Archives de Tag: Précaires

Annuler les comités de suivi de thèse

Université de Lorraine. 1. Courriel d’Emmanuel JOVELIN, directeur, et Bernard BALZANI pour les membres du conseil du Laboratoire Lorrain des Sciences Sociales (2L2S), 8 avril 2020.

à l’attention de Madame la Vice Présidente, Clotilde Boulanger

Suite à votre message adressé aux doctorant-e-s de façon unilatérale concernant le maintien des Comités de Suivi de Thèse dans un calendrier inchangé, nous tenons à ajouter notre réaction dans les suites de la lettre ouverte de la section SNESUP et de l’Unité de recherche des Archives Poincaré, auquel nous ajoutons le mail des doctorant-e-s du 2L2S (mail ci-dessous, point 2 de la chronique) qui s’indignent et s’inquiètent du maintien d’un tel calendrier, qui omet complètement la situation difficile que nous traversons.

Annulation des Comités de Suivi de Thèse.L’ensemble du 2L2S soutient largement les revendications de nos collègues ainsi que celles de nos doctorant-e-s de ne pas maintenir les CST pendant la période de confinement, pendant la période de déconfinement, ni pendant les vacances, ni à la rentrée des vacances.

Dans ce contexte exceptionnel, nous demandons l’annulation des CST, sauf sur demande du doctorant ou de la doctorante, et que le droit à se réinscrire pour l’année universitaire 2020-2021 soit automatique.

Report de la sélection des contrats doctoraux. Nous trouvons également illogique la décision du conseil de l’ED SLTC du 26 mars dernier ainsi que celle de l’ED HN, de maintenir le calendrier de recrutement des Contrats Doctoraux 2020. La période à venir n’est absolument pas propice à un tel maintien.

Il est indispensable de reporter ces calendriers dans un tel contexte, où les étudiants voient leur formation perturbée et rendue difficile : ils ne pourront pas préparer leur candidature ni au plan scientifique, ni au plan administratif dans des conditions suffisantes, tout comme les  enseignants-chercheurs ne pourront pas préparer les sujets et participer avec sérénité et efficacité aux différentes étapes du processus.

Non, ce n’est pas une question d’allègement des agendas ni une « occasion » de ne pas exercer nos missions comme vous l’avez sous-entendu. Nous demandons donc un report de la sélection des contrats doctoraux à une date ultérieure.

Commentaires fermés sur Annuler les comités de suivi de thèse

Classé dans BH. Universités et COVID 19, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences humaines et sociales

Pas de viatique pour les vacataires

Vademecum du MESRI : pas de viatique pour les vacataires

Suite de la chronique : Payer les vacataires du SUP !

« Le vademecum rendu public le 30 mars par le MESRI et qui doit servir de guide pour les établissements stipule que, dans le cas des chargé·es d’enseignement vacataires (CEV) peu d’heures auront été effectivement réalisées depuis la date de fermeture des établissements et l’absence de service fait doit conduire à ne pas verser de rémunération. Le document minore à 100 000 le nombre des CEV qui dépasse en fait 120 000. Il veut faire oublier que dans les faits nombre de CEV sont en situation précaire, les vacations représentant une part importante de leurs revenus. Il passe enfin à la trappe le travail que ces CEV ont déjà effectué pour la préparation de leurs enseignements dans le cadre de leur embauche ».

Commentaire d’un professeur dont des chargés d’enseignement vacataires sont concernés : une langue de bois un brin hypocrite… Concrètement leur paiement dépendra du bon vouloir des présidents… et des administrations locales décidées à faire ou non du zèle !

Commentaires fermés sur Pas de viatique pour les vacataires

Classé dans BH. Universités et COVID 19

Payer les vacataires du SUP !

Enseignement supérieur : paiement des vacataires, communiqué de presse du SNESUP FSU, 1 avril 2020. A noter que, ce 3 avril 2020, le Vademecum, mentionné au paragraphe 2, est introuvable sur le site du MESRI. Je suis preneur pour le mettre en ligne.

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que les déclarations solennelles d’Emmanuel Macron affirmant que « l’État prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints à rester chez eux » soient démenties, dans le domaine de l’enseignement supérieur, par le ministère lui-même.

