Enseignant condamné pour plagiat

Chroniques du blog sur le plagiat : cliquer ici. A ma connaissance, c’est une des premières fois que le CNESER sanctionne un enseignant-chercheur pour plagiat.

Extraits du jugement prononcé par le CNESER du 12 septembre 2017, publié au BO du 9 novembre 2017. Affaire : Monsieur XXX, maître de conférences né le 20 octobre 1957.

Vu la décision prise à l’encontre de Monsieur XXX, le 28 février 2013, par la section disciplinaire du conseil d’administration de l’EHESS, prononçant une interdiction d’exercer toutes fonctions d’enseignement dans tout établissement public d’enseignement pour une durée de 6 mois, assortie de la privation de la moitié du traitement, décision immédiatement exécutoire nonobstant appel…

… Après en avoir délibéré

Considérant que Monsieur XXX a été condamné par la section disciplinaire de l’EHESS à une interdiction d’exercer toutes fonctions d’enseignement dans tout établissement public d’enseignement supérieur pendant un semestre avec privation de la moitié du traitement pour plagiat ; qu’il est reproché à Monsieur XXX d’avoir eu une production scientifique  qui « manifeste une pratique contraire aux règles qu’un enseignant-chercheur se doit de respecter en matière de référencement des sources » de nature « à compromettre la crédibilité de son auteur » et celle de l’EHESS…

… Considérant que Monsieur XXX reconnait avoir fait du copier-coller et des emprunts importants dans ses publications et que malgré les maladresses dont a fait preuve l’appelant, il est apparu aux yeux des juges d’appel qu’il s’agit bien d’un comportement fautif imputable à l’appelant et que dès lors, il doit être sanctionné ;

Par ces motifs

Statuant au scrutin secret, à la majorité absolue des membres présents,

Décide

Article 1 – Monsieur XXX est condamné à une interdiction d’exercer toutes fonctions d’enseignement dans tout établissement public d’enseignement supérieur pendant six mois.

2 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France

2 réponses à “Enseignant condamné pour plagiat

  1. alain quemin

    Mais pourquoi ces XXX ? Il faut donc protéger la réputation et l’honneur des plagiaires, même quand ils sont reconnus comme tels par la Justice ? Et six mois payés à moitié pour ne rien faire du tout, c’est quand même une « sanction » très mince…

    • Decanus

      Mais non, il n’est pas payé « à moitié pour ne rien faire du tout »… Il est interdit d’enseigner, mais ce n’est que la moitié de ses charges d’enseignant-chercheur et il doit donc faire de la recherche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s