Archives de Tag: Droits d’inscription

Coupables projections d’effectifs

Il y a 4 ans et demi (chronique du 2 octobre 2012), j’écrivais. « La lecture de la Note d’information 12.12 de la DEPP, Projection des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2012 à 2021, m’a passablement énervé. Pourquoi demande-t-on à des statisticiens chevronnés de calculer des projections d’effectifs basées sur la seule poursuite dans l’avenir des tendances observées dans les années passées ? Pourquoi le politique ne leur demande-t-il pas de construire des scenarii qui prennent en compte la modification de ce qui est inacceptable dans les tendances observées ces dernières années ? Les projections d’effectifs publiés dans cette Note sont politiquement coupables parce qu’elles laissent concevoir un avenir cauchemardesque pour les bacheliers, leurs familles, les universités, le pays ».

Projections d’effectifs pour 2016 et 2021. Cliquer pour agrandir

Les projections d’effectifs dans l’enseignement supérieur, réalisées en 2012 pour 2016 (2.484.000 étudiants) se sont trompées : la progression réelle a été plus rapide et plus forte (2.558.000 étudiants en 2016, hors doubles inscriptions) comme l’indique une Note d’information qui vient de paraître Projections des effectifs dans l’enseignement supérieur pour les rentrées de 2016 à 2025, Aline Pauron, DEPP, Note d’information n°5, avril 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

FAGE, Urgence Jeunesse !

Présidentielle 2017. La FAGE lance un appel pour résoudre l’Urgence Jeunesse et fixe 10 priorités pour y parvenir

Pour aller plus loin : chroniques du blog sur la FAGE, depuis janvier 2009.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Introduction du document de la FAGE. « Quel avenir voulons-nous pour notre jeunesse ? Doit-on la considérer comme secondaire, ou au contraire doit-on en faire une priorité politique ? Allons-nous continuer de considérer les jeunes comme des observateurs passifs de la chose publique alors qu’ils veulent en être les auteurs et les acteurs ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

QSF, sélection, droits d’inscription

Dans la perspective du renouvellement des équipes présidentielle et gouvernementale, Qualité de la science française a rédigé un document programmatique, intitulé Pour une refondation de l’espace de l’enseignement supérieur et de la recherche, synthétisant un certain nombre d’idées phares qu’il défend depuis des années, mars 2017, 25 pages.

Les 7 propositions finales méritent d’être discutées, car elles sont précises et, pour certaines, nouvelles dans le débat.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les deux premières propositions concernent

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Autonomie et Inégalités

Conclusion du billet de Jean-François Méla sur son blog : quelques réflexions en contexte politique.

« Les ambigüités de la « politique d’excellence » sont évidents : on établit une hiérarchie sociale qui peut conduire à marginaliser des catégories importantes en cristallisant les différenciations. Il ne faut pas nier une certaine contradiction entre l’autonomie et l’égalité républicaine.

La pleine autonomie des établissements soulève beaucoup de questions et de réserves. Comment concilier la diversité la plus libre avec le souci de réduire les inégalités ? Comment cette « pleine autonomie » qu’on souhaite coexistera avec les différents mécanismes d’évaluation et de régulation nationaux ?

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

ESR : résultats décevants

Sénat. Projet de loi de finances pour 2017 : Recherche et enseignement supérieur. Avis n° 144 (2016-2017) de M. Jacques GROSPERRIN et Mme Dominique GILLOT, fait au nom de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, déposé le 24 novembre 2016.

II. LES OBSERVATIONS DE VOTRE RAPPORTEUR POUR AVIS : LES RÉSULTATS DÉCEVANTS DU QUINQUENNAT EN MATIÈRE D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

A. L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR FRANÇAIS FAIT FACE À UN CHOC DÉMOGRAPHIQUE SANS PRÉCÉDENT

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

24 propositions de la CGE

Conférence des Grandes Écoles (CGE), Faire réussir la jeunesse. Pour un enseignement supérieur agile, attractif, soutenable et ouvert, septembre 2016, 18 pages. 24 propositions pour l’élection présidentielle de 2017.

Page 2. … Depuis plusieurs décennies, malgré d’innombrables réformes, le système éducatif français éprouve des difficultés pour répondre aux besoins de sa jeunesse et des acteurs socio-économiques. Malgré des sommes très importantes dédiées à son fonctionnement depuis le primaire jusqu’au supérieur, certaines réalités et évolutions de ce système sont inquiétantes : dégradation dans les classements PISA, nombre croissant de décrocheurs dans chaque classe d’âge, 24 % de jeunes de moins de 25 ans au chômage, taux d’échec important en licence et mauvaise orientation de nombre d’étudiants, faible mixité sociale dans les niveaux supérieurs des universités comme des grandes écoles.

