Archives de Catégorie: Non classé

2021. Le bac à la Blanquer

Communication ministérielle. « Le nouveau baccalauréat 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur. Retrouvez toute l’information sur le nouveau lycée et baccalauréat« .

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Strasbourg. Annulation des JU 2018

ANNULATION des Journées des universités et des formations à Strasbourg (13 et 14 décembre 2018)

Nous sommes au regret de vous annoncer que les Journées des universités et des formations post-bac de décembre 2018 sont annulées suite aux évènements survenus mardi 11 décembre au soir et après concertation entre les différentes parties décisionnaires (Ministère, Rectorat, Présidence de l’Université de Strasbourg).

Nous vous remercions de votre compréhension. Le comité d’organisation des Journées des Universités et des formations post-bac

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Les choix d’orientation des lycéens

Observatoire National de la Vie Étudiante, Lettre d’information n°91, décembre 2018. Enquête nationale sur la transition secondaire-supérieur.

« En complément de la prochaine édition de l’enquête Conditions de vie (2020), l’OVE lancera au printemps 2019 une enquête « flash » portant spécifiquement sur les choix d’orientation des lycéen·ne·s intégrant l’enseignement supérieur : qu’est-ce qui a motivé leur choix d’orientation ? comment ont-ils et elles vécu le processus de Parcoursup ? quelle aide leur ont apporté leur entourage et leurs professeurs de lycée ?

Cette enquête se déroulera du 12 mars au 23 avril 2019 par questionnaire en ligne auprès d’un échantillon représentatif des étudiant·e·s inscrit·e·s pour la première fois en 2018-2019 à l’université et en classe préparatoire aux grandes écoles en France ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

L’état de l’École 2018 est paru

Données 2017 sur la Dépense Intérieure d’Éducation dans le Supérieur

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Résumé de la Note d’information. « En 2017, la France a consacré 154,6 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,7 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 690 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement allant de 6 550 euros pour un écolier, 8 710 euros pour un collégien, 11 190 euros pour un lycéen à 11 670 euros pour un étudiant (de 2007 à 2017, la dépense pour un étudiant n’a augmenté que de 1,9%).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Licence : la réussite stagne

Nicolas Razafindratsima, Parcours et réussite en licence et en PACES : les résultats de la session 2017, Note Flash du SIES, n°21, novembre 2018.

Citations de la Note Flash. Quatre bacheliers sur dix obtiennent un diplôme de licence (générale ou professionnelle) après 3 ou 4 ans.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Parmi les bacheliers 2013 inscrits en L1 l’année de leur baccalauréat, 28% ont obtenu leur diplôme de licence à l’issue de trois années de formation. 13% supplémentaires l’ont obtenu après une année additionnelle. Le taux de réussite en licence, en 3 ou 4 ans, s’établit à 41%.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Débouchés à partir de la BEL

Écoles normales supérieures. Débouchés offerts à partir de la Banque d’épreuve littéraires des écoles normales supérieures – session 2019

Circulaire n° 2018-140 du 12-11-2018

La Banque d’épreuves littéraires (BEL) est constituée des épreuves d’admissibilité au concours Lettres (A/L) de l’ENS (Ulm), au concours littéraire de l’ENS de Lyon, et au concours « langue étrangère : anglais » de l’ENS Paris-Saclay. La voie Lettres – Sciences sociales (B/L) n’est pas concernée par la présente circulaire : elle a ses propres dispositifs. Certaines épreuves de la BEL sont, depuis 2009, communes aux trois écoles normales supérieures. Depuis la session du concours 2011, la BEL est ouverte à de nouvelles écoles et formations.

L’accord conclu entre l’ENS, l’ENS de Lyon et les écoles et formations partenaires a pour objectif de permettre à un plus grand nombre de candidats issus des classes préparatoires de Lettres deuxième année d’intégrer des écoles ou formations variées, à partir de l’ensemble des épreuves écrites de l’ENS ou des ENS auxquelles ils se préparent. L’ENS et l’ENS de Lyon restent organisatrices des concours et conceptrices des sujets et des programmes de seconde année.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Mobilisation des lycéens

L’Union Nationale des Lycéens, Syndicale et Démocratique (UNL) appelle à une mobilisation générale le 7 décembre 2018.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Attirer les étudiants internationaux

Suite de la chronique : la Cour des comptes et les droits d’inscription

Deux nouvelles chroniques : 1. Discours d’Édouard Philippe sur la stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux et dossier de presse sur cette stratégie 2. Chronique à venir : les réactions hostiles à la forte progression des frais d’inscription pour les étudiants étrangers extra-communautaires.

