Archives de Tag: Bacheliers

Le président Germinet parle juste

Enfin un président qui parle juste, pour qui parler de prérequis pour l’accession en licence signifie une orientation active prescriptive, autrement dit une sélection !

Accepter dans la licence de leur choix tous les bacheliers, c’est envoyer les plus fragiles au casse-pipe (entretien sur le site de la CPU, 10 octobre 2017).

Extraits. « À quelques jours de la clôture de la concertation sur le contrat de réussite étudiant, François Germinet [président de l’université de Cergy-Pontoise depuis mars 2012], assure que tous les bacheliers qui en formulent le vœu ont leur place dans l’enseignement supérieur. Comme sur le portail APB, il leur répond « oui… mais » dans une filière correspondant à leur parcours dans le secondaire et à leur projet professionnel »…

Photo d’octobre 2009. Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

1er cycle : BTS et DUT délivrés

Depuis une dizaine d’années, l’évolution du nombre de diplômes délivrés en 1er cycle de l’enseignement supérieur (BTS, DUT, Licence) est contrastée. Les taux de réussite à ces diplômes sont très liés à l’origine scolaire (type de baccalauréat obtenu).

Le baccalauréat – ce diplôme est-il encore le premier des diplômes universitaires ? – est délivré à de plus en plus de jeunes, comme l’indique le tableau ci-dessous extrait des RERS 2017. En 2001, 61,9% des jeunes de la génération ont obtenu le baccalauréat, 78,8% en 2016. Davantage de bachelières (83,9% en 2016) que de bacheliers (73,9%), mais l’écart entre filles et garçons s’est réduit  entre les deux dates.

La proportion de bacheliers professionnels dans une génération a doublé (11,2% en 2001, 22,6% en 2016). On oublie trop souvent que la proportion de bacheliers généraux a aussi significativement augmenté (de 32,5% à 40,5%). La proportion de bacheliers technologiques est par contre en baisse (de 18,2% à 15,7%) sans qu’on s’en émeuve quand on discute de poursuites d’études dans le supérieur.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Le doyen dégoûte les étudiants

Il se passe de drôles de choses dans l’université de Lorraine (chroniques sur cette université).

La chose dont il est question aujourd’hui se passe à Épinal. Le chef-lieu du département des Vosges accueille 17 formations post-bac pour un effectif dans le supérieur d’environ 1500 étudiants. Deux licences sont proposées : licence de droit et licence de STAPS. Elles n’ont pas affiché de capacités d’accueil et n’ont donc pas procédé à un tirage au sort.

La licence de droit d’Épinal est une antenne de la faculté de droit, d’économie et de gestion de Nancy.

Propos du doyen de la faculté, Fabrice Gartner, lors de l’accueil des étudiants de 1ère année (200 sont attendus), in Philippe Nicole, Vous allez réussir ou vous planter tout seuls, Vosges Matin, 2 septembre 2017.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

2018, l’échec certain de F. Vidal

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, est bien obligée d’inscrire ses propos dans le programme de ses mentors : mettre en place à la rentrée 2018 le « contrat réussite étudiant ». Elle sait pourtant, et parce qu’elle était présidente d’université jusqu’au printemps dernier, qu’elle n’a aucune chance de réussir, ou – dit autrement – qu’elle est certaine d’échouer.

Elle était ce matin accueillie à France Inter : réécouter son intervention de 9’40

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« L’objectif est que nous soyons en capacité d’accueillir tous les bacheliers dans l’enseignement supérieur et de leur proposer des places qui leur conviennent« . Ces bacheliers étaient 641 700 en 2017 ; ils devraient être encore plus nombreux en 2018. Accueillir tous les néo-bacheliers !

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Non classé

Bac : « y a comme des problèmes ! »

En 2017, 641 700 des 729 600 candidats (14 400 candidats de plus qu’en 2016) ont obtenu le baccalauréat.

Proportion de bacheliers dans une génération

  • 1901 : 0,9 %
  • 1921 : 1,4 %
  • 1931 : 2,5 %
  • 1951 : 5,3 %
  • 1961 : 11,2 %
  • 1971 : 21,4 %
  • 1981 : 26 %
  • 1991 : 47,5 %
  • 2001 : 61,6%
  • 2006 : 64,6%
  • 2017 : 78,9%

Cliquer sur les images pour les agrandir

Question. 78,9 % de bacheliers dans la génération des jeunes d’aujourd’hui. Qui peut encore affirmer que le baccalauréat est le premier diplôme de l’enseignement supérieur et qu’il est une condition suffisante pour entrer en licence ? Y a comme un problème, non ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Réussite en 1ère année de STAPS

Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Situation à l’université de Strasbourg

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

APB a explosé en plein vol

Admission post-bac (APB). 14 juillet 2017, troisième vague de propositions aux bacheliers souhaitant poursuivre des études supérieures et aux étudiants en réorientation.

Après trois vagues, 541 204 jeunes ont reçu une proposition d’admission dans un cursus, soit un taux de satisfaction de 84,3 %. Ce qui veut dire que – mi-juillet – 86 969 candidats sont toujours sans proposition. C’est certes 4 000 de moins qu’en 2016 à la même période.

Mais c’est un grave échec pour APB : les modifications introduites pour 2017 (obligation de choisir parmi les vœux une licence non sélective – licence dite à pastille verte -, autorisation du tirage au sort quand la capacité d’accueil est atteinte, intervention tardive du ministère pour augmenter les capacités d’accueil en 1ère année des études de santé) n’ont pas introduit suffisamment d’huile dans les rouages.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire l’article du Monde Campus

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

52% des bacs pros échouent au BTS

Parcours et réussite en STS : les indicateurs de la session 2016, Note Flash du SIES, n°09, juillet 2017.

Résumé de la Note Flash. « Près de 80 % des bacheliers inscrits en 2013 en première année de section de technicien supérieur (STS) sous statut scolaire passent en deuxième année, et 68 % d’entre eux obtiennent le BTS en deux ou trois ans (64 % en deux ans). Le taux de réussite varie selon la série au baccalauréat et la mention obtenue. Il atteint près de 83 % pour les bacheliers généraux, 71% pour les bacheliers technologiques et 48% pour les bacheliers professionnels ».

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

APB en tension : libérer des places

Actualisation de la situation des candidats sur le site APB (communiqué du MESRI du 7 juillet 2017). Toutes les chroniques du blog sur Admission post-bac.

« Afin d’offrir au plus grand nombre une place sur APB, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a invité les futurs étudiants qui avaient accepté une formation proposée sur la plateforme et qui ont intégré depuis lors une formation qui n’est pas proposée sur APB, à actualiser leur situation.

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’étudiants choisissent de suivre une formation qui n’est pas proposée sur APB, sans nécessairement libérer la place qu’ils avaient pu accepter via la plateforme (ex : Classes préparatoires aux grandes écoles). Ce sont autant de places qui ne peuvent pas être proposées à d’autres futurs étudiants.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Il ne craint pas le ridicule

Édouard Philippe, premier ministre, ne craint pas le ridicule.

Hier, lors de sa déclaration de politique générale, il a fait plusieurs annonces sur l’enseignement supérieur, dont « une meilleure intégration des lycées professionnels avec les filières post-bac courtes que sont le BTS et les licences professionnelles », ainsi que [la création] « de diplômes de qualification à bac+1 après le baccalauréat professionnel« .

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé