Archives de Tag: IUT

Gagner en TA. Et le préjudice ?

Contentieux à propos du non-recrutement d’un maître de conférences à l’IUT de Nîmes en juin 2017. Plus de deux ans après, le 18 octobre 2019, c’est le jour de la lecture du jugement : le Tribunal administratif de Montpellier donne, à première vue, raison à la plaignante.

  • mais le directeur de l’IUT reviendra-t-il sur la décision de non-recrutement prise en juin 2017, en l’absence d’une quelconque astreinte journalière au terme d’un délai de deux mois.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), E. Ingénierie

FCU : 60 000 diplômes nationaux

En 2017, les universités ont délivré 60 000 diplômes nationaux en formation continue, chiffre en hausse, en particulier au niveau bac+2 (DUT).

Résumé de la Note d’information.

  • En 2017, la formation continue dans l’enseignement supérieur public (universités, Cnam et écoles) a un chiffre d’affaires de 462 millions d’euros et accueille 451 000 stagiaires. Entre 2012 et 2017, à dispositif constant, son chiffre d’affaires augmente de 21 %, et la durée moyenne de ses formations de 18 % (+ 15 % en centre), alors que le nombre de ses stagiaires, lui, reste stable.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur FCU : 60 000 diplômes nationaux

Classé dans Non classé

Barbecue de rentrée à Strasbourg

Afges Strasbourg, Bouge ta Rentrée 2019 : Barbecue d’accueil, 3 Septembre.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Agora de rentrée à l’université de Strasbourg : le programme.

« Du 29 août au 18 septembre 2019, l’Université de Strasbourg accueille ses étudiants et déploie l’agora, son dispositif de rentrée : tous les outils pour faciliter l’entrée des nouveaux arrivants à l’université sont centralisés dans un guichet unique multi-services, accompagné de plusieurs événements informatifs et festifs.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Barbecue de rentrée à Strasbourg

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

IUT 2019. Davantage de bacs technos

Véronique GUIBERTEAU et Diane MARLAT,  Les effectifs en IUT en 2018-2019, Note Flash du SIES, n°14, juin 2019. Le Malthusianisme des IUT est-il en train de prendre l’eau ?

Avant de résumer et d’analyser cette Note, retour sur les effectifs en IUT en 2017-2018 :

  • Note d’information sur l’évolution des effectifs étudiants en 2017-2018, n°18.9, décembre 2018. Les effectifs étudiants sont en progression constante : 2 680 400 en 2017 (+1,3 %, soit + 70 700 étudiants par rapport à 2016) ; +10,2 % par rapport à 2013… Mais le nombre d’étudiants évolue peu dans les formations de 1er cycle, traditionnellement sélectives à l’entrée et d’un coût bien supérieur à celui des licences universitaires. Dans les IUT : 116 900 étudiants en 2000, 116 800 étudiants en 2017 (cf. Tableau ci-dessous)

Cliquer sur les images pour les agrandir

Évolution en 2018-2019. Résumé de la Note Flash : 119 700 étudiants sont inscrits en IUT, effectif en progression de 2,5 % par rapport à la rentrée 2017. 119 700 : c’est le record historique du nombre d’inscrits en IUT.

Lire la suite

Commentaires fermés sur IUT 2019. Davantage de bacs technos

Classé dans Non classé

Vœux. Licence : 34%. BTS : 31%

ParcourSup : les vœux d’orientation des lycéens pour la rentrée 2019, Pierre Boulet, Note Flash n°8, avril 2019.

Commentaires du tableau ci-dessous :

  • Cette Note est importante car elle donne une vue globale des vœux confirmés par les candidats début avril 2019.
  • Ceux-ci n’ont pas encore été filtrés par les choix des établissements, par les capacités d’accueil.
  • 51% des vœux des potentiels bacheliers technologiques et 77% de ceux des potentiels bacheliers professionnels portent sur la filière STS : il semble évident qu’il manquera des places en STS.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Commentaires fermés sur Vœux. Licence : 34%. BTS : 31%

Classé dans Non classé

Taux de bacheliers pros en STS

Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2018-2019, note Flash n°02, février 2019. Leur nombre a augmenté de 1,2% par rapport à 2017 pour atteindre 259 600. Le nombre d’inscriptions en 1ère année a progressé davantage : + 1,9 % soit + 2 700 étudiants. Cette hausse correspond-elle aux objectifs du gouvernement ?

Oui et non. Oui en ce sens qu’une telle hausse du nombre d’entrants en 1ère année (+2 700) n’avait plus été observée depuis 2013. Il semblait donc que le malthusianisme des Sections de technicien supérieur (chronique du 1er mars 2019) pouvait être battu en brèche : 255 000 étudiants en 2013, 256 600 en 2017 (seulement + 0,9 % par rapport à 2013), 259 623 en 2018 (+ 1,2 % par rapport à 2017).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Oui et non. Non en ce sens que l’objectif affiché par le gouvernement à l’automne dernier était plus élevé (cf tableau ci-dessous figurant dans la chronique du 25 septembre 2018, Une balle dans le pied de la Ministre Vidal) : 272 900 étudiants en BTS en 2018-2019, soit une progression de 2,4% par rapport à 2017. La progression observée réellement a été deux fois moindre (+1,2%).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Taux de bacheliers pros en STS

Classé dans Non classé

Malthusianisme en STS et en IUT

Que nous apprend la Note d’information sur l’évolution des effectifs étudiants en 2017-2018 (dernière année universitaire avant la mise en œuvre de ParcourSup), n°18.9, décembre 2018.

Les effectifs étudiants sont en progression constante : 2 680 400 en 2017 (+ 1,3 %, soit + 70 700 étudiants par rapport à 2016) ; +10,2 % par rapport à 2013.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Le nombre d’étudiants évolue peu dans 4 des 5 formations de 1er cycle, traditionnellement sélectives à l’entrée et d’un coût bien supérieur à celui des licences universitaires.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Malthusianisme en STS et en IUT

Classé dans Non classé

1er cycle : un rapport insensé

Concertation sur la professionnalisation du 1er cycle post-bac, commandée par Mme la Ministre Frédérique Vidal, MESRI, automne 2018.

Restitution le 31 janvier 2019, 39 pages. Rapporteurs :

  • Rodolphe Dalle, directeur de l’IUT de l’université de Nantes, président de l’ADIUT
  • François Germinet, président de l’université de Cergy-Pontoise, ex-président de la commission Formation et insertion professionnelle de la CPU (F. Germinet, chroniques du blog).

Depuis 2009 (date de la création du blog), je n’ai jamais lu un rapport de mission aussi dénué d’intérêt. Il faut tout de suite le jeter à la poubelle ou le cacher dans une armoire inaccessible.

Lire la suite

Commentaires fermés sur 1er cycle : un rapport insensé

Classé dans Non classé

La licence est-elle plus attractive ?

La licence est-elle devenue plus attractive ? Deux sources pour esquisser une réponse :

Source 1. Baccalauréat 2018 : 675 600 reçus (88,3% des candidats ont été admis).

Source 2. « En 2018-2019, selon les données provisoires établies au 20 octobre, le nombre d’inscriptions des nouveaux bacheliers en première année de cursus licence à l’université est de 288 000, en progression de +7,2 % par rapport aux données provisoires établies à la même date pour l’année universitaire 2017-2018. Hors doubles inscriptions des étudiants en CPGE, l’augmentation s’élève à +7,4 %, soit 19 600 inscriptions supplémentaires.

La hausse du  nombre d’inscriptions est aussi très élevée en IUT (+7,3 %).

Lire la suite

Commentaires fermés sur La licence est-elle plus attractive ?

Classé dans Non classé

Une balle dans son pied de Ministre

La rentrée étudiante, MESRI, dossier de presse, 80 pages. La Ministre, Frédérique Vidal, a-t-elle potassé les chiffres-clés provisoires (données brutes et pourcentages) du tableau ci-dessous ?

Si oui, hélas pour elle ! Pourquoi n’a-t-elle pas vu qu’en les laissant publier, elle tirait une balle dans le pied de ParcourSup, et, de ce fait, se tirait une balle dans son pied de Ministre.

De ces données lacunaires (quid de la répartition des nouveaux entrants dans les 4 filières principales du SUP ? Chronique : nouveaux entrants, places supplémentaires, places vacantes), on peut en effet faire l’hypothèse (les données définitives sur les inscriptions ne seront connues qu’en janvier 2019).

  • d’une diminution de la poursuite d’études des néo-bacheliers,
  • et/ou d’une diminution de la part des 4 principales filières de l’enseignement supérieur dans l’ensemble du supérieur,
  • et/ou d’un nombre de places supplémentaires dans les filières sélectives (CPGE, STS, IUT), inférieur aux nombres annoncés.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Non classé