Archives de Tag: Droits d’inscription

Écoles de commerce (3) : le coût

Troisième chronique sur les écoles de commerce, gestion et vente : le coût. Coût pour l’État, les régions, les entreprises. Coût pour les étudiants et leurs familles (inscription aux concours ; inscription aux études).

Il n’existe pas de compte financier consolidé pour l’ensemble des écoles privées de commerce, gestion et vente, et pas davantage pour chacune des catégories d’écoles (groupes I, II et III). Le minimum ne serait-il pas que les écoles du Groupe I (habilités à délivrer des diplômes visés par l’État et de grade Master – et bientôt de grade Licence -) mettent en ligne leurs comptes financiers détaillés (ressources, dépenses, résultats).

Soutien de l’État à l’enseignement supérieur privé non lucratif : 81,9 millions d’euros en 2019 (source : Sénat).

Droits d’inscription aux concours. Major-Prépa, Concours 2019. Le prix de la candidature aux écoles de commerce BCE & Ecricome

Lire la suite

Commentaires fermés sur Écoles de commerce (3) : le coût

Classé dans E. Economie Gestion

Osons le courage de la démission !

Face à l’inacceptable : ayons le courage d’aider nos présidents ! Communiqué SNESUP Strasbourg, à l’occasion de la visite de la ministre Frédérique Vidal (12 avril 2019).

« Malgré des propos rassurants dans la presse (“L’Université n’appliquera pas la hausse des frais d’inscription pour les étrangers”, puis “Hausse des droits d’inscription des étudiants étrangers : l’opposant Michel Deneken persiste et signe”), le Président Michel Deneken a en réalité dû accepter sans réserve cette mesure »…

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Osons le courage de la démission !

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Mobilité internationale

Écoles de commerce, de gestion (1)

Les écoles de commerce et de gestion du Groupe I (autorisées par le Ministre de tutelle à délivrer un diplôme visé) « participent effectivement au service public de l’enseignement supérieur ».

Les frontières entre enseignement supérieur public et enseignement supérieur privé sont donc poreuses. La privatisation du SUP est rampante mais certaine. Elle s’accélère, par le biais de la création de prépas intégrées, de bachelors. Au bénéfice de qui ? Chronique à suivre sur le boom des écoles de commerce.

Auparavant, il faut rappeler les définitions et la procédure du visa.

1.Définitions. RERS 2018, Indicateur 6.9, Les écoles de commerce et de gestion. Ce sont des établissements privés ou consulaires, classés en trois groupes :

  • les écoles du groupe I sont reconnues par l’État et au moins l’un de leurs diplômes est visé par le ministère chargé de l’enseignement supérieur ;
  • les écoles du groupe II sont également reconnues par l’État, mais aucun de leurs diplômes n’est visé par le Ministère ;
  • les écoles du groupe III ne sont pas reconnues par l’État et aucun de leurs diplômes n’est visé par le Ministère.

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans E. Economie Gestion

Le Sénat auditionne F. Vidal

27 mars 2019, Sénat. Audition de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (texte intégral)

Audition sur deux points : Bienvenue en France (frais différenciés d’inscription pour les étudiants extracommunautaires) et ParcourSup.

Extraits des réponses de la Ministre :

  • Bienvenue en France : au final, nous sommes très loin de la description quelque peu réductrice qui a été faite de cette stratégie.
  • Nous n’avons rien inventé. Depuis longtemps déjà, la très grande majorité des pays accueillant des étudiants étrangers appliquent les mêmes règles. Ainsi, les droits d’inscription pour ces étudiants sont de 8 000 euros à l’université de Maastricht, de plus de 6 000 euros au Danemark, de plus de 8 000 euros en Suède. En parallèle, ces pays ont développé un système d’exonérations et de bourses, ce qui les rend encore plus attractifs.
  • De surcroît, nous sommes attachés en France à un financement de l’enseignement supérieur par l’impôt. Nous ne sommes pas favorables à une hausse des droits d’inscription pour tous les étudiants : les étudiants français, les étudiants internationaux dont les familles résident durablement France et y payent leur impôt ne sont donc en aucun cas concernés par ces frais différenciés.
  • Le décret prévu matérialisera cet engagement du Premier ministre.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Exonérer les doctorants étrangers

Actualisation, 24 février 2019. Frédérique Vidal au Journal du Dimanche : « La hausse des frais d’inscription ne s’appliquera pas aux doctorants étrangers ».

Dans le rapport qu’ils viennent de remettre à Frédéric Vidal, les 5 experts commissionnés proposent que tous les doctorants étrangers soient exonérés des droits d’inscription annoncés par Édouard Philippe le 30 novembre 2018.

Dans Stratégie d’attractivité des étudiants internationaux, il était envisagé en effet de demander aux doctorants extra-communautaires des droits d’inscription annuels de 3 770 euros

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Une levée de boucliers s’en était suivie. La plus déterminée a été celle de président de l’université de Strasbourg : le président Michel Deneken s’engage.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Exonérer les doctorants étrangers

Classé dans Non classé

Étudiants étrangers extra-UE

Actualisation de la chronique : 17 février 2019. La France exonère les étudiants tunisiens des majorations des frais d’inscription dans ses universités, Abderrazak Krimi, Réalités on line, 14 février. Signalement et commentaire par Philippe : on espère que le ministère compensera ce manque à gagner pour les universités à l’euro près !

Les étudiants étrangers en mobilité de diplôme universitaire en 2017-2018, Note Flash, n°04, février 2019.

En 2017-18, 176 000 étudiants étrangers sont inscrits à l’université dans le cadre d’une mobilité de diplôme. Ils représentent 11 % de l’ensemble de la population universitaire…

C’est qui un étudiant étranger en mobilité de diplôme universitaire ?

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Le président Deneken s’engage

29 janvier 2019. Communiqué de presse. Déclaration du président de l’Université de Strasbourg

Le président Michel Deneken s’engage à appliquer les mêmes droits d’inscription pour tous les étudiants étrangers

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Le président Deneken s’engage

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Faire mourir l’université à petit feu

Bachelor et grade de licence : les contours de la mission confiée à Patrick Lévy et Jacques Biot, News Tank Higher Educaton, 28 janvier 2019.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

ParcourSup 2019. 14 235 formations. La mission Lévy / Biot conduira à la reconnaissance du bachelor, comme formation post-bac aux droits d’inscription libres, en multipliera le nombre et en affaiblira d’autant plus la licence universitaire. Pauvre licence. Pauvre université publique.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

« Bienvenue en France » en 5 pages

Bienvenue en France. Frais d’inscription différenciés pour les étudiants étrangers extra-communautaires : lettre de Frédérique Vidal aux présidents d’université et aux directeurs d’école, 10 décembre 2018.

5 pages pour préciser ce que sera ou plutôt ce que pourrait être cette Bienvenue en France. 5 pages, c’est beaucoup, c’est trop. C’est d’autant plus « trop » qu’on ne sait pas au final où Frédérique Vidal veut en venir.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La ministre donne des pistes, en vrac :

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Mobilité internationale

Examens sous présence policière ?

Communiqué de presse Solidaires étudiant⋅e⋅s Paris Nanterre, 15 décembre 2018. Examens sous présence policière à Nanterre ? 

Depuis lundi 10 décembre, suite à la décision prise en Assemblée générale le 6 décembre, l’Université est bloquée afin de protester contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Le blocage a été reconduit à deux reprises en Assemblée générale le 10 décembre puis le 13 décembre. Le 10 décembre, premier jour du blocage, des vigiles privés avec des chiens, payés par l’Université, ont violenté des étudiants. Les cours et partiels ont ensuite été annulés progressivement pendant la semaine.

Immédiatement après l’Assemblée générale du 13 décembre, la présidence de l’Université Paris Nanterre a mis en place un vote électronique ouvert pendant 24h, sans concertation avec les organisations et collectifs contre la hausse des frais d’inscription, exclusivement centré sur la question du blocage, formulé ainsi « Êtes-vous favorable à la poursuite du blocage ? ». Outre les absences de garanties de secret du vote, l’absence de débat de fond et de concertation, de nombreuses défaillances ont été relevées. Ainsi, des personnes ont témoigné avoir pu voter plusieurs fois.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Examens sous présence policière ?

Classé dans C. Ile-de-France