en est arrivé là.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

S. Bonnafous, ministre de fait

Simone Bonnafous, directrice de la DGESIP depuis 2012, a été entendue le 2 juin 2016 par la Mission d’information de l’application de la loi ESR  de juilet 2013. L’audition n’est pas encore consultable sur le site de l’Assemblée nationale. Par ailleurs ni information sur le site du MENESR, ni sur le site de la CPU.

Par contre, un journaliste de News Tank Education devait être présent à la séance d’hier de la Mission d’information, car l’agence a immédiatement publié un article, accessible seulement aux abonnés.

La directrice a pris position sur les contrats de site, le programme Investissements d’avenir, la carte territoriale de l’ESR, la gestion de l’interministériel, la différenciation des modèles d’enseignement supérieur, le développement des bachelors, l’évaluation de l’enseignement supérieur privé. Prises de position avec l’aval de ses tutelles ? Sans doute pas.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Unistra, par delà les frontières

Initiative d’Excellence : l’Université de Strasbourg confirmée dans ses ambitions (communiqué de presse du 29 avril 2016).

L’Université de Strasbourg se réjouit de la confirmation de son projet Initiative d’excellence Par delà les frontières. Cette décision confirme la stratégie et les choix de l’Université de Strasbourg pour renforcer l’excellence de sa recherche grâce à de nombreux projets innovants dans les domaines de la recherche, formation, valorisation et collaborations internationales. Fière de ce succès d’une démarche ambitieuse, elle souhaite mettre en pratique son slogan Notre excellence, votre futur

Palais Universitaire 5Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Quelques projets phares, soutenus par l’IDEX.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Suisse, E. Mobilité internationale

Bretagne Loire, 280000 étudiants

Suite des chroniques sur la COMUE Université Bretagne Loire, et plus particulièrement : Qui sera président de Bretagne Loire ?

Quels sont les objectifs des deux candidats à la présidence de la COMUE, en matière d’offre et de carte des formations ? La vision qui se dégage de leurs professions de foi (Guy Cathelineau, Pascal Olivard) est incroyablement peu précise. Après près de deux ans de travail dans de multiples commissions, c’est confondant ! Ils ne parviennent pas à nous faire croire que la COMUE apportera une valeur ajoutée dans le champ de la formation.

Le choix de la co-accréditation des formations (des formations doctorales en particulier) démontre l’incapacité des établissements regroupés à prendre des décisions claires, efficientes et efficaces : rien de pire qu’une compétence partagée entre la COMUE et les établissements ; les blocages seront incessants, les coûts de coordination fort élevés.

Guy Cathelineau renvoie même au contrat 2022-2027 pour parvenir à une bonne coordination de l’offre de formation. Ce grave retard à l’allumage fait douter des phrases ronflantes qui affirment que la COMUE va renforcer l’attractivité de l’offre de formation. Quelle offre ? Les COMUE qui ont un bon tempo en sont déjà à proposer une offre unique de masters (Paris-Saclay).

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Président de Bretagne Loire

L’élection du président de la COMUE Université Bretagne Loire aura lieu le 25 avril 2016.

Les lectrices et lecteurs du blog connaissent ma farouche opposition à ce regroupement d’une multitude d’établissements (dont 7 universités). COMUE mastodonte, sise dans deux régions qui n’ont pas été fusionnées, COMUE qui a échoué à gagner les financements d’une initiative d’excellence (IDEX) et qui devra patienter avant de connaître ceux du contrat de site 2017-2021, COMUE que les personnels et les étudiants ont boudé lors des premières élections (forte abstention).

Les deux candidats à la présidence, Guy Cathelineau (CV) et Pascal Olivard (CV), croient-ils à l’avenir de cette dite université ? Il le faut bien car elle constitue pour chacun d’entre eux la possibilité de faire un 3ème mandat présidentiel, après deux mandats effectués dans l’université de Rennes 1 pour le 1er d’entre eux, dans l’université de Bretagne Occidentale pour le 2nd. La présidence de la COMUE, c’est une chaise musicale honorable quand on ne souhaite pas retourner faire l’enseignant-chercheur de base, quand on s’en sent incapable tant la carrière professionnelle a été tournée vers les responsabilités administratives.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire