Archives de Tag: Précaires

France insoumise, anti-précaire

Réponse de l’équipe ESR de la France insoumise à un collectif anti-précarité, composé d’enseignants-chercheurs, de jeunes docteurs, de doctorants précaires. Chroniques du blog sur la précarité, les précaires.

La réponse contre la « précarité insupportable » est évidemment généreuse, porteuse d’espoir. Mais les mesures préconisées n’ont aucune chance d’être mises en œuvre. Personne n’est dupe : Jean-Luc Mélenchon ne sera pas Président de la République.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Minimémo du jeune chercheur

Minimémo 2016 du jeune chercheur, SNESUP FSU, 32 pages, octobre 2016. Connaître ses droits, c’est déjà se mettre en mesure de résister à l’arbitraire. Le SNESUP-FSU a conçu ce mémo comme outil à destination de tous et toutes les jeunes collègues en situation précaire dans l’enseignement supérieur et la recherche.

« Doctorants, post-doctorants, vous êtes des acteurs à part entière de la production et de la diffusion du savoir. La recherche doit pouvoir explorer, avec curiosité et sans limitation, le champ de la connaissance. Les formations doivent développer, en lien avec la recherche, l’esprit critique, les connaissances nécessaires à une vie citoyenne et professionnelle enrichissante, au profit de toutes les catégories sociales et de toutes les générations.

p1560827Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Moins d’enseignants dans le SUP

Promesse de la Gauche en 2012 : 5.000 emplois supplémentaires (enseignants et non enseignants) pour l’enseignement supérieur durant le quinquennat, soit 1.000 emplois par an (chiffre une nouvelle fois annoncé pour le budget 2017). Deux publications récentes indiquent que cette promesse ne sera pas tenue ; à noter que les effectifs totaux varient d’une source à l’autre !

Les enseignants du supérieur par discipline, RERS 2016, Indicateur 9.15. Cette publication constate une baisse légère du nombre d’enseignants en 2015-2016, mais ne fournit pas de comparaison historique : il faut se référer à la seconde publication.

En 2015-2016, 90.100 personnes enseignent dans les établissements publics d’enseignement supérieur en France métropolitaine et en outre-mer, et parmi elles plus de neuf sur dix exercent en université, instituts nationaux polytechniques et universités de technologie.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Des toilettes ouvertes, propres !

Les personnels et les étudiants du Campus de l’Esplanade de l’université de Strasbourg ne méritent-ils pas de bonnes conditions de travail, un accès à des toilettes propres ? Le Service prévention, sécurité et environnement (SPSE) doit s’en préoccuper. Sud Éducation Alsace s’en inquiète, Propreté à l’université : à quand la fin de la maltraitance ?

Question dans le contexte des élections aux conseils centraux de l’université : le thème de l’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail est-il en bonne place dans les blogs de campagne électorale ?

1. Il ne figure pas dans les 23 engagements des listes Michel Deneken, L’université, pour réussir.

2. A l’inverse, le thème est clé pour les listes Hélène Michel, Alternative 2017. La qualité de vie sur les campus strasbourgeois doit être améliorée, en résonance avec le bien-être au travail qui doit absolument être offert aux personnels et pour lequel beaucoup reste à faire… Nous proposerons de réaliser une enquête sérieuse et objective sur les conditions de travail de tous les personnels (enseignants-chercheurs, biatss, contractuels), dans laquelle s’impliqueront, entre autres, des collègues spécialistes en management, en sociologie du travail et en médecine professionnelle. L’externalisation des services coûte cher pour un service rendu médiocre. Nous nous engageons à réinternaliser les services externalisés pour lesquels notre université dispose des compétences et des moyens humains appropriés.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La précarisation progresse !

France Stratégie, Jean Flamand, Les transitions professionnelles, révélatrices d’un marché du travail à deux vitesses, La Note d’Analyse, octobre 2016, n°50… Sur ces dix dernières années, la multiplication et le raccourcissement des contrats courts ainsi que l’augmentation des embauches récurrentes chez un même employeur constituent les indices les plus visibles d’une fragilisation du lien existant entre salarié et employeur…

p1540042Cliquer sur les images pour les agrandir

Une analyse des transitions de l’emploi vers le chômage par métiers et par types de contrat montre que le marché du travail français fonctionne à deux vitesses : une partie des actifs se trouve en situation d’instabilité récurrente, aux premiers rangs desquels les jeunes et les moins qualifiés.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues

Jeunes chercheur-e-s abasourdis

Paris, le 15 septembre 2016 – Communiqué de presse de la CJC (Confédération des Jeunes Chercheurs). Les jeunes chercheur-e-s abasourdis par la nouvelle réglementation relative aux doctorant-e-s contractuels

C’est avec une très grande déception que les jeunes chercheur-e-s prennent acte des nouvelles réglementations du 29 août 2016 relatives aux doctorant-e-s sous contrat doctoral, de facto contrat de référence pour les doctorant-e-s.

Ce gouvernement a une fois de plus ignoré les propositions construites d’amélioration des textes, proposées par la Confédération des Jeunes Chercheurs : la nouvelle réglementation fragilise un peu plus la reconnaissance du doctorat par un effritement de la contractualisation des doctorant-e-s.

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans Non classé

Les doctorants divisés

Collectif des doctorants de Paris-Sorbonne (Paris 4), Contrat doctoral : des droits de plus en plus incertains pour les doctorant.e.s, 1 septembre 2016. Clin d’œil : le titre de cette chronique – Les doctorants divisés – fait référence à un ouvrage que j’ai écrit il y a près de 40 ans, Les ouvriers divisés.

« Comme prévu après la parution de l’arrêté du 25 mai sur les études doctorales, un décret relatif au contrat doctoral a été publié le 29 août, pour une entrée en vigueur dès le 1er septembre, accompagné d’un arrêté sur la rémunération des doctorant.e.s contractuel.le.s. Ces textes prennent acte d’un certain nombre d’évolutions liées à l’arrêté doctoral, mais présentent également des nouveautés propres qui appellent commentaire. Le nouveau décret se présente comme un texte d’amendement du précédent décret sur le statut des doctorant.e.s contractuel.le.s, ce qui en entrave la lecture puisqu’il n’est compréhensible qu’en ayant le texte du 23 avril 2009 sous les yeux ».

Partie 2 de l’analyse menée par Doctorat P4. « La logique d’individualisation des relations salariales à l’université, déjà signalée au sujet des années supplémentaires, se poursuit à propos des missions complémentaires.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, Non classé

Un autre ESR est possible !

SNESUP-FSU et SNCS-FSU. La Vie de la Recherche Scientifique, VRS n°405, été 2016.

Faut-il que tout change pour que rien ne change ? DIX ANNÉES D’ACTION COLLECTIVE – UN AUTRE ESR EST POSSIBLE !

Budget : une dégringolade sans fin

  • Pour une réelle augmentation du budget de la recherche et des universités
    Budget réel – budget ressenti
    Choisir entre le chauffage et les profs
    Les contributions budgétaires de l’État pour l’enseignement supérieur et la recherche
    Mille postes virtuellement octroyés
    Farces et attrapes budgétaires
    Du plan Campus aux campus en plan
    Mr le Président, respectez vos engagements sur l’emploi scientifique et le crédit d’impôt recherche

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Strasbourg. La CGT aime l’IDEX

Pérennisation de l’IDEX : point de vue de la CGT (SES et SNTRS), communiqué du 13 juillet 2016. Une CGT qui se réjouit publiquement du financement IDEX obtenu par l’université de Strasbourg et ses partenaires : une attitude politiquement courageuse avant le début de la campagne électorale à Strasbourg (les élections des conseils centraux et de la présidence auront lieu à l’automne 2016) et dans le pays (élections présidentielle et législatives du printemps 2017).

Certes, la CGT de l’ESR alsacienne aime l’IDEX, mais elle l’aimerait davantage encore si sept de ses demandes étaient satisfaites (cf. le communiqué).

Texte intégral du communiqué. Le SES-CGT et le SNTRS-CGT Strasbourg se réjouissent de la pérennité du financement IDEX obtenu par l’université de Strasbourg et les partenaires du projet UNISTRA (CNRS, INSERM …) le 29 avril dernier. Malgré la feuille de route extrêmement contraignante imposée par le gouvernement au jury IDEX, les aspects les plus ouverts de l’initiative, entre autres, les appels d’offres sans périmètre d’excellence en recherche et formation, ont été reconnus.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Quel avenir pour le conseiller ?

Avril 2016, Thomas Lardeau est nommé conseiller de Thierry Mandon pour assumer la charge des relations avec les établissements d’enseignement supérieur. L’université de Limoges publie un communiqué (ci-dessous) car le conseiller y a obtenu une maîtrise de sciences économiques en… 1997. Il a atteint aujourd’hui la 1ère partie de la quarantaine.

P1480923Cliquer sur les images pour les agrandir

L’université de Limoges est allée vite en besogne pour se féliciter d’un aussi beau parcours ! Être nommé conseiller de Mandon un an avant 2017, ce n’est pas la gloire ! D’ailleurs à quoi peut bien servir aujourd’hui un conseiller pour les relations avec les établissements ? Cette nomination ressemble à un recasage précaire.

Le profil Linkedin de Thomas Lardeau révèle qu’il n’a pas réussi à percer en politique depuis qu’il s’y est lancé : collaborateur parlementaire de Laurent Fabius de 2009 à 2012, chef de cabinet de Bernard Cazeneuve dans deux ministères différents de mai 2012 à avril 2014, conseiller parlementaire de Ségolène Royal de mai 2014 à novembre 2015, chargé de mission au ministère de l’environnement de novembre 2015 à mars 2016.

P1480924

Avant de fréquenter les allées du pouvoir, Thomas Lardeau avait commencé une carrière plus traditionnelle, celle d’un enseignant à Sciences Po (2002 à 2012) : conférences de méthodes de 1ère année en analyse économique : microéconomie, macroéconomie, enseignements dispensés sur les campus de Poitiers (cycle ibéro-américain) et de Paris. 10 ans comme maître de conférences à Sciences Po, titre pompeux et ambigu car il s’agit d’une fonction qui n’exige pas le doctorat.

Une carrière d’enseignant précaire à Sciences Po, une carrière de conseiller du pouvoir qui tire à sa fin… Thomas Lardeau a décidé de tenter de s’en sortir. Il prépare et soutient un doctorat d’économie en 2014 à Paris 13 : Équilibre du marché du crédit et cycle économique : un nouvelle accélérateur financier. Cette thèse est en intégralité en ligne.

P1480925

Une thèse soutenue à 40 ans : je ne suis pas sûr qu’elle rende possible une carrière d’enseignant-chercheur (fonctionnaire) ; la qualification – par le CNU – aux fonctions de maître de conférences ne sera pas facile à obtenir!

Le conseiller aux relations avec les établissements d’enseignement supérieur a moins d’un an pour se faire repérer et recruter par l’un d’entre eux sur un emploi d’enseignant en CDI (contrat de droit privé des lois Pécresse et Fioraso). Au fond, il a peut-être un meilleur avenir que je ne le croyais au prime abord !

11 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France