Archives de Tag: Communication

Poitiers, Codiv19, solidarité renforcée

Université de Poitiers, communiqué de presse, 6 avril 2020, Codiv-19 – solidarité renforcée avec les étudiants en difficulté

« Dès lundi 6 avril, l’université de Poitiers met ainsi en place une nouvelle aide d’urgence, complémentaire aux aides habituelles de l’université de Poitiers ou du CROUS de Poitiers. Cette aide est proposée à ses étudiants mis en difficulté par la crise sanitaire (interruption de contrat de travail ou de stage, dépenses supplémentaires imprévues, difficultés alimentaires, absence de matériel informatique).

Cette aide pourra prendre différentes formes : une aide alimentaire de 60€/étudiant/semaine et jusqu’à 100€ pour les étudiants-parents isolés avec enfant, des compensations pour perte de gratifications de stage, des prêts d’ordinateurs portables et/ou une assistance (courses ou garde d’enfant(s) par exemple) ».

1 commentaire

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Médecine Pharmacie

Démocraties grippées par le virus ?

Source, DNA, Newsletter spéciale Coronavirus, lundi 6 avril 2020

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Source de la capture d’écran ci-dessous : DNA, mai 2017.

1 commentaire

Classé dans E. Droit et Sciences politiques, E. Médecine Pharmacie

Décès quotidiens par département

Surmortalité due au Covid-19 ? Le temps du politique n’est pas le temps de la statistique. La communication politique s’exerce dans l’immédiateté. La communication statistique doit s’exercer dans le temps long, celui de la collecte exhaustive des données, de leur vérification, de leur traitement, de leur consolidation, de leur éventuel ajustement.

Il me semble que l‘INSEE a été forcée, par le politique, de publier le nombre de décès quotidiens en France, par région, par département, pour montrer qu’entre le 1er et le 23 mars 2020, il y avait eu moins de décès que durant la même période de 2018. Rassurer les bonnes gens ! Le message des pouvoirs publics : le Covid-19, ce n’est donc pas si grave que cela !

L’INSEE, dans cette publication hors norme, multiplie les infos méthodologiques, les messages de prudence statistique. Mais qui prend le temps et le soin de les lire ? Elles sont tellement et structurellement arides qu’elles en sont souvent illisibles. Utiliser le confinement pour développer la culture statistique ?

La surmortalité, provoquée par le Covid-19, ne pourra être mesurée rigoureusement que plusieurs mois après la fin de la pandémie. On n’en est pas là !

Nombre de décès quotidiens par département, INSEE. Extraits.

Exceptionnellement, pendant la pandémie du covid-19, l’Insee diffuse le nombre de décès par jour et par département.

Au niveau national, le nombre de décès totaux enregistrés à la date du 2 avril 2020 et survenus entre le 1er et le 23 mars 2020 est dorénavant supérieur à celui enregistré sur la même période en 2019 : 40 684 décès ont été enregistrés en 2020, dont 39 707 pour la France hors Bouches-du-Rhône contre 39 141 en 2019 en France hors Bouches-du-Rhône. Ce nombre reste néanmoins encore inférieur aux décès enregistrés sur la même période en 2018 (44 443 décès en France hors Bouches-du-Rhône), année où la grippe saisonnière était encore virulente au mois de mars.

Au niveau régional, les régions Grand-Est et Île-de-France comptent désormais un nombre de décès totaux, survenus entre le 1er et le 23 mars, supérieur de plus de 10 % à celui enregistré sur la même période en 2019 (respectivement de 19 % et de 11 %) ; il avoisine le nombre de décès survenus au cours de la même période en 2018. Le nombre de décès survenus entre le 1er et le 23 mars 2020 est également supérieur à celui de 2019 en Corse (+ 6 %) ou dans les Hauts-de-France (+ 5 %), mais reste encore inférieur à 2018 dans ces régions.

1 commentaire

Classé dans AA. Universités et COVID 19, E. Economie Gestion, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Report des stages : qui dit vrai ?