1. Discours d’Édouard Philippe, Présentation de la Stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux, 19 novembre 2018, 6 pages.

  • Parmi les nombreuses réformes que nous menons depuis un an et demi, celle que vous mettez en œuvre, sous l’égide de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, me rend particulièrement fier. Je l’ai déjà dit et je le redis. Car la loi relative à l’Orientation et à la Réussite des Étudiants va profondément et durablement transformer notre pays, en améliorant l’accueil et l’accompagnement de nos étudiants et en mettant un terme à un système qui conduisait trop souvent à l’échec en licence.
  • Mais une seconde étape, tout aussi importante, consiste à gagner la bataille de la concurrence internationale entre nos systèmes d’enseignement supérieur et de recherche. En accueillant les étudiants les plus brillants et les plus méritants, qu’ils viennent de Pékin ou de Kinshasa, qu’ils étudient l’intelligence artificielle ou la linguistique médiévale. Et en projetant partout dans le monde notre enseignement supérieur et notre recherche

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Europe (autres), E. Mobilité internationale, Non classé

Congés CRCT en baisse (-14)

Congés pour recherche et conversion thématique (CRCT) : 260 semestres en 2018-2019, 246 en 2019-2020. Diminution de 14 semestres.

Cette baisse ne correspond évidemment pas à la progression annoncée par Frédérique Vidal et relayée à l’Assemblée par le rapporteur Philippe Berta.

  • Assemblée nationale, Commission des affaires culturelles et de l’éducation, Projet de loi de finances pour 2019, mercredi 7 novembre 2018, compte rendu n°15, présidence de M. Bruno Studer, 38 pages.
  • Philippe Berta, rapporteur pour avis des crédits de l’enseignement supérieur et de la vie étudiante. Page 10 du compte-rendu. « Je me félicite de l’annonce que vous avez faite, madame la ministre, concernant l’élargissement des congés pour recherche et conversion thématique. J’estime que leur durée, aujourd’hui fixée à six ou douze mois, devrait être modulée de manière plus précise en fonction de leurs objectifs. Les congés consacrés à la valorisation de la recherche constituent, à mon sens, une priorité ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

UPEM : Gilles Roussel m’a tuer !

Gilles Roussel est président de l’université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) et président de la Conférence des Présidents d’Université. Il souhaite faire un second mandat à la tête de la CPU : Gilles Roussel s’accroche. Il n’aura pas d’adversaire et dès lors il ne prend même pas de temps de communiquer sa profession de foi. Mépris pour les électeurs, présidents d’université ou directeurs de grande école. L’élection – le plébiscite – aura lieu le 16 décembre.

Gilles Roussel, c’est une première dans l’histoire des universités contemporaines, a décidé de saborder son université, de la faire disparaître dans un ensemble qui portera le nom d’Université Gustave Eiffel. Ensemble expérimental dans le cadre du projet d’ordonnance relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (cf. ma chronique du 12 octobre 2018 : des rapprochements à la carte).

J’ai enseigné 9 ans dans cette université (1999 à 2008) : je n’imaginais que je recevrai, aujourd’hui et après dix ans de retraite, un tel coup de poignard dans le dos.

Ce sabordage est révélé par une dépêche de News Tank Higher Education de ce jour (article n°134396, cf l’image ci-dessous). L’UPEM, dans l’université Gustave Eiffel, perdra sa personnalité morale. Elle disparaîtra donc dans une université dominée par l’IFSTTAR et par les quatre Grandes écoles qui entreront dans cette fusion (celles-ci perdront-elles leur personnalité morale ? Le rapport de mission le proposera ou non).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Ingénierie, E. Sciences, Non classé