Budget 2017 : geler des postes

Suite de la chronique du 30 septembre 2016. Budget 2017 : ne pas y croire.

Projet de loi de finances 2017, Éducation, Enseignement supérieur, Recherche (dossier de presse, 46 pages). Dossier de presse par Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon. Quand je lis les phrases d’autosatisfaction inouïe, j’ai honte. Soit les deux ministres ne connaissent pas leurs dossiers (tableaux de données des RERS 2016), soit ils font de l’intox, soit ils mentent. Je ne peux plus faire confiance aux effets d’annonces incluses dans les projets de loi de finances. Pour évaluer les dépenses de l’État, il faut se placer dans un temps long et attendre 1. le vote du budget, 2. les données sur le budget exécuté, 3. la dépense par étudiant.

Budget 2017 : ne pas y croire ! Une preuve : en cherchant un minimum, j’ai trouvé sept universités qui allaient geler des postes en 2017 : Paris 1, Toulouse Paul Sabatier, Reims, Paris-Est Créteil, Dijon, Orléans, Brest.

Il doit y en avoir d’autres : help aux lectrices et aux lecteurs du blog pour me signaler d’autres cas !

Camille Stromboni, Le Monde Campus du 20 octobre, en a trouvé six de plus (Artois, Bretagne-Sud, Lyon 3, Limoges, Pau, Paris-Est Marne-la-Vallée) : Des universités de nouveau dans la tourmente financière.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s