Archives mensuelles : avril 2012

Transfert de technologie filialisé

Mai 2011. L’université de Strasbourg (UdS) et ses partenaires figurent parmi les cinq premiers lauréats de l’investissement d’avenir « SATT, société d’accélération du transfert de technologie » (communiqué du MESR). La SATT : un« guichet unique de valorisation qui va renforcer l’efficacité du dispositif d’innovation et la compétitivité de notre industrie ». 900 millions d’euros prévus pour les SATT.

Guichet unique remplaçant le service de valorisation de l’université et ceux de ses partenaires ? Ou, au final, une structure de plus dans le millefeuille institutionnel déjà en place pour le transfert de technologie ? L’UdS possède un service de valorisation (SERVALOR). Va-t-il disparaître ? Chronique du 29 mars 2010 : « L’UNISTRA valorise« .

La SATT Conectus Alsace, société par actions simplifiées (SAS) au capital d’1 million d’euros, est désormais opérationnelle. La nouvelle structure coopérative s’est glissée dans les habits de Conectus, créé, semble-t-il, en 2006. Présentation, organigramme (président Nicolas Carboni), appels d’offres (dont un pour la création d’un nouveau site Internet), rencontres

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Quiz. Président et Profession

Quiz en 4 questions. Qui est ce professeur de théologie qui a été, par deux fois, président de l’université des Sciences Sociales (Marc Bloch) de Strasbourg ? Dates de ses deux mandats ?

C’est sous sa première présidence que fut mis en oeuvre un protocole sur la professionnalisation de la formation des pasteurs. Quand fut-il signé ? Protocole étonnamment moderne : trois journées de stage par semaine et reconnaissance par les employeurs de la nécessité du diplôme pour accéder à l’emploi. Protocole précurseur ? On aimerait qu’il soit généralisé aujourd’hui à bac+5 : formation en alternance et reconnaissance du titre universitaire par les recruteurs !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles

Poitou, Limousin : 67.000 étudiants

La publication des synthèses sur les élections universitaires dans les régions est accompagnée d’un tableau sur les effectifs étudiants, leur répartition par cycle et type d’établissement supérieur, leur localisation sur le territoire. Celui d’aujourd’hui est consacré au Poitou-Charentes et au Limousin.

Un tel tableau s’inscrit dans le projet politique du blog : 15 à 20 Universités de recherche et création d’Instituts d’enseignement supérieur de premier cycle, juridiquement et financièrement autonomes de l’université bi-régionale de recherche (dans ce cas, l’université de Poitiers refondée), mais associés à elle dans le cadre du schéma directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche. Chronique “Universités et IES en 20 propositions“. Source statistique des tableaux : Atlas régional des formations. Chronique précédente : « Plus de 110.000 étudiants en Bretagne« .

Les 3 universités (Poitiers, Limoges, La Rochelle) ne peuvent prétendre, séparément, à devenir une université de recherche. A contrario, fédérées ou fusionnées, elles disposent d’un potentiel suffisant d’étudiants en 2ème et 3ème cycles pour le devenir. 67.234 étudiants inscrits dans le supérieur en 2010-2011, soit, pour les deux régions, 2,9 % de l’ensemble des étudiants inscrits en France. Poitou-Charentes : 46.212 étudiants (atlas régional). Limousin : 21.022 étudiants (atlas régional), soit moins 5,8% par rapport à 2005.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

3 présidents en Poitou et Limousin

Les trois universités du Poitou-Charentes et du Limousin ont élu leurs Conseils centraux et leurs Présidents. Suite des enquêtes comparatives sur les élections : les deux régions sont agrégées dans un seul tableau car les 3 universités (Poitiers, La Rochelle, Limoges) se sont fédérées dans le PRES Limousin Poitou-Charentes (décret du 1er Juillet 2009). Jacques Fontanille, président sortant de l’université de Limoges et non rééligible, est président du PRES depuis septembre 2011. Synthèse sur les élections dans les 3 universités : le tableau ; celui-ci établit les liens vers les 6 chroniques du blog qui y ont été consacrées.