En effet, le vademecum rendu public le 30 mars par le MESRI et qui doit servir de guide pour les établissements stipule que, dans le cas des chargé·es d’enseignement vacataires (CEV) « peu d’heures auront été effectivement réalisées depuis la date de fermeture des établissements » et « l’absence de service fait doit conduire à ne pas verser de rémunération ». Le document minore à 100 000 le nombre des CEV qui dépasse en fait 120 000*. Il veut faire oublier que dans les faits nombre de CEV sont en situation précaire, les vacations représentant une part importante de leurs revenus. Il passe enfin à la trappe le travail que ces CEV ont déjà effectué pour la préparation de leurs enseignements dans le cadre de leur embauche.

Le SNESUP-FSU s’insurge contre cette interprétation abusive consistant à considérer que, pour les personnels titulaires, la continuité pédagogique suppose que les services sont faits ce qui ne serait pas le cas a priori pour les vacataires. Dans son vademecum, le ministère revient d’ailleurs en partie sur les garanties qu’il affichait quelques jours plus tôt dans sa rubrique de « foire aux questions » au sujet des agents temporaires vacataires (ATV), essentiellement des doctorant·es.

Le SNESUP-FSU demande donc au ministère de prendre des dispositions protectrices en lieu et place de cette communication qui aurait comme conséquence de faire porter le poids de la crise sanitaire essentiellement sur les plus précaires des enseignant·es de l’université alors qu’ils contribuent pour une part importante au fonctionnement des formations, assurant dans certaines d’entre elles plus de la moitié du volume horaire.

Commentaires fermés sur Payer les vacataires du SUP !

Classé dans BH. Universités et COVID 19

Université et Recherche à l’arrêt

Suite de la chronique d’Histoires d’universités, 5 mars, l’université de Strasbourg s’arrête

Pourquoi l’université s’arrête ? 5 mars 2020, blog Pascal Maillard. En ce 5 mars 2020 les facs et labos en lutte contre la Loi de précarisation et de privatisation de la recherche (LPPR) ont décidé de s’arrêter. Proposition d’un billet participatif pour en expliquer les raisons.

Rue 89 Strasbourg, 6 mars 2020

Commentaires fermés sur Université et Recherche à l’arrêt

Classé dans Non classé

5 mars, l’UNISTRA s’arrête

Évènements du 5 mars 2020, sur les différents campus (2 pages)

Assemblée Générale le 4 mars 2020. Motion des personnels et étudiants de l’Université de Strasbourg : les revendications.

Les projets de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), de la réforme de la formation des enseignants et de la retraite à points font système et constituent une même politique. Cette politique s’inscrit dans une logique de démantèlement du Service public pour toutes et tous et dans un modèle de société inégalitaire.

Dans ce contexte, les personnels et étudiants de l’Université de Strasbourg :

dénoncent la précarité et la précarisation des étudiants et des salariés de la fonction publique et du secteur privé.

demandent le retrait de la réforme des retraites.

demandent le retrait des projets de réformes dans l’ESR :

  • Retrait de la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR)
  • Retrait du projet de réforme des masters MEEF Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (1er degré et 2nd degré)
  • et des concours auxquels ces masters préparent (le Concours de Recrutement de Professeur des Écoles CRPE et le Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré, CAPES)

Commentaires fermés sur 5 mars, l’UNISTRA s’arrête

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Grèves à Toulouse Jean Jaurés

Université Toulouse Jean Jaurès, Préavis de grève du 24 février au 22 mars 2020, du 2 au 31 mars 2020,

25 janvier 2020. Grève des notes des chargé.e.s de cours du département Histoire de l’Art et Archéologie,

Nous souhaitons aborder le problème des conditions de travail des chargé.e.s de cours. Au niveau national, le recours de plus en plus important aux chargé.e.s de cours pour assurer les enseignements est un des symptômes de la précarisation de l’enseignement supérieur.

Lors de la dernière assemblée générale du département Histoire de l’Art et Archéologie (janvier 2019), un bilan faisait état de 157 chargé.e.s de cours qui assuraient « pratiquement la moitié des enseignements » et jusqu’à 2/3 des enseignements de Licence 1 pour l’année 2018/2019. Depuis bien trop d’années, l’Université est dépendante des chargé.e.s de cours qui assurent l’essentiel des enseignements…

28 janvier 2020. Grèves des précaires du Mirail

Avec les réformes de la retraite et du chômage, mais aussi avec la Loi Pluriannuelle de Programmation de la Recherche (LPPR) à venir qui concernent les étudiant.e.s et tout le personnel des universités, titulaire ou non, le projet du gouvernement est de continuer à précariser tout le monde du berceau au tombeau !

Commentaires fermés sur Grèves à Toulouse Jean Jaurés

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Arts Lettres Langues, E. Sciences humaines et sociales

Université en Lutte. AG et Manif

Strasbourg, 20 février 2020, Assemblée générale et Manifestation Université en Lutte

  • Non à la précarité dans l’Enseignement supérieur et la Recherche
  • Non à la LPPR
  • Non à la réforme des retraites.

10ème manifestation contre le projet de réforme des retraites. Cette fois, c’est l’Université en Lutte qui est en tête du cortège : album de 15 photos. Autre album: 26 photos (CGT et FSU).

Photos des 5 manifestations précédentes.

Lire aussi Rue 89 Strasbourg, 20 février 2020. Chercheurs et enseignants se mobilisent contre une future « précarité institutionnalisée » à l’Université

« Depuis le début de l’année 2020, les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche se mobilisent en amont de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). Ils dénoncent un financement insuffisant de la recherche publique et un recours croissant à la contractualisation des effectifs »…

Commentaires fermés sur Université en Lutte. AG et Manif

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Italie. Où va la précarité ?

Il faut voir. Ken Loach, Sorry, we missed you. Bande annonce, 1’46. Le micro-entrepreneur, le livreur de colis de mal en pis.

Il faut lire. Mirella Giannini (université de Naples), La précarité mise en scène. Les jeunes face aux nouvelles formes du travail en Italie, in Tumultes, Quo vadis, Italia ? Éditions Kimé, n°53, octobre 2019, pages 21 à 34,

Cliqer sur l’image pour l’agrandir

Précaires : de la résistance digne et à la résistance performative.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Italie. Où va la précarité ?

Classé dans D. Italie

Contre l’expulsion de M. Gueye

« Un enseignant en poste dans un collège de l’Hérault se voit retirer son titre de séjour, avec obligation de quitter le territoire sous 30 jours, alors même qu’il dispose d’un contrat en vigueur jusqu’au 1er septembre 2020. Ses collègues dénoncent la décision du Préfet de l’Hérault.

M. Gueye vit en France depuis septembre 2011. Après avoir fini ses études à Montpellier, il a obtenu un titre de séjour comme travailleur polyvalent — il a travaillé plusieurs années dans la restauration. Physicien de formation, il a été embauché comme contractuel par l’éducation nationale en Février 2017, enchaînant les contrats courts dans des conditions difficiles : postes partagés dans des établissements éloignés de son domicile, éducation prioritaire, sans rémunération pendant les vacances scolaires.

A la rentrée 2019, il a été affecté pour l’année scolaire à un poste dans deux collèges d’éducation prioritaire de Montpellier (Gérard Philipe et Arthur Rimbaud). M. Gueye a reçu le 14 Septembre dernier une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) sous 30 jours, alors que son titre de séjour était valable jusqu’en décembre 2020.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Contre l’expulsion de M. Gueye

Classé dans E. Mobilité internationale, E. Sciences

Ce qui change pour les chômeurs

Assurance chômage en France, textes officiels et commentaires d’experts.

A. Wikipedia, Assurance Chômage en France

« Le 18 juin 2019, le premier ministre Edouard Philippe et la ministre du travail Muriel Pénicaud présentent leur réforme de l’Assurance chômage. Suite à l’échec des négociations entre les partenaires sociaux en janvier 2019, le gouvernement a mené la réforme seul, sans concertation avec les syndicats de salariés et le patronat.

Cette réforme en elle-même, ainsi que plusieurs déclarations de Muriel Pénicaud et les chiffres qu’elle avance pour la justifier font l’objet de vives critiques. Les syndicats dénoncent « une réforme drastique » qui entraîne « un recul majeur pour les demandeurs d’emploi ».

Lire la suite

Commentaires fermés sur Ce qui change pour les chômeurs

Classé dans Non classé