Archives de Tag: Droits d’inscription

Argent public pour le SUP privé

Arrêté du 10 janvier 2018. Les six établissements d’enseignement supérieur privés non lucratifs dont les noms figurent en annexe du présent arrêté obtiennent la qualification d’établissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général à compter de la date de publication du présent arrêté, jusqu’aux dates indiquées.

Site de la FESIC … »Par contrat pluriannuel, l’établissement reconnu EESPIG, concourt aux missions de service public de l’ESR et perçoit une subvention (qui représente en 2016, entre 437 et 1.418 € par élève et par an) »… A ce jour, il y a plus de 60 établissements de ce type.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Instaurer la sélection mine de rien

« Instaurer la sélection mine de rien », c’est ce que suggère Robert Gary-Bobo, professeur d’économie à l’ENSAE, dans un texte de novembre 2016, intitulé formes souhaitables de l’enseignement supérieur français et éléments d’une stratégie de communication.

Courriel reçu le 25 décembre. « Cher Pierre Dubois, Cher collègue. Je crois que j’apprécie votre travail de blogueur. Mais récemment vous avez manqué de rigueur en publiant ma « note pour EM » de novembre 2016 à la veille de Noël. En effet, je suis l’auteur ; ce texte a été piraté (affaire dite des « Macronleaks ») ; il n’était pas destiné à être publié ; vous ne m’avez pas demandé mon avis avant de le publier. C’est mon droit de vous demander de le retirer. C’est pour moi une question de principe. Même si j’assume les idées que contient la note. Je vous remercie d’avance de remettre les choses en ordre. Vous pouvez vous contenter de paraphraser la note, d’y faire allusion : ce que vous voudrez, mais pas la mettre en ligne. Encore une fois j’ai de l’estime pour votre travail. Salutations, Robert J. Gary-Bobo, Professor of Economics ».

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Doctorat. Droits d’inscription : +36%

Communiqué de la Confédération des Jeunes Chercheurs (8 novembre 2017). Contre l’augmentation de 150 euros des frais d’inscription sans bénéfices pour les doctorant-es.

« La CJC s’oppose à l’augmentation des frais liés à l’inscription en doctorat avancée par le gouvernement. Dans un contexte d’explosion de la précarité dans la recherche, elle demande à être reçue d’urgence par Madame Vidal, ministre de l’ESRI.

La CJC s’insurge d’apprendre par voie de presse que le texte du Plan étudiants présenté le 30 octobre dernier, inclut une contribution Vie étudiante obligatoire s’ajoutant aux frais d’inscription en doctorat. La CJC étudie actuellement toutes les options à mettre en œuvre si l’avant-projet de loi restait en l’état et va prendre contact avec les autres organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche en ce sens.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Sélection à l’entrée de la L1, du M1

Patrick Fauconnier, Universités : innover ou sombrer, 2017, Fauves Éditions. L’éditeur, à la demande de l’auteur de l’ouvrage, m’a donné l’autorisation d’en publier des Bonnes Feuilles. Un point fort du livre : il faut refonder l’ensemble du 1er cycle. Le blog Histoires d’universités défend depuis 2009 la création d’Instituts d’enseignement supérieur dédiés au 1er cycle.

Quelques bonnes feuilles, tirées de la troisième partie, consacrée aux quatre mesures à prendre vite pour éviter que l’université ne sombre. Mesure 4 : pages 237 à 239.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Présidents : de mauvais super DGS

10 ans de LRU. On a perdu l’âme des universités. On est dans l’auto-anomie (Stéphane Leymarie, secrétaire général de Sup’Recherche-Unsa, interviewé par Anne Mascret, AEF, 25 août 2017).

« Je cherche quelque chose de positif à dire sur la LRU, mais très honnêtement, je ne trouve pas… Remplissons-nous mieux nos missions de service public aujourd’hui qu’avant la LRU ? Je crains que non… L’ambiance n’est plus la même dans les établissements, chacun compte ses heures, tout le monde se désintéresse des étudiants »…

Stéphane Leymarie « pointe le danger inéluctable de la hausse des droits d’inscription, seul levier à même de donner un peu d’air aux universités autonomes ».

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Geodata Scientist en FPC

Que sont devenues les propositions que François Germinet, président de l’université de Cergy Pontoise, a faites dans son rapport de novembre 2015 sur le développement de la formation professionnelle continue (FPC) dans les universités ?

Une initiative, a priori intéressante, dans l’Université… Catholique de l’Ouest (UCO) : celle d’un diplôme universitaire en 1 an, menant à bac+4  en formation continue : le DU Geodata scientist.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Le volume des enseignements est de 200 heures, proposées pour moitié en distanciel et pour moitié en présentiel  (plusieurs sessions de 15h réparties sur l’année). Le stagiaire réalise un projet transversal en lien avec son métier et permettant la mise en œuvre des notions et outils vus dans les unités d’enseignement. Il est validé par un mémoire et une soutenance orale.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, C. Pays de Loire, E. Ingénierie, E. Sciences

Bourses d’enseignement supérieur

Arrêté du 21 juillet 2017. Article 1 – Les taux des bourses d’enseignement supérieur du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pour l’année universitaire 2017-2018 sont fixés à compter du 1er septembre 2017.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Article 3 – Le taux annuel de l’aide au mérite attribuée aux étudiants boursiers bénéficiaires de cette aide au titre d’un baccalauréat mention « très bien » obtenu  à compter de la session 2015 est fixé ainsi qu’il suit : taux annuel, 900 euros

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Le coût de Sciences Po à Reims

Suite de mes chroniques de 2009 sur l’installation de Sciences Po à Reims : Sciences Po in Reims. Schocking !

Communication de Sciences Po : le Collège universitaire. « Créé en 2010, le campus de Reims propose deux premiers cycles fondés sur les sciences humaines et sociales, l’un portant sur les relations transatlantiques et l’autre tourné vers l’Afrique. Accessible à partir du Baccalauréat (ou son équivalent à l’étranger), le Collège universitaire de Sciences Po est une formation de premier cycle qui se déroule en trois ans, sur l’un des sept campus de l’établissement. Elle permet d’obtenir un diplôme de bachelor (Bac +3).

Une institution accessible à tous, avec des droits de scolarité adaptés aux ressources de chacun, allant de 0 à 10.040 € au Collège universitaire, et un système de bourses innovant, varié et très avantageux pour ceux qui en ont le plus besoin ».

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

L’École de Droit de la Sorbonne

Pendant que la Ministre Frédérique Vidal amuse la galerie avec sa concertation sur le Contrat Réussite Étudiant applicable à la rentrée 2018, les universités les plus dynamiques créent de nouvelles formations de licence, formations sélectives (sur dossier et entretien), à capacité d’accueil limitée (numerus clausus) et à droits de scolarité plus élevés que ceux fixés nationalement par arrêté.

Ainsi l’École de Droit de la Sorbonne de l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne ouvre à la rentrée 2017-2018 un diplôme d’université : Collège de droit pour une formation d’excellence accessible en Licence 1.

Ce Collège constitue :

  • une filière juridique sélective (sélection sur dossier dont mention au bac nécessaire, réussite à l’entretien oral)
  • une filière à numerus clausus (30 places par promotion)
  • une filière à droits d’inscription plus élevés :  479 euros (les boursiers étant totalement exonérés du paiement de ces droits).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Droit et Sciences politiques

Scolarité en SUP Agricole : +10,2%

Chroniques sur les droits d’inscription dans l’enseignement supérieur public. Gel pour les droits universitaires. Droits élevés et forte hausse dans l’enseignement supérieur agricole (dont les écoles vétérinaires).

Pourquoi de telles différences ? La forte hausse des droits dans le supérieur agricole (10,23% en 3 ans) va-t-elle être appliquée aux droits universitaires dès la rentrée 2018 ?

Arrêté du 25 juillet 2017 fixant le montant des droits de scolarité dans les établissements d’enseignement supérieur agricole publics pour les années universitaires 2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans E. Médecine Pharmacie