2 présidents et une présidente. Le plus âgé, Yves Jean (Poitiers), né en 1955 ; la plus jeune, Hélène Pauliat (Limoges), née en 1967. Des présidents appartenant à 3 secteurs scientifiques différents : Sciences (Gérard Blanchard, La Rochelle), Droit (Hélène Pauliat, Limoges), SHS (Yves Jean, Poitiers). A noter qu’Hélène Pauliat, 45 ans, a obtenu l’agrégation du supérieur en droit public à l’âge de… 25 ans ; elle est donc professeur depuis 20 ans.

Un président réélu (Gérard Blanchard) et deux présidents élus : Hélène Pauliat succède à Jacques Fontanille, et Yves Jean à Jean-Pierre Gesson ; les deux présidents sortants n’étaient pas rééligibles.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Sarkozy répond à la CPU : "oui" !

La Conférence des présidents d’université (CPU) a adressé, le 20 mars 2012, aux 10 candidats à l’élection présidentielle une lettre comprenant vingt propositions. Dans ma chronique du 22 mars, j’écrivais que tous les candidats allaient répondre « oui » à 18 des 20 propositions et « s’abstenir » pour 2 d’entre elles : transformation de la demi-part fiscale en crédit d’impôt formation supérieure, demande d’un équilibre global entre les grandes modalités de financement du Sup (dotations annuelles, contrats quinquennaux, appels à projets). Dans ma chronique du 23 mars, je déplorais l’absence de proposition sur la réforme du 1er cycle.

Je concluais le 22 mars : « Il faut espérer que la CPU publiera sur son site les réponses des candidats. Et si certains d’entre eux ne daignaient même pas répondre ? » Il semble que seul Nicolas Sarkozy ait répondu (lettre datée du 13 avril). Cela nous vaut, évènement exceptionnel, une deuxième lettre d’information de la CPU au cours du même mois (Lettre du 26 avril, n°87). Lettre postérieure au premier tour de la présidentielle et commentée par la CPU : « une raison supplémentaire de faire de la jeunesse et des progrès de la connaissance une priorité politique majeure apparaît avec les résultats du vote de ce premier tour : la volonté et la nécessité d’aider nos concitoyens à rejeter le vote populiste, xénophobe, d’extrême droite« .

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Bretagne. Plus de 110.000 étudiants

La publication des synthèses sur les élections universitaires dans les régions sera toujours suivie d’un tableau sur les effectifs étudiants, leur répartition par cycle et type d’établissement supérieur, leur localisation sur le territoire. Un tel tableau s’inscrit dans le projet politique de ce blog : la création d’Instituts d’enseignement supérieur de premier cycle, juridiquement et financièrement autonomes de l’université régionale de recherche, mais associés à elle dans le cadre du schéma directeur régional de l’enseignement supérieur et de la recherche. Chronique « Universités et IES en 20 propositions« . Source statistique de ces tableaux : Atlas régional des formations.

110.669 étudiants inscrits dans le supérieur en 2010-2011 en Bretagne (atlas pour la Bretagne), soit 4,8% de l’ensemble des étudiants inscrits en France. 28.335 bacheliers en 2010, soit 74% des effectifs de la génération (près de 10 points de plus que la moyenne française). 75% d’entre eux ont poursuivi dans le supérieur (taux proche de la moyenne française), soit plus de 21.000 néo-entrants dans le SUP en 2010.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Bretagne Normandie

Les 4 présidents de Bretagne

Les quatre universités de Bretagne ont élu leurs Conseils centraux et leurs Présidents. Les synthèses comparatives peuvent donc commencer. Elles prendront d’abord la forme de tableaux synthétiques par région, ou par académie, ou encore par PRES interrégional.

Nom du président élu ou réélu, date de naissance, grade, secteur disciplinaire et discipline, responsabilités avant l’élection à la présidence, nombre de sièges obtenus au CA par les listes qui le soutenait dans les collèges enseignants (et éventuellement dans les collèges BIATSS et étudiants), pourcentage des suffrages exprimés obtenus par ses listes chez les enseignants, effet conjugué ou inversé de la prime majoritaire attribuée à la liste arrivée en tête, taux de participation dans chacun des 4 collèges, nombre de listes et de sièges obtenus dans chacun d’entre eux, nombre de candidats à la présidence, score obtenu par le président élu ou réélu, et quelques observations.

