Paul Klee. Ramer désespérément

Paul Klee (1879-1940). Suite de la chronique Paul Klee, 30 ans en 1909. Klee, La dimension abstraite, Fondation Beyeler (exposition jusqu’au 21 janvier 2018). Album de 59 photos : les œuvres de 1920 à 1940.

Ramer désespérément, 1940. Cliquer sur la photo pour l’agrandir

De 1932 à 1940. Le nazisme, le licenciement pour Art dégénéré, la maladie, la guerre, la mort et, malgré tout, il faut ramer désespérément

Notices de salles, 13 pages mises à disposition par la Fondation pour focaliser l’attention sur certaines œuvres lors de la visite de l’exposition.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Suisse, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale, F. 19ème et 20ème siècles

Ne touchez pas au Bac ?

Je partage certaines des analyses de la pétition Ne touchez pas au baccalauréat. Je ne la signerai cependant pas car elle défend uniquement le statu quo, n’avançant aucune proposition de réforme.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour ma part, à la fin de la chronique Loi d’Orientation et Réussite des Étudiants: oui, il faut s’inquiéter, je défends deux orientations :

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Parcoursup recherche formation

Parcoursup. Première tentative pour trouver la formation de mes rêves. Je suis parvenu à un tableau permettant d’accéder aux formations. Difficile d’ailleurs de le trouver (à dessein, je ne donne pas le lien).

C’est, à tous les points de vue, un méga foutage de gueule ! Rechercher désespérément une formation ! Cela me fait penser à Paul Klee, Ramer désespérément, dessin exécuté quelques mois avant sa mort, en 1940.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Pourquoi avoir affiché dès maintenant 7026 formations alors qu’elles sont annoncées pour le 22 janvier (date du début de la saisie des vœux) ?

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Parcoursup hors la loi

15 janvier 2018, communiqué de presse de Pierre Ouzoulias, Sénateur des Hauts de Seine, Vice-Président de la Commission des Affaires culturelles, Au nom du Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

L’Oukaze de Parcoursup, appliqué avant le vote de la loi par le Parlement.

Le projet de loi relatif à « l’orientation et à la réussite des étudiants » sera discuté par le Sénat les 7 et 8 février prochains. Les dispositions de ce texte, s’il était adopté, vont radicalement modifier les conditions d’accès à l’enseignement supérieur en permettant aux universités de sélectionner les candidat-e-s qu’elles souhaitent accueillir. En abandonnant totalement le principe, déjà fort contourné, du libre accès à l’enseignement supérieur, le Gouvernement engage la première étape d’une réforme libérale de l’université.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Parcoursup : c’est parti !

15 janvier 2018, Parcoursup (plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur), c’est parti !

Pour le pire et pour le meilleur. Ou seulement pour le pire ? Oui, il faut s’inquiéter de cette réforme ! pour au moins 9 raisons.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Quiz : la photo ci-dessus est-elle politiquement correcte ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz

Michaelis, une seconde mort

Adolf Michaelis (1835-1910), fondateur du musée éponyme de l’université de Strasbourg, est une des personnalités universitaires mises en valeur dans l’exposition Laboratoire d’Europe, Strasbourg 1880-1930 (863 photos). Il fait l’objet d’un film au MAMCS.

Cliquer sur les images pour les agrandir

J’en rendu compte de ce film dans ma chronique du 25 octobre 2017 : biographie et album de 35 photos

Adolf Michealis est enterré au cimetière Saint-Louis de la Robertsau. La stèle de la tombe, à peine lisible, ne comprend que son nom et ses dates de naissance et de mort. Elle a fait l’objet d’un entretien récent. Par qui ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Mobilité internationale, F. 19ème et 20ème siècles

Loi ORE. Oui, il faut s’inquiéter !

Le Monde des 14 et 15 janvier 2018. Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Oui, il faut s’inquiéter de la réforme de la procédure d’admission des bacheliers dans l’enseignement supérieur.

Le gouvernement a eu certes raison de vouloir supprimer le tirage au sort dans les filières universitaires en tension et d’instaurer, tout en le niant, la sélection à l’entrée de la licence universitaire, comme dans les autres formations du 1er cycle de l’enseignement supérieur (CPGE, STS, IUT, Instituts de Travail Social, Formations paramédicales, 2ème année des études de santé).

Mais sa réforme – la loi ORE (Orientation et Réussite des Étudiants) non encore publiée – , réforme menée sans aucune stratégie globale, prend l’eau de toute part.

Tout est inquiétant dans cette loi :

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Ernst Stadler, mort d’un poète

Ernst Stadler (1883-1914), mort à la guerre à l’âge de 31 ans, enterré au cimetière Saint-Louis de la Robertsau (à Strasbourg). La stèle de la tombe ne comprend que son nom et ses dates de naissance et de mort. Elle est entretenue sobrement.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1914-2018. La concession de 100 ans est terminée. La tombe va-t-elle être l’objet d’une procédure de reprise par la ville, comme c’est le cas de celle de l’archéologue Adolf Michaëlis (photo ci-dessous).

Je ne peux y croire : ce serait la seconde mort du poète expressionniste. Les édiles universitaires doivent intervenir : elles ont un devoir de mémoire ! D’autres tombes de personnalités culturelles ou scientifiques sont également en péril : celles de l’éditeur et collectionneur Karl Trübner, celle du pathologiste Friedrich Daniel von Recklinghausen

Mais qui est Ernst Stadler ? Exposition BNUS, La mort des poètes, chronique du 6 novembre 2014, album de 25 photos, « Il est né en 1883 en Alsace, fils de parents allemands qui s’installent à Colmar après la défaite française de 1870. Études de philologie à l’université de Strasbourg. Après la thèse et l’habilitation, il enseigne à l’université libre de Bruxelles la langue et la littérature allemande.

En juillet 1914, Ernst Stadler s’apprête à partir à Toronto (Canada) où l’université lui propose un poste de professeur associé.

Mais il est mobilisé dès la déclaration de guerre, dans l’armée de son pays, comme lieutenant. En octobre 1914, il meurt atteint par des éclats d’obus, aux premiers jours de la bataille des Flandres près d’Ypres. Il est fauché, à l’âge de 31 ans. Ami de Charles Péguy, tué lui aussi au combat en août 1914″.

  • « Le soir peut-être, nous serions enlacés de défilés victorieux, ou alors écartelés sous des cadavres, mais avant l’empoignade et la chute, nos yeux brillants s’abreuveraient jusqu’à plus soif du monde et du soleil ».in Ernst Stadler, Le Départ, Editions Arfuyen, avril 2014.

Sources biographiques

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Inscrits en université (2016-2017)

Les étudiants inscrits dans les universités françaises en 2016-2017, DEPP, Note d’information n°13, décembre 2017, 10 pages. 1 623 500 étudiants, chiffre en hausse de 1,9% par rapport à l’année précédente.

Et en 2017-2018 ? Moins de poursuites d’études dans le Supérieur des bacheliers 2017 ? (données provisoires).

Et en 2018-2019 ? Moins de poursuites d’études à cause des incertitudes induites par le passage d’Admission Post-Bac à Parcoursup ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Une capitulation sans combat ?

En début d’après-midi, je publiais la chronique : premiers toussotements contre la loi Orientation et Réussite des Étudiants. Je posais la question de la prochaine étape : celle de l’action directe ? de la menace d’un boycottage du traitement des dossiers des étudiants de terminale qui formuleront un ou plusieurs vœux (sur 10 possibles) d’entrer à l’université ?

Il est en effet des mesures de la loi dont il faut empêcher à tout prix la mise en œuvre, par exemple l’individualisation des parcours de formation (chronique du 14 novembre 2017 : irréaliste personnalisation des parcours de formation).

Me suis-je trompé ? A peine apparus, les toussotements vont-ils cesser ? Est-ce déjà l’heure de la capitulation ? Pire : d’une capitulation sans combat ?

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne : deux communiqués de ce 12 janvier 2018 illustrent cette triste situation. Communiqué 1 : un communiqué de combat de l’intersyndicale. Communiqué 2 : un communiqué du président Haddad refusant d’engager le combat contre les aspects insupportables de la loi ORE.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France