Archives de Tag: Insertion

2018. Cadres, 251 000 recrutements

Association pour l’emploi des cadres, Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France, Les études de l’emploi Cadre, n°2018-32, juillet 2018.

Trois scénarios. Scénarioprivilégié par l’APEC, Croissance installée : 251 000 recrutements en 2018, 260 000 en 2020.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

L’alternance dans le SUP

Depuis 2009, 93 chroniques du blog sur l’alternance dans l’enseignement supérieur (contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation).

1.Premier Forum de l’Alternance de l’Université de Strasbourg. Rencontre entre étudiants et professionnels,  jeudi 19 avril 2018.

2. APEC, les Études de l’emploi Cadre, n°2018-09, avril.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

ESR. Évaluations internationales

Deux rapports. Ministère de l’éducation nationale, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Les objectifs de l’organisation de l’action internationale au MEN et au MESRI, rapport n° 2018-001, janvier 2018, 44 pages.

MEN, MESRI, IGAENR, La fonction internationale au MESRI, rapport n°2018-017, février 2018, 26 pages, rapport complémentaire au rapport précédent.

Parmi les huit recommandations du premier rapport, la recommandation n°7. « Créer un pôle stratégique dédié aux comparaisons éducatives internationales placé sous l’autorité du secrétariat général avec pour double mission de favoriser les transformations de notre système éducatif en fonction des expériences internationales et de diffuser le modèle français d’éducation dans le monde ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, D. Espagne, D. Europe (autres), D. Italie, E. Mobilité internationale

Avenir : l’inquiétude des jeunes

D’une Génération à l’autre : l’inquiétude des jeunes en question, Catherine Béduwé, Arnaud Dupray, Céreq Bref n°361, février 2018, 4 pages.

« Interrogés à plusieurs reprises par le Céreq sur la manière dont ils envisagent leur avenir professionnel, les jeunes des Générations 1998 comme 2010 se déclarent majoritairement optimistes.

Ils sont néanmoins 28 % à se dire inquiets après 3 ans de vie professionnelle dans la Génération 2010, témoignant d’un sentiment d’insécurité professionnelle.

Celui-ci mérite d’autant plus d’être analysé, qu’il évolue de manière opposée au sein de chaque Génération, en écho aux aléas de la conjoncture économique »…

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

PMQ Métiers et Qualifications

Prospective des métiers et des qualifications (dite PMQ) : suite de la chronique Insertion et Capacités d’accueil.

Article de la loi Orientation et Réussite des Étudiants : « les capacités d’accueil des formations du premier cycle sont arrêtées chaque année par l’autorité académique après dialogue avec chaque établissement. Pour les déterminer, l’autorité académique tient compte des perspectives d’insertion professionnelle des formations, de l’évolution des projets de formation exprimés par les candidats ainsi que du projet de formation et de recherche de l’établissement ».

Comment connaître les perspectives d’insertion professionnelle ? Deux rapports issus de la Prospective des Métiers et Quali­fications. France Stratégie et DARES, Prospective des Métiers et Qualifications : bilan et perspectives, février 2018, 40 pages. France Stratégie et DARES, Les métiers en 2022, rapport issu de la 3ème PMQ, avril 2015, 416 pages.

1.Rapport de février 2018. Introduction par Jean-Christophe Sciberras, Président du Groupe PMQ.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans E. Economie Gestion, E. Sciences humaines et sociales, F. 19ème et 20ème siècles

Insertion et Capacités d’accueil

Faut-il prendre en compte l’insertion professionnelle des diplômés de l’université pour fixer les capacités d’accueil en 1ère année de licence ? Une première réponse à cette question a mis le feu au poudre avant qu’une seconde réponse soit produite par la commission mixte paritaire Assemblée-Sénat, juste avant le vote de la loi Orientation et Réussite des Étudiants, le 15 février 2018

  • nuit du 8 au 9 février 2018. Au cours de l’examen du projet de loi ORE, les Sénateurs ont voté l’amendement Grosperrin. « Les capacités d’accueil des formations du premier cycle de l’enseignement supérieur des établissements relevant des ministres chargés de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur sont arrêtées chaque année par l’autorité académique après dialogue avec chaque établissement. La modification des capacités d’accueil prend en compte les taux de réussite et d’insertion professionnelle observés pour chacune des formations ».
  • 13 février 2018. Compromis proposé par la commission mixte paritaire et qui figure dans le projet de loi définitif. « Les capacités d’accueil des formations du premier cycle de l’enseignement supérieur des établissements relevant des ministres chargés de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur sont arrêtées chaque année par l’autorité académique après dialogue avec chaque établissement. Pour déterminer ces capacités d’accueil, l’autorité académique tient compte des perspectives d’insertion professionnelle des formations, de l’évolution des projets de formation exprimés par les candidats ainsi que du projet de formation et de recherche de l’établissement ».

Avant de citer les arguments utilisés par les pourfendeurs de l’amendement Grosperrin (motion du CNESER et courriel du sénateur des Hauts-de-Seine, Pierre Ouzoulias), il n’est pas inutile de rappeler que la mission 3 du service public de l’enseignement supérieur, mission qui figure dans la loi LRU de 2007 et qui a été reprise dans la loi ESR de 2013, est l’orientation et l’insertion professionnelle.

Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans Non classé

Loi ORE : la FAGE est furieuse

Communiqué de la FAGE (15 février 2018). Projet de Loi ORE : La commission mixte paritaire franchit la ligne rouge.

« Depuis plusieurs mois maintenant, la FAGE est la seule organisation étudiante à s’être investie dans l’élaboration du Plan Etudiants puis à avoir soutenu la philosophie de la réforme du premier cycle qui en découlait. Cette réforme était censée mettre un terme au fiasco du tirage au sort et permettre d’apporter des réponses à l’expansion démographique de la communauté étudiante tout en apportant les outils nécessaires pour favoriser la réussite de tous les étudiants. Un soutien assumé, bien que sous conditions : la garantie d’un accès aux études supérieures dans les meilleures conditions possibles pour chaque néo-bachelier aurait dû représenter le coeur d’une réforme ambitieuse.

 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour cela, la promesse d’un investissement massif, d’une part pour augmenter les capacités d’accueil des filières en tension ou risquant de l’être, et d’autre part pour assurer un accompagnement personnalisé, était essentielle afin de croire en la réussite de ce projet de loi et de son application dans les établissements universitaires. Par ailleurs, la place prépondérante du recteur constituait une garantie face à de potentielles dérives locales.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

ENA, un concours pour les docteurs ?

Extrait de l’entretien de Patrick Gérard, directeur de l’École Nationale d’Administration, par News Tank.

Vous avez également des projets pour les docteurs… ?

« Pour le concours interne et le troisième concours, les trois années de thèse sont désormais comptabilisées. Mais l’enjeu à mes yeux est d’attirer des élèves scientifiques qui aient un très haut niveau en recherche. Une promotion est un mélange de profils : il faut que nos élèves apprennent à raisonner selon différentes logiques.

C’est pourquoi le conseil d’administration du 30/11/2017 a débattu du sujet et m’a confié le soin de proposer, à titre expérimental, un projet de quatrième concours ayant pour objectif d’attirer des docteurs des disciplines scientifiques dites exactes. L’objectif est de le mettre en œuvre au plus tard pour le concours 2019 pour un contingent de trois à cinq élèves« .

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), Non classé

Bonne insertion des licences pros

Principaux résultats de l’enquête d’insertion professionnelle des diplômés de licence professionnelle 2014

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Docteurs : 2 333 euros après 3 ans

Odile Wolber et Paul Zedam, Devenir des docteurs 2012, un an et trois ans après l’obtention de leur diplôme : les indicateurs par discipline, Note d’information du SIES, n°17.10, novembre 2017.

« Enquête expérimentale qui a impliqué 30 établissements ou COMUE délivrant des doctorats et 102 écoles doctorales, correspondant à 4 889 docteurs sur 14 796 diplômés en 2012, toutes nationalités et tous âges confondus. Compte tenu de la qualité des réponses obtenues, 2 725 docteurs ont été retenus dans l’exploitation finale ».

Les résultats principaux. La situation des docteurs est qualifié d’excellente par les auteurs, mais on observe, d’une discipline à l’autre, de fortes différences de trajectoire professionnelle, de conditions d’emploi, de statut et de rémunération (pour celle-ci, l’indicateur est le salaire mensuel net médian pour l’ensemble des docteurs) ; au sein même des disciplines scientifiques, les différences sont également importantes.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé