La sélection est très attractive !

Attention. Actualisation ce jour même à 19 heures car un dossier de presse ministériel est désormais en ligne (24 pages)… En attente d’analyse ! Histogramme du nombre de vœux par type de formation

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Chronique ci-dessous publiée à 15 heures 4. Choisir une filière sélective à l’entrée de l’enseignement supérieur est de plus en plus « tendance », comme l’indiquent les données de ParcourSup, après confirmation – fin mars – des vœux des candidats. On observe, de 2017 à 2018, une progression  de l’attractivité des filières sélectives, une diminution du nombre de vœux pour entrer en 1ère année de licence.

  • 4,3 millions des 6,3 millions de vœux (soit 68 %) concernent les filières sélectives (STS, CPGE, IUT, Écoles avec prépas intégrées).
  • en licence, le nombre de candidats ayant confirmé au moins un vœu est de 551 593, contre 630 378 candidats en 2017 (-12,5 %).

« Fuir l’université » n’est pas un phénomène nouveau : j’y ai consacré mes chroniques du 7 avril 2009, du 9 juin 2010, du 21 novembre 2013.

Le plus marrant dans l’affaire (le plus horrible, devrais-je dire), c’est l’incapacité du gouvernement, de la Ministre, de la CPU, à avoir prévu de tels flux. Et ainsi, ils ont produit une planification des places tout à fait hasardeuse :

  • des places supplémentaires ont été prévues dans les licences universitaires, en particulier dans les filières en tension
  • des places supplémentaires n’ont pas été prévues en nombre suffisant pour les classes supérieures des lycées, pour les IUT et pour les prépas intégrées des Écoles de commerce, de management, d’ingénieurs. Les places dans les filières sélectives coûtent d’ailleurs environ 20% plus cher (dépense par étudiant) !

Et, au final mais comme en 2017, il va se passer quoi ? Bien des candidats aux filières sélectives n’y auront pas de place et seront catapultés vers les licences universitaires. D’ailleurs les recteurs y veilleront : chaque étudiant ne doit-il pas avoir une place dans le SUP à la rentrée ? « Oust : à l’université ! » C’est la néfaste loi ORE qui le dit.

Extrait de l’article de News Tank Higher Education du 20 avril 2018. Parcoursup : hausse des candidatures dans toutes les filières sélectives.

« Les filières sélectives de l’enseignement supérieur connaissent une hausse des candidatures. 623 825 candidats ont formulé au moins un vœu en filière sélective contre 543 168 candidats en 2017 : « Cela s’explique en partie par la suppression des dispositifs de contrainte des vœux (comme les “pastilles vertes”) qui entraîne mécaniquement une baisse du nombre de vœux en filière non sélective » ;

  • IUT : 276 866 candidats (+25,9 % par rapport à 2017)
  • STS : 390 837 candidats (+15,5 %) ;
  • CPGE : 114 966 candidats (+11,7 %)
  • prépas des écoles d’ingénieurs ou de commerce : 44 399 candidats (+16,2 %) ».

Pour aller plus loin. Toutes les chroniques d’Histoires d’universités sur ParcoursSup.

2 Commentaires

Classé dans Non classé

2 réponses à “La sélection est très attractive !

  1. Olivier

    Quand on voit la bienveillance avec laquelle on laisse certain.e.s détruire les derniers restes d’attractivité de l’université au travers de pitreries incessantes et de débats outranciers, on n’est pas étonné par cela.

  2. Pingback: Revue de presse – 29/04/2017 – Alternative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.