Orléans en crise financière

La crise financière de l’université d’Orléans s’accroît (chroniques du blog sur cette crise) : les 400 étudiants supplémentaires en 1ère année de licence sont les premiers à payer les pots cassés. Et le Ministère s’en fout : il croit que publier une loi sur l’Orientation et la Réussite des Étudiants suffit à résoudre tous les problèmes.

Communiqué de presse de la FSU – Université d’Orléans, 12 octobre 2018.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

38 postes d’enseignants et d’enseignants-chercheurs gelés malgré la croissance de la démographie étudiante !

Ainsi, malgré l’avis défavorable du Comité technique et de fortes réticences au sein du Conseil d’Administration et du Conseil académique, l’équipe présidentielle a décidé de ne pas pourvoir à la rentrée prochaine 12 postes vacants de Professeurs (PU), 11 postes de Maîtres de Conférence (MCF) et 15 postes de Certifiés ou d’Agrégés. De même, au moins une vingtaine de supports de personnels administratifs et techniques (BIATOSS) est gelée.

Pourtant, amphis et TD surchargés se multiplient malgré les injonctions officielles au « compactage » des maquettes pédagogiques et à l’impossible diminution des heures d’enseignement. Alors que l’université pourrait atteindre les 19 000 étudiants, la poursuite de l’austérité hypothèque la réussite étudiante et porte gravement atteinte aux missions de l’établissement en matière de recherche comme de formation.

Aujourd’hui, l’université d’Orléans ne peut plus faire face aux terribles conséquences de l’insuffisance des dotations ministérielles et de la scandaleuse dérive de sa gestion sous la précédente gouvernance.

Des capacités de Recherche dangereusement malmenées.

S’ajoutant au déficit de 12 postes de chercheurs à temps complet et à la réduction des crédits récurrents, l’alourdissement des missions d’enseignement et des tâches administratives fragilise les capacités de recherche de l’établissement au moment où le CNRS vient de faire part de sa volonté de se désengager du site d’Orléans.

L’université d’Orléans n’a pas trop de sites ou d’étudiants, mais trop peu de moyens humains et financiers. Lire la suite…

Poster un commentaire

Classé dans C. Centre Val de Loire, Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.