Archives de Tag: Présidents

Lyon. Évincé sans aucun égard

De ma vie d’universitaire et de ma vie de blogueur, je n’ai jamais lu un courrier d’une telle violence, adressé par un président (celui de la COMUE Université de Lyon, Khaled Bouabdallah) à son adversaire, le professeur Hughes Benoit-Cattin, seul autre candidat à la présidence de la COMUE.

Trois jours après sa réélection à la tête de la COMUE, KB a fait le ménage sans attendre et sans vergogne : « j’ai pris la décision de mettre un terme à la convention régissant votre mise à disposition comme directeur du projet Fabrique de l’innovation ; votre mission s’achève à compter de ce jour ».

Un style glacial : Monsieur et non Cher collègue. Aucun mot de remerciement pour une mission exercée durant 4 ans. Aucun entretien préalable à l’éviction. Et tant pis pour le directeur général des services qui doit faire le sale boulot de mise à la porte. Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon. Évincé sans aucun égard

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, Non classé

Unistra. Congrès sans délibération

Université de Strasbourg. 6ème congrès de la mandature 2017-2020, tenu le 25 juin 2019.

Compte-rendu du Congrès par Alternative Unistra, opposition à la majorité présidentielle

« Les élus des conseils centraux (CA, CFVU, CR et CTE) ont siégé mais ils n’ont pu modifier aucune proposition de délibération. Aucune décision n’a été prise par le congrès ». 

Commentaire : le président Deneken se comporte comme si l’opposition n’existait pas. L’opposition intersyndicale continue cependant à assister aux parodies de démocratie mises en scène par le président.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Unistra. Congrès sans délibération

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Lyon. Bouabdallah, président à vie ?

Suite de la chronique Lyon, Khaled Bouabdallah recherche emploi. Blog IDEXIT,  9 juillet 2019. L’Université de Lyon manque une occasion de se renouveler

Blog IDEXIT

« Ce mardi 9 juillet, le nouveau Conseil d’administration de la ComUE devait élire son président, pour un mandat de 4 ans.

Face au multi-récidiviste Khaled Bouabdallah, Hugues Benoit-Cattin rappelait la nécessité de reconnecter l’Université de Lyon au terrain et de reconquérir la confiance des communautés, mais sa candidature a été écartée par 27 voix contre 11« .

Commentaire. KB, président jusqu’à la retraite ? Il en a certainement l’envie. Ce qui est sûr à mes yeux : ce n’est plus un enseignant-chercheur depuis belle lurette. Il ne fait plus que du management. Le directeur général des services fait ce job, avec davantage de compétences certifiées. Il pourrait revendiquer la 1ère place dans la COMUE !

Lire la suite

Commentaires fermés sur Lyon. Bouabdallah, président à vie ?

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne

Metz. En finir avec la fusion ?

La semaine de Nancy n° 473 et de Metz n° 733 du 4 juillet. Metz et Nancy, analyse et point de vue sur le paysage de l’université Lorraine

Eric Brangier, professeur d’université : On a fabriqué un mammouth !

Chapeau de l’article. « Professeur d’université depuis 1991, spécialisé en ergonomie et psychologie des organisations, responsable du Master Ergonomie à l’université de Lorraine, directeur de PErSEUs pour l’expérience utilisateurs, Eric Brangier nous semblait particulièrement bien placé pour proposer une analyse de la situation ergonomique et psychologique de l’université de Lorraine.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Une intervention que nous voulons considérer comme un point mais aussi le début d’une série d’expressions, à condition qu’elles soient argumentées, sur le présent et l’avenir de l’Université Lorraine.

Sans avis catégorique sur le dossier de l’école  d’ingénieur Mista qui a mis le feu aux poudres entre Nancy et Metz depuis quelques mois, Eric Brangier, ancien membre des instances de l’Université Paul Verlaine de Metz étaye ses arguments de façon à la fois technique et humaine sur les moyens et objectifs d’un tel regroupement et les opportunités à évoluer, ensemble ou séparément ».

Que faire ? Quelques pistes dégagées par Eric Brangier

Pour aller plus loin. Toutes les chroniques du Blog sur

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Ingénierie, E. Sciences humaines et sociales

Lyon. Bouabdallah recherche emploi

Khaled Bouabdallah né en 1962 (chroniques d’Histoires d’universités), professeur de sciences économiques depuis 2002, est candidat à la présidence de la COMUE Université de Lyon. Sa déclaration de candidature et profession de foi : « je n’ai pas fini le boulot, il faut donc me réélire le 9 juillet 2019 ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

  • Khaled Bouabdallah est candidat à sa succession, mais, à la différence de l’élection précédente, il n’est pas le seul candidat. Profession de foi du challenger Hugues-Benoit Cattin : je souhaite que celui-ci soit élu. Cela fait trop longtemps que le sortant KB est aux manettes.
  • en effet, KB a été élu deux fois comme président de l’université Jean Monnet Saint-Étienne (2007-2015)
  • par ailleurs, KB a cumulé les mandats : il a été élu deux fois vice-président de la Conférence des Présidents d’Université (ci-dessous CV du temps de la VP CPU).

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Rhône-Alpes Auvergne, E. Economie Gestion

Paris-Est, une COMUE moribonde

Université Paris Est (UPE) est une COMUE moribonde qu’il faudrait aider à mourir. Dans ce contexte, le rapport d’évaluation du Hcéres (mai 2019) n’est pas courageux. Pour les membres du comité d’évaluation, la COMUE n’est pas moribonde ; elle est à la croisée des chemins !

  • Critique du rapport d’évaluation dans la seconde partie de cette chronique : analyse de 4 extraits du rapport.

Il y a trop longtemps que l’Université Paris-Est est paralysée : quel chemin choisir ? La mort de la COMUE est une condition pour fonder un autre regroupement, fût-il une abomination : l’université Gustave Eiffel. Ce serait mieux de dire clairement quel est le projet prioritaire :

  • réussir l’université Gustave Eiffel, synonyme de la mort de Paris-Est Marne-la-Vallée ?
  • maintenir la croyance en une coopération possible entre les deux universités (Marne-la-vallée et Paris 12 Créteil) sur la thématique Ville / Santé ?
  • maintenir une Comue moribonde pour maintenir les emplois ou la fermer dans les meilleurs délais pour économiser l’argent public et dans le respect des droits des salariés ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur Paris-Est, une COMUE moribonde

Classé dans C. Ile-de-France

SUP. Sept Cergy-Pontins Macroniens

Actualisation de la chronique du 30 octobre 2018 : Le cercle des 7 Macroniens de Cergy-Pontoise (le texte intégral est repris en note finale).

Depuis octobre 2018, deux de ces sept personnalités de l’enseignement supérieur et de la recherche ont changé de fonction, obtenant un poste plus important : Françoise Moulin Civil et Anne-Sophie Barthez.

Françoise Moulin Civil

  • 2008 à 2012, présidente de l’université de Cergy Pontoise (chronique du blog en 2009)
  • 2012 à 2018. Rectrice de l’académie de Lyon en septembre 2012, présidente de la Conférence des recteurs de février 2015 à février 2018, rectrice coordonnatrice pour les académies de Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon, et, de janvier 2016 à 2018, rectrice de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes.
  • février 2018, nommée administratrice provisoire de l’Université Paris-Est Créteil jusqu’à l’élection d’un président ou d’une présidente. Jean-Luc Dubois-Randé est élu président de l’UPEC, le 7 septembre 2018.
  • fin 2018, l’ancienne présidente de Cergy est nommée conseillère pour la politique de site et les établissements auprès de Frédérique Vidal. En attendant mieux !
  • 22 mars 2019, nommée administratrice provisoire de l’université de Paris (pour accompagner la fusion de Paris 5 et Paris 7). Les élections aux conseils centraux et facultaires de la future université ont eu lieu les 21 et 22 mai (résultats pour les personnels). Élection par le conseil d’administration de la présidence de l’Université prévue le 21 juin 2019. « Si c’est Christine Clerici qui est élue, il est prévu qu’elle effectue les deux premières années avant de laisser sa place à Frédéric Dardel, président de l’Université Paris Descartes, qui, entre temps, devrait être nommé vice-président formation » (in News Tank Higher Education).
  • Commentaire 1. Je suis surpris et choqué par la liberté des deux présidents sortants de se partager la présidence de la nouvelle université : 2 ans pour Christine Clerici, puis 2 ans pour Frédéric Dardel. La durée d’un mandat présidentiel est de 4 ans ; il n’y a pas à tergiverser.
  • Commentaire 2. La priorité donnée à l’ex-présidente de Paris VII peut paraître élégante : les femmes d’abord. Elle ne l’est pas ! Dans 2 ans, Frédéric Dardel sera idéalement placé pour se succéder à lui-même. L’ère des petits arrangements entre amis gagne du terrain : un tel partage temporel déjà eu lieu à Grenoble (2 ans pour Lise Dumasy, puis 2 ans pour Patrick Lévy).
  • Commentaire 3. Françoise Moulin Civil est née en 1952. Elle peut déjà prendre sa retraite si elle en a l’envie. Elle devra obligatoirement la prendre en 2020. Si c’est le cas, comment le gouvernement va-t-il l’occuper durant une année ?

Lire la suite

Commentaires fermés sur SUP. Sept Cergy-Pontins Macroniens

Classé dans C. Ile-de-France

CPU. L’autonomie du n’importe quoi

La conférence des présidents d’université (CPU) joue avec le feu en proposant une autonomie complète de chacune des universités

Heureusement, la CPU n’a plus aucune influence sur le gouvernement : ses propositions ne seront jamais retenues. D’ailleurs, elle se fait harakiri : chacun pour soi et pour faire n’importe quoi. Il s’agit là d’une trahison de ses statuts et d’une déclaration de guerre aux représentants des personnels, au niveau national et dans chacun des établissements

La CPU pour une approche proactive de l’autonomie, communiqué du 21 mai 2019.

« La question de l’autonomie des universités, à laquelle la CPU a consacré son colloque annuel 2019, revêt aujourd’hui une importance considérable, elle correspond à la nécessité de repenser dès maintenant l’identité et le rôle des universités françaises dans le monde et la société d’aujourd’hui. Parmi les nombreuses mesures nécessaires pour une autonomie véritable, la CPU en identifie cinq à ses yeux essentielles.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Orléans. L’ex-président sera jugé

GuyaWeb, 15 mai 2019, L’ex-recteur de Guyane, Youssoufi Touré, sera jugé pour détournement de fonds publics et favoritisme

« L’ information fait les gros titres de la presse hexagonale mais n’a pas jusqu’ici été reprise en Guyane. L’ex-recteur de l’académie de Guyane Youssoufi Touré, dont le passage éclair (2016-2017) avait été souligné sur Guyaweb, sera jugé le 31 octobre prochain pour détournement de fonds publics et favoritisme à l’époque (2009-2016) où il présidait l’université d’Orléans

Youssoufi Touré, photographié dans son bureau (mai 2012)

Le départ précipité de Guyane du recteur Youssoufi Touré coïncidait avec les révélations de Libération sur sa gestion présumée catastrophique de l’Université d’Orléans, laissant, selon le quotidien parisien, une ardoise estimée à 15 millions d’euros et plongeant l’Université dans une crise sans précédent.

« Je vais enfin pouvoir défendre mon honneur (Youssoufi Touré, dans La République du Centre).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Orléans. L’ex-président sera jugé

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Centre Val de Loire

Lycée. Le recteur à vie sanctionne

Il ne semble pas que le Rectorat de Nantes soit organisé pour envoyer ses condoléances aux familles qui sont affectées par le deuil d’un personnel de l’éducation nationale. Ainsi, il n’a pas salué la mémoire de Bernard Bolo, enseignant-chercheur dans l’université de Nantes, doyen de la faculté des lettres juste avant la retraite, et père du 1er adjoint au maire de Nantes. Ce silence est pour le moins maladroit.

J’ai eu la curiosité de consulter le site de l’Académie. Qui est recteur de l’académie de Nantes ? Surprise ! Il s’agit une personnalité à laquelle j’ai consacré une chronique critique du blog en décembre 2009. : William Marois venait d’être nommé recteur de l’académie de Créteil.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ce professeur des universités est né en 1956 à Orléans. Depuis 1992 et sans discontinuité, il est recteur chancelier des universités. Recteur depuis 27 ans ! Infra, la liste des postes occupés dans 6 académies successives.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Pays de Loire