Quelques tableaux seront incomplets. Je compte sur les coopérateurs du blog pour combler les lacunes et faire avancer les analyses et interprétations. Le tableau comprend également les liens vers les chroniques que j’ai consacrées aux élections universitaires dans la région. Synthèse sur les élections dans les 4 universités de Bretagne : le tableau.

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans C. Bretagne Normandie

Lorraine. Mutzenhardt se fâche

Suite des chroniques sur les élections en Lorraine. Début avril 2012, le Conseil d’administration de l’université de Lorraine n’a pu élire son président. Jean-Pierre Finance, administrateur provisoire, en explique la raison dans un courriel adressé aux personnels : « à la suite des recours déposés contre le déroulement des élections au Conseil d’Administration de l’Université de Lorraine du 20 mars, la commission de contrôle des opérations électorales a décidé d’invalider les résultats concernant le collège B des enseignants-chercheurs et enseignants » (décision de la commission invalidant une des listes). Les enseignants du collège B vont donc devoir voter une… 3ème fois. Situation unique depuis qu’il existe des élections aux conseils centraux des universités, i.e. depuis plus de 40 ans.

La presse régionale consacre plusieurs articles à cette nouvelle annulation et titre. « L’université de Lorraine en panne. L’élection du président est repoussée sine die… Une spirale négative » (Républicain Lorrain, 5 avril). « Trois recours examinés par la commission de contrôle des opérations électorales. L’élection du président reportée… Une longue gestation » (Est Républication, 5 avril). « L’université de Lorraine sans président jusque fin mai… Désordre… Ubu à la Fac«  (Républicain Lorrain, 7 avril). « UdL : le retour aux urnes » (Est Républicain, 7 avril).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Hollande. Un texte-clef pour le SUP

François Hollande, dans sa réponse du 19 avril 2012 à un courrier de Dominique Faudot, présidente de la Commission permanente du CNU, fournit (enfin !) des précisions sur ses projets pour l’enseignement supérieur et la recherche.

Toutes les chroniques du blog mentionnant « Hollande« . Photo prise par Christine au meeting de Nancy sur le SUP.

François Hollande ne se contente plus d’annoncer la convocation d’Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il précise « Assises au terme desquelles la loi LRU sera réformée et remplacée par une loi-cadre« . « Cette loi aura pour objectif de donner aux universités des moyens financiers à la hauteur des missions qui leur sont confiées ainsi que de rendre leur gouvernance plus collégiale et démocratique. Il s’agira également de réaffirmer avec force la nécessité d’un cadre national des diplômes et des statuts des personnels, ainsi que d’encadrer les possibilités de recrutement de contractuels. Le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche, rendu illisible par l’accumulation de structures, sera simplifié. La place centrale de l’ unité mixte de recherche comme élément structurant de la recherche universitaire sera réaffirmée. Les soutiens de base et les crédits sur projets seront rééquilibrés« …

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Wauquiez, Hollanchon, Le Penkozy

Dans le Canard Enchaîné du 25 avril 2012, en page Urnes. « Cet argument du ministre Laurent Wauquiez (Libération du 20/4). « Hollanchon, c’est un repoussoir absolu, c’est le cauchemar pour les électeurs centristes ». Commentaire du Palmipède : « Pas sûr qu’ils rêvent tous de Le Penkozy ».

Blog de Laurent Wauquiez. Pas de commentaire du Ministre sur le score de François Hollande et de Jean-Luc Mélenchon au Puy-en-Velay. Le maire n’a pas vu venir le coup : les Ponots et les Ponotes veulent Hollanchon pour président, lui disant au passage qu’ils pourraient bien, aux prochaines municipales, se passer de lui comme premier édile. Wauquiez le Ponot ferait mieux de jouer le Penaud !

Et s’il arrivait que Wauquiez le Ponot ne soit pas réélu député en juin, il pourrait tout de suite incarner le rêve de son mentor : avoir un « vrai travail« , prendre enfin ses fonctions au Conseil d’Etat, poste qu’il a choisi à sa sortie de l’ENA et après une formation qui a coûté 230.000 euros à l’Etat. 81 chroniques du blog sur Laurent Wauquiez.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé