Quand l’IDEX perd le Nord

Après l’IDEX. Quand l’IDEX perd le Nord, par Gabriel GALVEZ-BEHAR, maître de conférences en histoire contemporaine, université de Lille, 7 février 2016.

Les opposants aux Initiatives d’excellence et les membres du jury de ces dernières partagent sans doute un point commun insoupçonné : pour eux, les perdants ont bien mérité leur échec ! Pour les premiers, les vaincus de l’IDEX sont victimes de leurs propres illusions voire de leur complicité vis-à-vis du système. Pour les seconds, ils n’ont tout simplement pas le niveau dont le jury est le garant.

Copie de P1070335

Voilà toutefois qu’à Lille les damnés de l’IDEX ont décidé de réclamer des explications. Et les voilà traités de mauvais perdants ou de Calimero incapables de se remettre en question (ce qui prouve bien qu’ils ne méritaient pas cette manne). La double peine, en somme…

À la recherche de la première divisionLire la suite…

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s