Archives mensuelles : juin 2013

Aix-Marseille et bouts de chandelle

Lucie Delaporte, Aix-Marseille Université paye le tribut de ses prétentions, Médiapart, 22 juin 2013 : un article de 3 pages.

« En fusionnant, Aix-Marseille Université a atteint la taille critique pour apparaître dans le classement de Shanghaï, ce classement mondial des universités aussi controversé que convoité. Elle figure dans les 150 premières universités… tout en accusant un déficit de 11 millions d’euros l’an dernier. Derrière cet affichage grandiloquent, le quotidien de l’université est celui d’un établissement qui fonctionne avec des économies de bout de chandelle, l’autonomie promise s’étant surtout traduite, ici comme ailleurs, par à un désengagement financier de l’État ».

Pour aller plus loin. 110 chroniques sur les Responsabilités et compétences élargies des universités. 52 chroniques sur l’enseignement supérieur et la recherche en région PACA. Photo d’Yvon Berland, en avril 2010 : il était alors président de l’université de la Méditerranée ; il est aujourd’hui président d’Aix-Marseille Université.

SONY DSC

Poster un commentaire

Classé dans C. PACA Corse

EM Strasbourg. "Be distinctive"

Suite de la chronique École de Management Strasbourg. 21 jurys de concours. Album de 45 photos (merci aux candidats qui ont gentiment accepté de se faire photographier).

Les candidats et les jurys en action. Be distinctive : « il y a peu de différence entre un homme et un autre, mais c’est cette différence qui est tout » (William James, philosophe).

P1130653

Deux concours  pour le Programme Grande École : concours Passerelles 1 et 2 (185 places) et concours pour les élèves des classes préparatoires (220 places) ; j’ai été membre de 3 jurys pour ce second concours. Les 21 candidat(e)s, auditionnés les 20 et 21 juin 2013, ne pouvaient se différencier par leur trajectoire scolaire : parcours sans faute dans le secondaire, deux années de prépa économique et commerciale en lycée public ou privé. Né(e)s en 1993 : 2013, l’année de leurs 20 ans. Seuls trois jeunes hommes ont obtenu un baccalauréat technologique (sciences et techniques de gestion) ; les autres sont titulaires d’un baccalauréat général, le plus souvent avec mention, un baccalauréat scientifique pour une majorité : « avec un bac scientifique, toutes les voies te seront ouvertes ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

EM Strasbourg. 21 jurys de concours

Jurys d’admission pour le Programme Grande École de l’EM Strasbourg, Business School. Invité par l’École, j’ai participé à 21 jurys de 25 minutes – au côté d’enseignants de l’établissement, d’enseignants extérieurs et de représentants du monde professionnel (dont de nombreux anciens élèves). J’en tire un bilan fort positif dans deux chroniques successives.

Programme Grande Ecole résumé en 25 photos. Sur la page de présentation du PGE, les rubriques clés : atouts, concours d’admission, parcours académique, cursus, international, expérience de l’entreprise, étudiants en échange, cursus en alternance, devenir des diplômés. Identité de l’école. Une Business School, composante d’une université d’excellence. Trois valeurs fortes : management de la diversité, former des managers responsables et soucieux de l’éthique, le développement durable. Un défi pour tous et pour chacun : « Be distinctive ».

P1130937

Jurys des 21 et 22 juin en 45 photos. Programme Grande École : 220 places pour les élèves issus des classes préparatoires, 185 places pour ceux inscrits aux deux concours Passerelles. Entre le 18 juin et le 5 juillet, les 2.000 candidats, admissibles après les épreuves écrites du concours principal, ont été convoqués à un oral de 25 minutes devant un jury d’admission.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

CNESER 2013 : UNEF, 5 sièges sur 11

Résultats des élections des représentants étudiants au CNESER. Communiqué du 29 juin 2013. L’UNEF remporte les élections avec 41% des suffrages étudiants et gagne un nouvel élu national. Le premier syndicat étudiant obtient ainsi 5 des 11 sièges étudiants, le CNESER comportant 60 membres.

« Ce scrutin survient un an après des élections litigieuses, dont l’UNEF avait obtenu l’annulation devant le tribunal administratif en décembre 2012. Avec plus de 120 voix d’avance sur la deuxième organisation (à 33% des suffrages), l’UNEF affiche une nette progression lors de ce scrutin… Les étudiants ont envoyé un message sans ambiguïté au gouvernement. Ils ne supportent plus l’état de pénurie financière dans lequel se trouvent leurs universités, provoquant des dégradations sans précédent de leurs conditions d’études »

« Ils attendent que la loi leur offre une protection contre la dérèglementation de leurs diplômes. La promesse de cadre national des diplômes faîte par la ministre Geneviève Fioraso doit maintenant se concrétiser dans les faits en garantissant une véritable rénovation des formations universitaire assurant : un contenu commun pour tous les établissements, des garanties en matière de volume horaire, de taux d’encadrement ainsi que des parcours pluridisciplinaires ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

MOOC. LE défi pour les enseignants

Université de Strasbourg, vendredi 28 juin, colloque Les terrasses du numérique. Enseigner dans un monde qui change. Première intervention : Anne Boyer, MESR, MINES (Mission du numérique pour l’enseignement supérieur). Des ressources éducatives libres aux MOOC, Massive Open Online Courses : powerpoint en 29 diapositives.

Copie de P1140223

Le contexte. L’article 6 de la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, dite loi Fioraso, modifie l’article L 123-4-1 du Code de l’éducation. Article nouveau : « Le service public de l’enseignement supérieur met à disposition de ses usagers des services et des ressources pédagogiques numériques. Les logiciels libres de droit sont utilisés en priorité ». Il s’agit là d’un formidable défi pour les universités, pour leurs enseignants-chercheurs, pour leurs ingénieurs et techniciens des services des usages numériques (DUN à Strasbourg).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

La loi ESR sera donc votée. Hélas !

Publication de trois textes d’opposition à la loi Fioraso : ils m’ont été envoyés par courriel. Ils n’empêcheront évidemment pas le vote final de la loi par les deux chambres du Parlement. Ceux qui se sont battus comme moi pour que le projet de loi soit retiré ont perdu (81 chroniques critiques sur cette loi). C’est désormais « plié » ! Hélas ! Dont acte !

État des lieux ce 27 juin 2013. L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté, en première lecture, en faveur du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche. La commission mixte paritaire (CMP : 7 députés et 7 sénateurs) s’est prononcée le 26 juin 2013 en faveur du texte amendé par le Sénat, après en avoir supprimé l’amendement des Verts qui faisait disparaître la qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur, qualification qui est une des prérogatives du Conseil national des universités.

Si j’ai bien compris les subtilités de la démocratie parlementaire, grande faiseuse d’amendements, c’est le texte voté par le Sénat, amendé par la CMP, qui sera examiné en seconde lecture par les deux chambres du Parlement à partir de la semaine prochaine. Une observation sur le vote de la Commission mixte. La représentante des Verts a voté Oui, ainsi que Valérie Létard de l’Union des démocrates et indépendants (UDI).

Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Non classé

Les non-qualifiés du 1er cycle

Suite des chroniques sur la procédure de qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur. Les enseignants du 1er cycle de l’enseignement supérieur ont-ils tous été qualifiés par le Conseil national des universités ? Bien sûr que non ! Ne l’ont pas été les professeurs des classes supérieures des lycées (CPGE et STS). Les enseignants en licence universitaire sont-ils tous estampillés « A obtenu la qualification« . Bien sûr que non !

Qui enseigne en licence universitaire ? Bizarrement, on ne le sait pas ! Avec la loi Fioraso, les universités devront diffuser publiquement leur bilan annuel concernant les ressources humaines. C’est une excellente nouvelle ! Jusqu’à présent, ces bilans sont tenus secrets par l’Agence de mutualisation des universités et des établissements (AMUE). Les documents « Ressources humaines » ne sont accessibles que par abonnement.

Quand ces bilans sociaux seront publiés, on n’en saura pas davantage sur les enseignants de premier cycle, faute de comptabilité analytique. Il s’agirait en effet de compter et de comparer le nombre d’heures de cours magistraux, de travaux dirigés et de travaux pratique effectué par les « enseignants qualifiés » (maîtres de conférences et professeurs) et le nombre effectué par « d’autres enseignants ».

Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans B. Quiz

BTS dans 700 lycées des métiers

Le lycée et CFA des métiers Gutenberg d’Illkirch-Graffenstaden présentait ses formations Industries graphiques (album de 20 photos, Bettina y est professeur) à la Fête des imprimeurs du 24 juin 2013 à Strasbourg (chronique Gutenberg vint et la lumière fut).

P1130974

Ce lycée – le sait-il ? – va être concerné par l’article 18 de la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche voté par l’Assemblée nationale et le Sénat. Le 3ème alinéa de l’article L  612-3 du code de l’éducation sera ainsi complété. « Le recteur d’académie, chancelier des universités, prévoit, pour l’accès aux sections de techniciens supérieurs et aux instituts universitaires de technologie, respectivement un pourcentage minimal de bacheliers professionnels et un pourcentage minimal de bacheliers technologiques, ainsi que des critères appropriés de vérification de leurs aptitudes« .

Le nouvel alinéa sera applicable aux lycées des métiers. A ma connaissance, aucune statistique n’indique le taux de bacheliers professionnels dans les BTS ces lycées. Il est vraisemblable qu’il soit déjà élevé car ils sont organisés pour former à et délivrer des baccalauréats professionnels, puis des brevets de techniciens supérieurs. La durée du baccalauréat professionnel ayant été réduite de 4 à 3 ans, il serait logique de porter la durée des BTS à trois ans, i.e. d’y organiser des licences professionnelles en trois ans. La fameuse continuité Bac – 3 à Bac +3  y serait ainsi réalisée !

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

La CPU : non à la qualification ?

La Conférence des présidents d’université est-elle pour la suppression de la procédure de qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur ? On pourrait le penser pour plusieurs raisons. Il est surprenant tout d’abord que les instances de la CPU (bureau, conseil d’administration, présidences de commission) n’aient publié aucun communiqué sur le sujet, alors que l’amendement des Ecologistes adopté au Sénat fait le buzz sur la toile depuis samedi dernier (CNU : supprimer la qualification ?, Qualification : elles ont tergiversé !, Pétition pour le maintien de la qualification, Les Verts s’enferrent, Les Verts contre-attaquent).

Un seul communiqué récent de la CPU sur le projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche : Promotion du doctorat : les tâtonnements du gouvernement. Le silence de la CPU laisse croire que l’autonomie accrue des universités en matière de recrutement passe par la suppression de la qualification.

Certes, 25 présidents, la plupart marqués à gauche et élus avec le soutien du SNESUP, ont signé une motion : « la suppression de la qualification conduirait à remettre en cause le caractère national du recrutement des enseignants-chercheurs, accentuant la fragmentation du système universitaire français et son évolution vers un régime à plusieurs vitesses ». 25 présidents, c’est seulement 20% des membres de la CPU. Les présidents proches du Parti socialiste n’ont pas signé la motion. L’ont signée seulement deux présidents sur les 17 qui assument des responsabilités au sein de la CPU.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé

Gutenberg vint et la lumière fut

Strasbourg, 23 juin 2013, très beau temps. La Fête des imprimeurs. Elle n’avait pas eu lieu depuis 1992. Sa refondation, à l’initiative de l’Association L’Espace Européen Gutenberg, a été une réussite : album de 48 photos et Gutenberg : une nouvelle jeunesse à l’ère du Net (DNA, 24 juin 2013). Je me rends à la Fête pour prendre contact avec un des exposants, le Lycée Gutenberg, lycée des métiers et centre de formation d’apprentis pour les industries graphiques ; je discute avec Bettina, professeur. Chronique à suivre sur les Baccalauréats professionnels et les Brevets de technicien supérieur préparés dans le lycée.

Gutenberg, sur le monument de la Place éponyme, tient un parchemin sur lequel il est écrit : « et la lumière fut », phrase extraite de la Bible, de sa Bible « dite à 42 lignes et publiée en 1455 à Mayence », après son séjour à Strasbourg entre 1430 et 1440. Bien sûr, l’inventeur du « procédé de composition en caractères mobiles ou typographie » écrivait en langue germanique et non en français ! « Et la lumière fut ».  Le symbole est fort : l’essor de l’imprimerie va faire exploser la diffusion de la Lumière. Le livre va favoriser le débat, accélérer l’avancée des connaissances. Dès la première moitié du 16ème siècle, il va alimenter les controverses entre le catholicisme et le protestantisme.

Lumiere

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Quiz, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), F. 19ème et 20ème siècles