24% de jeunes de moins de 25 ans au chômage. Non et encore non ! La CGE ne devrait pas faire l’erreur que commettent de nombreux journalistes ! Elle oublie en effet que plus de 60% des jeunes de cette tranche d’âge (taux d’activité : 62,5% au 2ème trimestre 2016) sont en études. Le taux de chômage des jeunes ne se calcule que sur la population jeune active (= jeunes ayant un emploi + jeunes en recherche d’emploi) ; il ne prend pas en compte les jeunes dits inactifs (en études pour la plupart).

p1520708

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans E. Economie Gestion, E. Ingénierie, E. Mobilité internationale

Marre des rapports qui radotent

Il faut arrêter la production et la diffusion de rapports radoteurs. Radoteur le rapport de la Mission d’information sur l’application de la loi du 22juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche. Pourquoi ce rapport est-il en ligne alors qu’il ne s’agit que d’un projet à ne pas diffuser ? Bizarre ! Les deux rapporteurs, Sandrine Doucet et Benoist Apparu, ont-ils besoin de se faire mousser en fin de mandat ? En fait, il eût mieux valu enterrer tout de suite ce projet dans les tiroirs de l’Assemblée.

p1520679Cliquer sur les images pour les agrandir

Le rapport invoque un certain nombre de thématiques dont la réussite étudiante et la gouvernance (… regroupements territoriaux). Thèmes rabâchés. La table des matières (ci-dessous), dont les titres sont d’une sécheresse record, ne permet pas de savoir si le rapport contient des scoops. Il faudra le lire pour le savoir : supplice le plus extrême  (94 pages) !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Autonomie de l’université ?

Quelles sont les marges de manoeuvre d’un président d’université en 2016 ? Longues interviews (33 pages) de Francois-Noël Gilly, ancien président de l’université Lyon 1 Claude Bernard (2012-2016), réalisées les 2 et 3 mai 2016, par Frédéric Tournier, maître de conférences HDR en Information et Communication.

p1520422cliquer sur les images pour les agrandir

copie-de-p1520423p1520423

François-Noël Gilly a été élu président de Lyon 1, le 6 mars 2012 ; ce blog a consacré 6 chroniques critiques à cette élection. Frédéric Fleury a été élu président de Lyon 1, le 8 mars 2016. En 2016, au vu des résultats des élections au Conseil d’administration, François-Noël Gilly ne s’est pas porté candidat à un second mandat présidentiel. Pour aller plus loin : 106 chroniques du blog sur l’enseignement supérieur et la recherche en Rhône-Alpes Auvergne depuis janvier 2009.

Dernière question posée à FNG par FT en mai 2016 et réponses.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Écoles de commerce : plus cher !

Nouvelle augmentation des frais de scolarité pour les écoles de commerce, Le Figaro Étudiant, 5 août 2016. 111 chroniques du blog sur les frais de scolarité (droits d’inscription).

Les frais de scolarité de ces établissements ne cessent d’enfler. À l’image de l’EM Lyon, qui augmente cette année ses tarifs de 17 %.

C’est un nouveau pavé dans la mare des écoles de commerce. L’été dernier, le site Major-Prépa, créé par des étudiants de HEC, de l’ESCP, de l’EM Lyon et de Neoma, déclenchait une tempête médiatique en publiant une première enquête sur la hausse des frais de scolarité dans plusieurs établissements, notamment à l’Edhec. L’école lilloise avait en effet porté son coût, pour une scolarité complète (trois ans), à la somme record de 45.000 euros.

L’édition 2016 de cette étude risque à nouveau de faire parler. Alors qu’en 2009 un étudiant intégrant une école après sa prépa payait en moyenne 23.327 euros (de frais de scolarité), cette somme est montée à 35.062 euros en 2016. C’est la première fois que le cap des 35.000 euros est franchi par les écoles de commerce françaises. Ces augmentations, les écoles doivent les assumer et s’assurer qu’en contrepartie la qualité de la formation des élèves s’améliore vraiment, estime Mehdi Cornilliet, étudiant à HEC et fondateur du site Major-Prépa.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Economie Gestion

Budget 2017 : hausse historique ?

Budget 2017. Hausse historique pour  l ‘Enseignement supérieur et la Recherche (+ 850 millions). Pour aller plus loin : 242 chroniques du blog sur les budgets de l’Enseignement supérieur et de la recherche, des établissements depuis janvier 2009.

850 millions de plus : c’est Noël avant Noël ! Hélas, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Il faut particulièrement se défier de celles qui concernent la dernière année de la législature !

En fait, il faudra attendre 2019 pour connaître le compte définitif de l’éducation 2017 et en particulier la dépense par étudiant inscrit dans l’enseignement supérieur (elle est en baisse depuis 2012).

Entre le budget annoncé en hausse et le budget réalisé, il faudra passer par plusieurs cases du jeu de l’oie. Quelles dotations seront annoncées aux établissements à l’automne ? Ces dépenses historiques figureront-elles dans la loi de finances 2017, votée fin 2016 par le Parlement ? Quelle sera la réserve de précaution imposée aux établissements dès le début 2017 ? Des décrets d’annulation de dépenses seront-ils pris après les élections du printemps 2017, en particulier dans le cas de l’improbable victoire de ce qui reste de la majorité actuelle ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé