L’agence de presse de la CPU

A propos d’un courriel reçu hier : voici ce que la CPU manigance dans notre dos (propositions concernant le décret statutaire sur les enseignants-chercheurs). Chronique à suivre.

AEF Enseignement/Recherche suit l’actualité des questions de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche à travers quatre domaines : Éducation et Jeunesse, Enseignement supérieur, Recherche et Innovation, Cursus et Insertion. Elle constitue un outil d’information et de veille pour les professionnels. L’AEF, 16 ans d’expérience, 260.000 dépêches depuis 1998, 80 journalistes permanents, 20.000 abonnés. Président Raymond Soubie.

La CPU et la plupart des universités sont abonnées à l’AEF. Rien de plus normal, même s’il faut s’interroger, en période d’austérité budgétaire, sur le montant de cette dépense pour l’ensemble des universités.

Problèmes. 1. Celui de la relation entre la CPU et une Agence privée de presse : nombreux sont les exemples où l’AEF dispose d’informations exclusives, transmises par la CPU : « selon l’information que l’AEF a pu se procurer ».

2. La CPU est une Association reconnue d’utilité publique : elle devrait donc donner un libre accès aux informations qu’elle produit, pratiquant ainsi l’égalité de traitement entre tous les citoyens qui veulent être informés sur l’état et le devenir de l’enseignement supérieur et de la recherche.

3. Problème plus grave encore, au niveau déontologique et politique, celui d’informations cachées par la CPU. Un silence assourdissant sur les propositions réformant les statuts des enseignants-chercheurs, selon une « logique libérale ». Aucune référence sur son site, pas de traces de débats au sein de ses instances et dans les colloques qu’elle a organisés depuis l’été 2014. Un texte qui n’existe pas est publié en partie par l’AEF : il faut en rire et en pleurer !

Élection du bureau de la CPU, le 18 décembre 2014 : sortez les sortants !

2 Commentaires

Classé dans Non classé

2 réponses à “L’agence de presse de la CPU

  1. Roux

    Mais c’est la même situation avec le Ministère!

  2. Martinville

    Déontologie et politique, voici un couple oxymorique !!!
    « C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites. » (De l’esprit des lois)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.