La fac de La Rochelle refuse de reporter les stages de fin d’études à l’automne. Libération, 30 mars 2020.

Photos de septembre 2015, par Pierre Dubois

« Dans les facs, l’enjeu de la continuité pédagogique vire au casse-tête en raison des stages de fin d’études. Indispensables à la validation du cursus des étudiants et à l’obtention de leur diplôme, un grand nombre de ces stages, souvent d’une durée minimale de trois mois, ont été annulés par les structures ou les entreprises accueillantes à cause du confinement.

A l’université de La Rochelle (Charente-Maritime), les directeurs de masters 2 ont fait remonter à leur hiérarchie les inquiétudes des étudiants. Certains ont demandé s’ils pouvaient reporter leurs stages à l’automne. Mais puisque l’année universitaire sera close pour eux le 30 septembre, seront-ils obligés de se réinscrire et donc de payer de nouveaux droits ?

Réponse sans appel du professeur Jean-Michel Carozza, vice-président de l’Université de La Rochelle, dans un mail adressé le 27 mars aux directeurs de masters 2, que Libération a pu consulter : Nous vous proposons de permettre la prolongation exceptionnelle des stages en septembre pour une soutenance au plus tard le 30 septembre. Au-delà de cette date, aucun stage ne pourra être prolongé ni se dérouler. Concernant la demande de redoublement [sic] du stage formulée par certains masters, je confirme […] : redoublement possible si le stage n’a pas été validé cette année mais pas d’exonération des frais d’inscription car il s’agit de convenance personnelle de l’étudiant et pas d’un cas de force majeure. S’ils n’ont pas réussi à trouver un stage en plein été, les futurs redoublants apprécieront ».

Le site de l’université de la Rochelle, consulté ce 3 avril 2020, dit tout autre chose que le journal Libération. CORONAVIRUS COVID-19 : Informations importantes pour les personnels

Stages en France ou à l’étranger et mobilités

  • « Le calendrier universitaire s’adapte. Pour les étudiantes et étudiants en fin de cursus, notamment en master, le calendrier universitaire 2019-2020 est actuellement travaillé pour être étendu jusqu’au 31 décembre 2020, afin de leur permettre l’éventuelle tenue d’un stage suffisamment représentatif d’une expérience professionnelle et ainsi faciliter leur insertion sur le marché de l’emploi.

Poster un commentaire

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes), E. Mobilité internationale

Univ. Poitiers soutient les soignants

Communiqué de presse, 25 mars 2020. L’université de Poitiers se mobilise pour soutenir les soignants.

3 Commentaires

Classé dans AA. Universités et COVID 19, E. Médecine Pharmacie

COVID19. AMU fermée à tous

Communiqué de Presse AMU, dimanche 15 mars 2020.

Fermeture d’Aix-Marseille Université pour l’ensemble de la communauté universitaire, à partir du lundi 16 mars. Intégralité des sites

Commentaires fermés sur COVID19. AMU fermée à tous

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. PACA Corse, E. Médecine Pharmacie

Doyen de fac de médecine & Codiv19

Coronavirus : excellent point avec Jean Sibilia, doyen de la Faculté de médecine de l’université de Strasbourg. Vidéo de 4’47

Vidéo de 4’47

Site de l’université de Strasbourg consacré à la pandémie. Situation mise à jour quotidiennement

« Le président de la République a annoncé jeudi 12 mars au soir la fermeture des universités. Cette mesure vise à faire reculer la propagation du virus Covid-19. Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a décrété la fermeture aux usagers et le maintien des activités de recherche et administrative. La journée du 13 mars a permis de préciser les modalités de mise en place de cette mesure pour l’Université de Strasbourg, conformément aux instructions ministérielles et préfectorales. 

L’ensemble des mesures vise à répondre à la crise en cours tout en maintenant les activités qui peuvent l’être et en respectant toutes les mesures de protection adéquates. Il s’agit de nous protéger individuellement et collectivement et de retarder le pic épidémique, en adoptant des mesures simples : éviter les rassemblements, mettre en place les gestes barrières. C’est pourquoi nous adaptons nos activités pédagogiques à partir du lundi 16 mars, et maintenons nos activités de recherche et administratives, tout en favorisant le plus possible le télétravail.

En matière de formation

Les activités pédagogiques comme les évaluations n’auront plus lieu en présentiel et passeront désormais par des ressources numériques. Notre intention est de permettre à chaque étudiant de pouvoir valider son année. La mise en place de plates formes numériques est en cours pour permettre aux enseignants de diffuser leurs cours sous forme numérique et à envisager des examens alternatifs en cas d’impossibilité de valider un stage. Les facultés, écoles et instituts de l’université vont maintenir un lien courriel et téléphonique avec chaque étudiant.

Commentaires fermés sur Doyen de fac de médecine & Codiv19

Classé dans AA. Universités et COVID 19, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Médecine Pharmacie, E. Sciences

Brest. M. Gallou sera réélu Président

Ouest France, Maville, 12 mars 2020. Présidence de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) : Fabrice Huret jette l’éponge

Communiqué. Fabrice Huret, candidat à la présidence de l’UBO, retire finalement sa candidature. Il s’en explique dans un communiqué, détaillant que le positionnement des personnes nouvellement élues permettait de dégager une majorité en faveur du projet par Mathieu Gallou, son adversaire dans cette élection. Le collectif Notre Université – Notre Avenir en prend acte, poursuit-il. J’annonce à titre personnel que je ne déposerai pas ma candidature à la présidence de l’UBO.

Pourquoi ce retrait de candidature alors que Fabrice Huret commentait à chaud les résultats des élections des conseils centraux (du CA en particulier) des 11 et 12 février 2020, disant : Rien n’est joué !

Rien n’est plus détestable que ce communiqué. Pour s’en convaincre, il faut relire la profession de foi des listes Fabrice Huret

La profession de foi énonce 4 principes essentiels d’une réelle politique démocratique : la transparence, l’équité, l’anticipation et la responsabilité.

Le communiqué de Fabrice Huret est aux antipodes de ces 4 principes

  • La transparence et l’anticipation ? Aucunement, il s’agit d’opacité d’imprévision ! Il aurait fallu un mois à Fabrice Huret pour se rendre compte du « positionnement des personnes nouvellement élues permettant de dégager une majorité en faveur du projet Matthieu Gallou ». Quelles personnes nouvellement élues ? Une majorité fondée sur quoi, sur quel projets 2020-2024 des listes Gallou ? Ne pas prendre les gens pour des débiles.
  • L’équité et la responsabilité ? Aucunement. Quand on se présente aux électeurs, quand on a presque obtenu autant de voix que son adversaire, on va jusqu’au bout. On respecte ses électeurs : il semblerait même que ses soutiens aient été mis devant le fait accompli du retrait de candidature.

Commentaires fermés sur Brest. M. Gallou sera réélu Président

Classé dans C. Bretagne Normandie

Université. Duel électoral à Besançon

Deux candidats brigueront la présidence de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, 60 ans, diplômée de l’université de Franche-Comté, est professeure de pharmacie clinique, vice-présidente sortante en charge du conseil d’administration, et Daniel Gilbert, 50 ans, professeur en biologie et écologie, élu d’opposition au Conseil d’administration.

Un long article de Thibault Quartier présente les deux candidatures, À l’université de Franche-Comté, l’autre élection du mois de mars,  Le Troi3 Info, 21 février 2020,

« Plus discret, mais non moins important. À l’instar des élections municipales, un scrutin est organisé le 10 mars au sein de l’université de Franche-Comté, duquel découle l’élection du président de l’université. Avec la montée de l’autonomie des universités, les établissements d’enseignement supérieur souhaitent s’inscrire davantage dans le paysage local. Pour l’université de Franche-Comté, deux projets s’opposent. Et le nord Franche-Comté représentent un enjeu de taille.

Conférence de presse pour l’un. Démarche plus discrète pour l’autre. On compte ses forces en présence. On regarde ses « prises ». On édite son programme. Et on glisse quelques piques. Ici et là. On a bien les ingrédients d’une élection. Ce qui n’était qu’une soupe interne il y a encore quelques années devient un enjeu public. Et de territoire. Article en 4 parties : Nouvelle page, Acteur territorial, Transition écologique, Deux visions de l’enjeu régional« .

En cette veille de la Journée internationale pour les droits des femmes, il est normal de présenter d’abord la candidature de Macha Woronoff.

Pour la campagne électorale, les listes candidates aux Conseils centraux et soutenant la candidature de Macha Woronoff à la présidence de l’université ont crée un site : Pour une Université de Franche-Comté d’ambitions et de valeurs

Macha Woronoff précise son engagement. « Je suis engagée depuis toujours dans la vie universitaire, où je trouve de la loyauté, de l’honnêteté intellectuelle et de l’intégrité, de l’indépendance, de l’impartialité et de la collégialité, du partage, de la rigueur et de la bonne foi. Ces valeurs continueront à orienter mon action et celle de l’équipe qui m’entoure pour que l’université de Franche-Comté soit un acteur majeur du changement. Elles me laissent concevoir une belle espérance et une grande ambition pour la jeune génération, celle de nos étudiant·e·s, qui forgeront la société de demain ».

Engagement repris dans sa profession de foi. Propositions détaillées dans cinq têtes de chapitre. Je note un enthousiasme modéré pour le maintien de la COMUE UBFC (Université de Bourgogne Franche-Comté).

  • Construire UBFC pour le maintien d’une recherche et de formations visibles et attractives avec des moyens pour tous.
  • Retisser le lien entre équipe présidentielle, services centraux et composantes. Répondre à notre mission de formation vis-à-vis des étudiant·e·s.
  • Optimiser et renforcer les moyens financiers, humains et matériels à notre disposition.
  • Investir en temps et en moyens pour améliorer les conditions de travail et de vie des personnels.
  • Participer activement à l’émergence d’une société plus juste et d’un futur viable pour tous.

Dans sa lettre aux membres de la Communauté universitaire, Macha Woronoff revient sur ses valeurs. « Cette candidature repose sur une conscience claire des défis d’aujourd’hui, avec, pour héritage, une université pluridisciplinaire, plusieurs fois centenaire, ancrée dans son territoire, ouverte sur la cité et sur le monde. Ma candidature repose également sur un système de valeurs personnelles et collectives, de considération pour autrui, de probité et de liberté académique, au service de la communauté universitaire et d’une université de service public ».

Commentaires fermés sur Université. Duel électoral à Besançon

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Univ. Franche-Comté vote le 10 mars

Suite de la chronique du 20 février 2020 : Président Bahi, Bilan de Sudversion, des critiques factuelles, pertinentes, cinglantes et humoristiques…

L’UFC ne communique pas sur les élections aux conseils centraux et à la présidence de l’université. Pourquoi ? Parce que son président, Jacques Bahi, s’en désintéresse ? Après quatre années de vice-présidence (2008-2012) et deux mandats à la tête de l’université (2012-2020), il ne peut se présenter pour un troisième mandat qui le mènerait tranquillement à l’âge de la retraite. Après moi le déluge ?

J’ai navigué à 3 ou 4 reprises sur le site de l’université, recherchant des infos sur les élections. J’ai d’abord découvert la cérémonie des vœux 2019 du président Bahi : vidéo de 54’42. C’est moins marrant que le bilan de Sudversion !

Puis, dans un compte-rendu de Conseil d’administration, j’ai trouvé le calendrier des élections 2020 : élections des conseils le 10 mars 2020, élections du/de la président/e le 6 avril, soit un délai de 27 jours entre les deux élections. C’est un délai moyen : cf. la chronique Délai pour élire le/la président/e ?

Commentaires fermés sur Univ. Franche-Comté vote le 10 mars

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté